Comment les Millennials jugent-ils...les Millennials ?

Ecrit par

En 2017, en dépit de l'émergence de la génération Z, les Millennials restent au centre de toutes les attentions. A ce sujet, l'agence La Chose et BVA vous dévoilent une infographie inédite mettant à mal plusieurs clichés persistants autour de cette génération.

Au quotidien, vous le savez sûrement si vous nous lisez, la rédaction d'Air of melty se donne pour mission de vous aider à comprendre la jeune génération, qu'il s'agisse de son rapport aux marques comme de son rapport aux médias. Concernant le premier point, il y a quelques semaines, nous vous dévoilions les points forts pour capter l'attention des jeunes consommateurs, entre réseaux sociaux, connexion humaine et utilisation de la vidéo. Toujours dans cette logique, au début de l'été, nous vous présentions les tendances summer 2017 dévoilées par Quantcast concernant les préférences du moment des 18-35 ans en matière d'apéro, de tube de l'été, de voyages ou encore de festivals. A présent, c'est l'agence La Chose qui s'intéresse à cette cible, au travers d'une étude réalisée par BVA portant sur la manière dont les Millennials se comportent...et s'auto-jugent. Ainsi, l'infographie dévoilée à l'occasion de cette enquête menée auprès de pus de 2000 jeunes permet notamment de mettre en lumière le fait que "les Millennials en sont arrivés à détester les Millennials". Comment ça ? En fait, si de nombreux jeunes se décrivent comme travailleurs (39%), responsables (38%) ou encore généreux (38%), ils sont aussi 85% à utiliser un adjectif négatif pour décrire leur génération. Parmi ces derniers, les plus cités sont la paresse (30%), l'insouciance (27%) et l'égoïsme (20%).

L'infographie signée La Chose !
L'infographie signée La Chose !

En parallèle de cela, l'étude menée par BVA au cours du mois de mai insiste sur le fait que 70% des jeunes estiment que le mot politique est "connoté négativement", contrairement à la notion d'écologie, qui est au coeur de leurs préoccupations et se retrouve connoté positivement pour 86% d'entre eux. Aussi, l'agence La Chose se démène pour mettre à mal plusieurs clichés persistants au sujet de la jeune génération. Ainsi, si vous pensiez que les moins de 35 ans n'avaient plus foi en l'avenir, qu'ils se moquaient des valeurs traditionnels et qu'ils ne juraient plus que par internet et les réseaux sociaux, vous avez tout faux ! Pour preuve, contre toute attente, les Millennials sont en fait "globalement plus optimistes que leurs aînés quand ils pensent à l'avenir". Ils placent aussi la famille comme une valeur importante à leurs yeux à hauteur de 92% (ils sont même 62% à la juger comme étant la valeur la plus importante). Enfin, au-delà de leur mobile et d'internet, sachez que les médias auxquels les moins de 35 ans font le plus confiance pour s'informer restent bel et bien les médias traditionnels, à savoir la télévision (42%) et la presse écrite (37%). Capito ?

Crédit : istock