De quelle manière les Millennials aiment-ils le luxe en 2019 ?

Ecrit par

Mois après mois, le secteur du luxe s'intéresse toujours plus à la cible des Millennials, qui devient peu à peu sa cible de prédilection. Mais qu'est-ce qui plait autant aux consommateurs de moins de 35 ans sur ce marché ? Réponse par ici.

Le luxe et les jeunes, ça matche, c'est une certitude ! Mais de quelle façon exactement ? Ces derniers mois, la rédaction d'Air of melty a eu l'occasion plusieurs fois de mettre en lumière le rapport des jeunes consommateurs au luxe, à l'heure où ces derniers représentent près de la moitié des consommateurs de cette industrie et, surtout, les consommateurs les plus puissants de ce secteur. En fin d'année 2018, une étude d'UBS révélait même que les Millennials seraient prêts à dépenser toujours plus sur le marché du luxe, à condition que les marques sachent les convaincre. Pour ce faire, en début d'année, c'est le site MBA MCI qui dévoilait 3 commandements pour plaire aux générations Z et Y quand on est une enseigne haut-de-gamme. Aujourd'hui, c'est le site Influencia qui s'intéresse au sujet dans un article baptisé "l'éternelle jeunesse du luxe". L'article montre ce qui attire les moins de 30 ans vers les enseignes de luxe en cette année 2019. Verdict, on retrouve une nouvelle fois la notion de surprise et d'expérience, associée à une notion de contre-culture. Mais encore ?

De quelle manière les Millennials aiment-ils le luxe en 2019 ?
De quelle manière les Millennials aiment-ils le luxe en 2019 ?

Comme le révèle le site Influencia, "les histoires légendaires, le patrimoine, le savoir-faire artisanal sont les cartouches vitales du secteur, mais ne font pas forcément rêver les jeunes générations. Certes, elles attendent du luxe une forme d’authenticité du temps jadis, comme un label de qualité, mais elles veulent avant tout de la surprise et de l’inédit, de la créativité assumée avec un zeste d’autodérision, ce jamais vu qui rend une marque unique". Plutôt que de miser sur l'histoire d'une marque, il convient donc de miser sur l'innovation et le renouvellement. Aussi, il faut miser sur un logo : plus il est gros, mieux c'est, visiblement. En tout cas, on assiste à un grand retour de la "logomania", avec "maisons de haute couture et les grandes griffes de mode qui sont avant tout reconnaissables et appréciées par les jeunes générations pour leurs sigles, blasons et autres icônes graphiques". Par ailleurs, le luxe doit pouvoir être associé au streetwear, car c'est de plus en plus de cette manière que les jeunes veulent le porter. "La pantoufle de vair des cendrillons modernes se transforme en trainer de luxe, griffée « Balenciaga Triple S » de préférence (compter 700 € quand même), un must-have de mode", dixit Influencia. Enfin, on note une entrée dans l'ère des e-cônes, avec l'émergence d'influenceurs virtuels et d'égéries digitales, des chatbots et de l'intelligence artificielle. Il faudra avoir tout cela en tête si vous cherchez à séduire la jeune génération sur le marché du luxe !

Crédit : X