Coronavirus

Coronials, Covidiot, On-nomi, connaissez-vous les nouveaux termes nés pendant le confinement ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Coronials, Covidiot, On-nomi, connaissez-vous les nouveaux termes nés pendant le confinement ?

Avec la pandémie actuelle de Covid-19, nous vivons tous une période indéniablement très particulière. Et qui dit période exceptionnelle dit vocabulaire adapté et, surtout, réinventé. C'est ce que montre une nouvelle étude signée Babbel, qui fait le point sur les mots créés pendant la période de confinement.

Et si la période de confinement (de plus en plus difficile à vivre pour les 18-35 ans) était l'occasion d'étoffer votre vocabulaire ? Vous le savez si vous nous lisez régulièrement, la mission que se donne la rédaction d'Air of melty au quotidien est de vous aider à mieux comprendre ce qui caractérise la jeune génération, qu'il s'agisse des membres de la Génération Y ou des membres de la Génération Z. À ce sujet, il y a peu, nous vous présentions les mots préférés des Millennials en 2020. Match, Random, Influenceur, Crush, tous ces termes étaient mis en lumière par Babbel, l'application d'apprentissage de langues étrangères. Aujourd'hui, le service revient avec un autre genre de glossaire à découvrir : celui-ci permet de comprendre les tendances linguistiques nées de la période de confinement, qui a généré l'émergence de nouveaux mots plus surprenants les uns que les autres. Des mots essentiellement créés par la jeune génération sur les réseaux sociaux. C'est notamment l'occasion d'apprendre que, après les Millennials et la Génération Z, nous sommes désormais entrés dans l'ère des Coronials. Kézako ? Comme Babbel l'explique, "ce terme, en vogue sur les réseaux sociaux, fait référence à la génération qui naîtra dans les mois à venir du fait de la distanciation sociale et, dans certains pays, du confinement. Sur les réseaux sociaux, beaucoup se demandent si ces restrictions auront une incidence sur le nombre de naissances à venir". Vous l'aurez compris, le règne des Coronials ne fait donc sûrement que commencer !

La crise actuelle génère la création de nouveaux mots
Crédit : getty images

Dans le même temps, Babbel montre que le confinement et la fermeture des bars et des restaurants a provoqué la création d'un nouveau terme venu du Japon : l'on-nomi, qui signifie littéralement "boire en ligne", et qui décrit cette nouvelle forme de sociabilisation qui est désormais largement répandue sur les médias sociaux et qui consiste à organiser des apéros virtuels avec nos proches au travers d'appels vidéo. D'autres appellent cela les "coronapéros" ou encore les whatsappéro, les skypéros et bien plus encore. En Allemagne, c'est la prise de poids induite par le fait de rester à la maison toute la journée qui fait l'objet d'un nouveau mot : coronaspeck. "Coronaspeck est le mot allemand utilisé pour désigner la graisse apparue depuis le début du confinement. Speck, pour Bacon en allemand, est utilisé dans des expressions similaires : Winterspeck (stock de gras pendant les mois les plus froids) ou encore Kummerspeck (traduisible par graisse-tristesse, autrement dit lorsque l’on mange beaucoup quand on est triste)". Toujours en Allemagne, un nouveau terme désigne les nouvelles habitudes d'achat de chacun. "Beaucoup de personnes se sont approvisionnées en nourriture et autres marchandises, laissant des rayons vides sans farine, sans pâtes et sans papier toilette. Le terme allemand « Hamsterkauf » renvoie à cette tendance. Ce néologisme combine les termes hamster (comme l’animal) et kauf (achat). C’est une métaphore qui compare les personnes qui stockent des provisions pour tout l’hiver à des hamsters, et qui les transportent comme ces rongeurs, en grandes quantités dans les joues". Enfin, impossible de ne pas comprendre le terme de "covidiot" ou "covidiota", qui est une expression inventée en ligne et désignant tous celles et ceux qui ne respectent pas les règles du confinement, mais aussi les individus qui dévalisent les supermarchés en ne laissant rien aux autres. Reste désormais à savoir si ces termes disparaîtront à la fin du confinement ou s'ils seront aussi difficiles que le nouveau coronavirus à éliminer !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Le confinement, un coup dur pour la manière dont la jeune génération se voit physiquement ?
À lire aussi
Les Millennials français sont-ils prêts pour le déconfinement ?
À lire aussi
Les Millennials, plutôt optimistes ou pessimistes pour la période post-confinement ?
Encore plus de contenus
Coronials, Covidiot, On-nomi, connaissez-vous les nouveaux termes nés pendant le confinement ?
Pixel de tracking