Emploi

Comment les Millennials appréhendent-ils le retour au bureau après le déconfinement ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Comment les Millennials appréhendent-ils le retour au bureau après le déconfinement ?

Depuis plus de 6 semaines, pour un grand nombre de professionnels, le travail se passe à la maison, avec des mesures de télétravail mises en place dans le cadre du confinement. À l'heure où le déconfinement est en approche, quel est l'état d'esprit des 18-34 ans à l'idée de retourner au bureau ? Stress ou enthousiasme, quel sentiment règne ?

Depuis plusieurs semaines, dans le cadre des mesures de confinement mises en place par le gouvernement français pour lutter contre la pandémie de Covid-19, le quotidien des Français est chamboulé. Et cela est notamment vrai sur le plan de la vie professionnelle, avec le télétravail mis en place pour un grand nombre de personnes. À l'heure où le déconfinement progressif se prépare activement, dans quel état d'esprit sont les Français quant à leur éventuel retour au bureau ? Qu'en est-il des plus jeunes notamment ? Réponse grâce à une nouvelle étude menée par Deskeo, solution immobilière complète pour les entreprises, et dévoilée en ce mois de mai 2020. Cette enquête est l'occasion d'apprendre que 7 jeunes sur 10 sont inquiets à l'idée de retourner au bureau, contre 79% de l'ensemble des Français. Heureusement pour eux, pour le moment, 39% des 18-35 ans ne savent pas encore à quelle date ils y retourneront. Pour 8%, ce sera le 11 mai. Pour 14%, ce sera le 18 mai et pour 21% le 25 mai. Enfin, près d'un jeune sur deux (18%) est déjà retourné au bureau. Toujours dans ce contexte plutôt flou, 62% des jeunes sondés ne savent pas encore quel moyen de transport ils privilégieront pour retourner travailler. Pour 27%, ce sera seul (à pied, véhicule motorisé ou vélo) et pour 5% ce sera via les transports en commun. Quoi qu'il en soit, pour les Millennials, la rentrée se fera vraisemblablement sans masque, au travail en tout cas : un jeune sur trois prévoit de ne pas porter de masque au bureau tandis que 32% prévoient d'en porter seulement en présence d'autres personnes. En marge de cela, 21% prévoient d'en porter un tout le temps et 14% suivront les directives du gouvernement et/ou de leur employeur. À noter que les jeunes ont, pour 24% d'entre eux, l'intention de ne pas accepter de participer à des réunions physiques tandis que 33% le feront à condition que tout le monde porte un masque. Pour 24%, la condition à respecter sera surtout de respecter la distanciation sociale de 1,5 mètre.

Comment les Millennials appréhendent-ils le retour au bureau après le déconfinement ?
Crédit : Hinterhaus Productions, Getty Images

Et le télétravail dans tout ça ? On l'oublie ou on essaie de l'intégrer dans le cadre du retour à une certaine normalité ? Après le déconfinement, les jeunes Français ne seraient pas contre la poursuite du télétravail, bien au contraire : si 26% veulent complètement stopper cette manière de travailler, selon l'étude Deskeo, ils sont 21% à affimer souhaiter télétravailler 2 demi-journées par semaine et 12% 1 demi-journée. Une tendance que l'on retrouve également dans une nouvelle étude menée par l'institut CSA pour LinkedIn France et qui révèle que 80% des 25-34 aimeraient pouvoir davantage télétravailler à l'avenir. Cette même étude révèle que 46% des jeunes âgés de 18 à 24 ans déclarent avoir été proches du burnout pendant le confinement. Anxiété, fatigue et ennui ont conduit 19% des jeunes Français à ressentir une impression de burn-out au cours des dernières semaines. Un sentiment que 27% des 18-24 ans ressentent encore à l'heure actuelle. Globalement, selon l'étude LinkedIn, 57% des 25-34 ans sont plus fatigués, 58% trouvent leurs journées plus monotones et 53% des 18-24 ans ont du mal à trouver des activités qui leur fassent vraiment plaisir. Au-delà du burn-out, c'est le boreout, défini comme un état d’épuisement physique, émotionnel et mental du fait d’un sentiment d’ennui profond et continu, qui guette aussi la jeune génération. 46% parmi les 18-24 ans et 38% parmi les 25-34 ans se sentent concernés.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Un jeune sur deux a décrôché de ses études pendant le confinement
À lire aussi
Les Millennials, en manque de leur espace de travail en cette période de confinement ?
À lire aussi
Plus d'un jeune sur trois veut plus que jamais retrouver du sens dans sa vie professionnelle
À lire aussi
42% des lycéens et étudiants redoutent l'impact de la crise sur leur carrière professionnelle
À lire aussi
7 Millennials sur 10 ont envie de faire plus de télétravail après le confinement
Encore plus de contenus
Emploi il y a 2 jours

2 étudiants sur 3 craignent la solitude dans leur logement

Alors que la crise sanitaire se prolonge, dans quel état d'esprit sont les étudiants ? Fatigués, lassés, éprouvés, de plus en plus de jeunes semblent à bout. Et s'il y a un élément qui pèse particulièrement sur leur moral, c'est indéniablement la peur de l'isolement.

2 étudiants sur 3 craignent la solitude dans leur logement
Mobile il y a 2 jours

Masked Bandit, Tracer, BugBrainer, le lexique dating 2021 décrypté

C'est un fait, l'année 2020 a bouleversé nos habitudes et le dating n’était pas une exception. Cela promet de se poursuivre en 2021, comme le révèle l'appli de rencontres Happn, qui fait le point sur les profils de célibataires qui seront à surveiller au cours des mois à venir.

Masked Bandit, Tracer, BugBrainer, le lexique dating 2021 décrypté
Instagram il y a 2 jours

Quel bilan pour les marques sur Instagram en 2020 ?

Quels sont les secteurs qui ont le plus publié sur Instagram en 2020 ? Quelles sont les marques qui ont fait le plus réagir leur communauté ? Kantar se penche sur ses questions en dévoilant une nouvelle infographie dédiée à la présence des annonceurs et des marques sur le réseau social en 2020.

Quel bilan pour les marques sur Instagram en 2020 ?
Comment les Millennials appréhendent-ils le retour au bureau après le déconfinement ?
Pixel de tracking