Société

Citeo, “Pour les jeunes, c’est normal d’intégrer des actions éco-responsables dans leur quotidien” (EXCLU)

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 5 min
Citeo, “Pour les jeunes, c’est normal d’intégrer des actions éco-responsables dans leur quotidien” (EXCLU)

Pour l’interview de la semaine, Stéphanie Foucard, directrice Mobilisation et Engagement chez Citeo, et Elise_CM, jeune influenceuse, nous parlent de l’engagement de la jeune génération pour la protection de l’environnement !

Il y a quelques semaines, Citeo dressait un bilan clair concernant l'engagement écologique de la jeune génération : près de la totalité des Z veulent agir pour protéger la planète mais un jeune Français sur deux ne sait pas comment faire. Aujourd'hui, Stéphanie Foucard, directrice Mobilisation et Engagement chez Citeo, et Elise_CM, jeune influenceuse, répondent à nos questions pour comprendre comment mieux engager la jeune génération sur ce sujet.

Citeo, “Pour les jeunes, c’est normal d’intégrer des actions éco-responsables dans leur quotidien” (EXCLU)
Crédit : gettyimages

-Air of melty : En 2021, est-ce que le développement durable est un sujet majeur pour la jeune génération ?

Stéphanie Foucard, directrice Mobilisation et Engagement chez Citeo : Les jeunes générations se sentent complètement investies et mobilisées pour la protection de l’environnement. C’est d’ailleurs ce que souligne l’étude que nous avons menée en mars avec le CSA : la nécessité de protéger l’environnement est une évidence pour 91% des adolescents interrogés. Ils sont quasi unanimes. Et pour plus d’un tiers c’est même une préoccupation quotidienne.

Elise_cm, influenceuse : Tout à fait. Les problématiques environnementales ont toujours été présentes dans notre quotidien. C’est une tendance qu’on voit émerger dans les médias : de plus en plus de jeunes adolescents mobilisés en faveur de la protection de l’environnement s’érigent en porte-paroles de toute une génération. C’est donc tout naturellement que nous nous engageons pour notre futur, notre planète.

-Air of melty : Comme vous l’avez dit, vous avez récemment mené une étude qui montre que plus de 9 jeunes sur 10 veulent effectivement agir pour l'environnement, mais que la moitié ne sait pas comment s'y prendre. Pouvez-vous nous en parler davantage ?

Stéphanie Foucard : Effectivement, si le cap de la sensibilisation semble passé, un effort de pédagogie et d’accompagnement reste à mener : notre étude a révélé qu’un peu plus de la moitié des adolescents se sent perdu et ne sait pas comment agir concrètement pour la planète. C’est pour cela que nous nous sommes historiquement inscrits dans une démarche pédagogique à destination de la communauté scolaire avec le Club Citeo. Nous proposons des outils pour permettre aux relais pédagogiques d’accompagner les enfants de 6 à 12 ans à comprendre les enjeux du développement durable et à agir en citoyen responsable. Chaque année, ce sont plus d’1,5 million d’enfants qui sont ainsi sensibilisés au tri et au recyclage des emballages et des papiers.

-Air of melty : Elise, as-tu l'impression de voir autour de toi que la jeune génération s'engage pour la planète ? De quelle manière concrètement ?

Elise_cm : Oui j’ai cette impression de voir que la jeune génération s’engage activement pour la planète. En fait, nous sommes nés dans ce système d’écologie, nous sommes donc en quelque sorte « habitués » à y faire attention en permanence. On baigne là-dedans, cela nous paraît normal d’intégrer ces actions éco-responsables dans notre quotidien. La situation actuelle nous inquiète et nous avons un devoir d’agir : il s’agit de notre futur. C’est pourquoi cette génération s’engage pour la planète à travers divers petits gestes utiles : en triant les déchets, en faisant attention aux produits consommés, en limitant le plastique…

-Air of melty : En quoi les réseaux sociaux (et notamment TikTok) servent, selon toi, activement à sensibiliser les jeunes au développement durable ?

Elise_cm : Les réseaux sociaux sont des outils de communication très intelligents. Les jeunes y sont exposés régulièrement, c’est donc un moyen facile de capter leur attention. En publiant et en partageant du contenu sur le développement durable, cela permet de sensibiliser les jeunes et de leur transmettre des messages qui susciteront une réaction de leur part.

-Air of melty : En quoi les établissements d'éducation jouent-ils un rôle essentiel pour inciter la jeune génération à s'engager toujours plus pour la planète ?

Stéphanie Foucard : Chez Citeo, nous sommes convaincus que la sensibilisation au développement durable passe par la compréhension des enjeux liés à la consommation et à ses impacts dès le plus jeune âge. L’école, le collège, le lycée vont permettre aux jeunes d’accroître leurs connaissances, pour abandonner leurs idées reçues et mieux appréhender ces sujets complexes ; ce sont également des lieux d’échanges qui permettent de questionner leurs pratiques au quotidien, de débattre… Depuis septembre 2020, l’élection des éco-délégués est devenue obligatoire dans chaque classe de collège et de lycée. Aujourd’hui, plus de 250 000 élèves en France sont ainsi devenus ambassadeurs de l’environnement et du développement durable auprès de leurs camarades de classe. Or nos pairs, notre entourage familial ou amical, jouent un rôle majeur dans notre engagement parce qu’au quotidien ils nous montrent la voix, accompagnent ou soutiennent nos choix.

