Marketing

Bravoloto, “Les Millennials aiment jouer et c’est encore mieux quand le jeu tient dans leur poche” (EXCLU)

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 4 min
Bravoloto, “Les Millennials aiment jouer et c’est encore mieux quand le jeu tient dans leur poche” (EXCLU)

Préparez vos grilles, la jeune génération a envie de jouer ! Prosper Masquelier, fondateur de l'application Bravoloto, répond à nos questions pour essayer de comprendre ce qui fait jouer les Millennials en 2020 et sur les leçons que peuvent en tirer les marques.

Vous le savez si vous nous lisez régulièrement, la mission d'Air of melty au quotidien est de vous aider à comprendre la jeune génération et ses attentes. Et s'il y a bien un élément qui caractérise les moins de 35 ans, c'est sans aucun doute leur amour du jeu. Au-delà du gaming, qui attire 9 jeunes sur 10, les jeunes sont aussi très adeptes de nouveaux jeux en tout genre, qu'il s'agisse de jeux de société ou de jeux sur mobile. En la matière, Bravoloto, un jeu de tirage en plein essor, semble avoir tout bon pour les séduire, comme nous en a parlé Prosper Masquelier, fondateur de l'application.

Bravoloto, “Les Millennials aiment jouer et c’est encore mieux quand le jeu tient dans leur poche” (EXCLU)

-Air of melty : Pouvez-vous nous présenter Bravoloto et comment est né le projet ?

Prosper Masquelier, fondateur de Bravoloto : Le projet est né en Novembre 2016. J’ai eu au préalable une expérience dans le domaine du jeu payant. Rapidement, j’en suis arrivé à la conclusion que nous pouvions appliquer un autre modèle de jeu, entièrement gratuit et qui soit donc financé par la publicité. Les jeux de tirages sont hyper-populaires et drainent plusieurs centaines de millions de joueurs à travers le monde. C’était donc pour nous une évidence de nous appuyer sur ce format. Aujourd’hui nous sommes présents dans plus de 8 pays en Europe avec Bravoloto et nous avons franchi le cap des 10M d’utilisateurs fin janvier !

-Air of melty : Comment fonctionne l'application, entièrement gratuite ?

P.M : Effectivement, comme je vous l’expliquais, l’application est entièrement gratuite et financée par la publicité. Les utilisateurs visionnent une vidéo publicitaire en intégralité pour valider leurs grilles. Ils peuvent en jouer plusieurs par jour et gagner jusqu’à 1 million d’Euros. C’est un business model win-win pour les utilisateurs qui peuvent jouer sans dépenser le moindre centime et pour les marques qui peuvent adresser leur message publicitaire à plusieurs millions de personnes.

-Air of melty : Comment gérez-vous la communication qui entoure le service : publicité traditionnelle, réseaux sociaux, influenceurs ?

P.M : C’est un savant dosage et une question d’équilibre. Aujourd’hui, 60% de nos utilisateurs sont des Millennials. Ce qui explique que l’essentiel de notre budget est consacré aux réseaux sociaux. Pour être attractif nous faisons appel à des influenceurs qui parlent à notre cible via des contenus vidéos que nous diffusons en multicanal notamment sur nos RS. La réalité c’est que nous ne sommes pas une application de jeu en ligne. Bravoloto, c’est un média !

-Air of melty : Vous l’avez dit, un grand nombre de vos utilisateurs, à l'image de la joueuse qui a gagné 500 000 euros il y a quelques semaines, sont des Millennials. Qu'est-ce qui, selon vous, les attire sur ce service ?

P.M : La rapidité et la gratuité du jeu sont deux facteurs prépondérants. Les Millennials aiment jouer et c’est encore mieux quand le jeu tient dans leur poche, donc sur smartphone. La force de frappe de nos partenaires a également un impact. Offrir des codes promos et des cartes cadeaux pour Gifi, Wonderbox, Beautée-Privée, Carrefour … c’est un atout, c’est vecteur de pouvoir d’achat et forcément les utilisateurs adorent.

-Air of melty : Remarquez-vous des différences de comportement entre vos jeunes utilisateurs et le reste des utilisateurs ?

P.M : Les jeunes utilisateurs jouent généralement beaucoup dès le début mais sont moins fidèles sur le long terme contrairement à nos utilisateurs plus âgés. Et c’est là tout notre défi. Comment conserver leur attention et gagner en attractivité. Les Millennials ont développé une certaine forme de schizophrénie dans leurs modes de consommation et sont moins fidèles aux marques. À nous de relever le défi qu’ils nous imposent et pour le moment on y arrive plutôt bien.

-Air of melty : De manière générale, comment analysez-vous le rapport des jeunes au jeu ? Quel type de joueurs sont-ils dans leur vie quotidienne ?

P.M : Les jeunes joueurs sont excessifs et la gratuité de notre modèle est un parfait remède contre l’endettement. Ils peuvent jouer à volonté sans pour autant affecter leurs économies. De plus le succès de Bravoloto les amène à jouer en groupe et à se challenger pour savoir celui qui a la meilleure combinaison. Ils sont hyper connectés entre eux.

-Air of melty : Quels conseils donneriez-vous aux marques qui veulent faire jouer les jeunes ?

P.M : Je leur dirais de baisser leur investissement en achat d’espace sur des médias classiques et de mettre plutôt des dotations sur Bravoloto pour le plus grand plaisir des consommateurs (rires). Plus sérieusement faire plaisir aux consommateurs ne se quantifie pas de prime abord mais l’impact reste très très fort dans la mesure où c’est un formidable vecteur de return on emotion.

-Air of melty : Quelles sont vos ambitions pour Bravoloto pour 2020 ?

P.M : L’ambition pour Bravoloto est de se lancer sur le marché américain. Le concept est à ce jour une vraie réussite en Europe et tous les voyants sont au vert pour un lancement de l’autre côté de l’Atlantique. Nous allons également fêter nos 10M d’utilisateurs, probablement par un évènement au printemps. On considère plusieurs options et nous allons faire en sorte de proposer un jackpot exceptionnel. Nous prévoyons également de lancer des nouveaux jeux qui devraient plaire à notre communauté mais je vous en dirais plus une prochaine fois.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Pascale Azria, “C’est le moment pour les marques de révéler leur raison d’exister” (EXCLU)
À lire aussi
GOODNIGHT, "Les Millennials sont à la recherche de nouvelles expériences en accord avec les technologies phygitales" (EXCLU)
À lire aussi
Reech, “le marketing d’influence permet de rester proche de ses consommateurs actuellement” (EXCLU)
À lire aussi
Leclerc, Carrefour, Lidl, Intermarché, où les Millennials font-ils le plus leurs courses ?
À lire aussi
Heetch vole au secours des confinés avec une hotline pleine d'humour
Encore plus de contenus
Bravoloto, “Les Millennials aiment jouer et c’est encore mieux quand le jeu tient dans leur poche” (EXCLU)
Pixel de tracking