-Air of melty : Les jeunes attendent-ils également des marques qu'elles s'engagent à leur côté dans leur combat pour protéger la planète ? Est-ce un enjeu fort en matière de consommation actuellement ?

Elise_cm : Les marques ont un pouvoir d’influence, elles doivent se saisir de cette opportunité pour sensibiliser leurs jeunes consommateurs à la question environnementale. Moi-même je suis très soucieuse des produits et des marques que je consomme au quotidien : mes achats sont souvent influencés par les valeurs que prônent certaines marques. J’attends d’elles qu’elles sensibilisent leurs consommateurs aux bons gestes mais aussi leur proposent des produits de qualité et durables.

Stéphanie Foucard : Près de 60% des Français estiment qu’il est difficile de consommer responsable (Observatoire de la consommation responsable, Obsoco-Citeo, 2020). Et 89% des Français attendent des marques qu’elles innovent pour mettre au point des produits plus écologiques – plus de la moitié jugent même que c’est une priorité. Les entreprises ne peuvent plus ne pas répondre à ces attentes et doivent aider les consommateurs à agir positivement.

-Air of melty : Qu'attendez-vous des mois et des années à venir en matière d'environnement : comment peut-on avancer plus et plus vite sur le sujet ?

Stéphanie Foucard : Nous savons que nous sommes comptables collectivement d’une dette environnementale, nos modes de production et de consommation ne sont plus soutenables et cet héritage n’est pas acceptable pour les prochaines générations. Réduire, réutiliser, recycler - les trois sont nécessaires. Citoyens, consommateurs, entreprises, pouvoirs publics… Nous avons tous à notre échelle un rôle à jouer pour accélérer la transition vers un monde plus circulaire. Chacun d’entre nous peut intégrer dans notre quotidien des gestes simples et utiles pour notre planète comme le tri. Car si 89% des Français trient leurs emballages ménagers et papiers, rappelons que seulement 51% d’entre eux le font systématiquement.

-Air of melty : Pour conclure, un mot sur le Prix de l'action éco-déléguée ?

Stéphanie Foucard : Bayard, We demain, le ministère chargé de l’Éducation nationale, l’Ademe et Citeo ont créé le Prix de l’action éco-déléguée de l’année pour soutenir et valoriser les projets les plus inspirants, pour stimuler la créativité des plus jeunes et mettre en avant les initiatives des éco-délégués. Chaque classe mène un projet, une action, en faveur de l’environnement : réduction des déchets, travail avec les cantines scolaires, mise en place de potagers, organisation de conférence ou de campagne de sensibilisation… L’objectif est d’aider les jeunes à mieux comprendre les grands enjeux environnementaux, à réfléchir à leurs propres actions et à agir à leur niveau pour le bien de l’humanité et de la planète. Rendez-vous en juin pour la cérémonie de remise des prix.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Qare, "Les jeunes se sentent livrés à eux-mêmes et ressentent une véritable fatigue pandémique" (EXCLU)
À lire aussi
Moka, "Les jeunes Français sont prêts à investir pour faire fructifier leur argent et lui donner du sens" (EXCLU)
À lire aussi
Plus de 6 jeunes sur 10 ne consultent pas systématiquement un médecin lorsqu'ils sont malades
À lire aussi
Un jeune Français sur deux veut être davantage sollicité pour donner son avis
À lire aussi
La précarité étudiante, (enfin) au centre de toutes les préoccupations en France ?
À lire aussi
Le tabac dans les films, un élément qui incite directement les jeunes Français à fumer ?
Encore plus de contenus
Société il y a 10 heures

Quelles vacances pour les 18-25 ans en cet été 2021 ?

La jeune génération en vacances, ça donne quoi ? Un nouveau sondage réalisé par Jam s'intéresse au sujet, en mettant en lumière tout ce qui caractérise les projets d'été des 18-25 ans ! Alors plutôt vacances simples ou bling-bling ?

Quelles vacances pour les 18-25 ans en cet été 2021 ?
Marketing il y a 1 jour

Les jeunes Français prêts à un mode de vie plus sain ? (ETUDE)

Quelles leçons les Français, et notamment les plus jeunes, ont-ils tiré des périodes de confinement de ces derniers mois ? Alors qu'ils profitent d'une grande liberté retrouvée, les 18-35 ans font le point sur ce qui a marqué leurs derniers mois, en positif comme en plus négatif.

Les jeunes Français prêts à un mode de vie plus sain ? (ETUDE)
Citeo, “Pour les jeunes, c’est normal d’intégrer des actions éco-responsables dans leur quotidien” (EXCLU)
Pixel de tracking