Dove

Dove dédramatise les petites (ou grandes) tragédies capillaires liées au confinement

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Dove dédramatise les petites (ou grandes) tragédies capillaires liées au confinement

Le confinement n'a pas été qu'une période pesante. Pour certains, les semaines passées à la maison ont été l'occasion de laisser parler leur créativité, notamment en matière de beauté. En résulte une campagne signée Dove qui mise tout sur l'UGC...et sur les erreurs capillaires de certaines femmes !

En cette période de déconfinement amorcée, les marques reprennent doucement mais sûrement la parole auprès du grand public. La rédaction d'Air of melty vous en a déjà parlé, pendant les semaines de confinement, pour les marques, trouver le bon ton et la bonne manière de communiquer n'a pas été une tâche évidente, loin de là. Pourtant, certaines marques, comme notamment Dove, ont trouvé le moyen de conserver un lien fort avec leur audience en misant sur des spots de communication parfaitement adaptés à la situation actuelle. En pratique, au début du mois d'avril, Dove avait choisi de faire tomber le masque des soignants dans une campagne engagée créée au Canada et axée sur un nouveau slogan "Courage is beautiful". Aujourd'hui, c'est ce même slogan qui pourrait résumer d'une façon bien plus légère et bien plus drôle quelques drames capillaires qui se sont joués pendant le confinement en France : en manque de coiffeurs ces dernières semaines, nombreux sont les Français qui se sont armés de ciseaux pour rafraîchir eux-mêmes leur coupe ou celle de leurs proches, avec plus ou moins de succès. Une tendance qui demande du courage (ou du désespoir) et qui a inspiré Dove et l'agence Ogilvy Paris.

Dove et Ogilvy Paris, inspirés par les aventures capillaires de vraies femmes qui ont été amenées à se transformer en coiffeur pour elles-mêmes, pour leurs amis ou pour leur famille, ont choisi de regrouper avec humour et bienveillance les vidéos de ces coupes et colorations postées spontanément sur les réseaux sociaux. La campagne, créée uniquement à partir d'UGC (user generated content), entend montrer que Dove les soutiendra toujours, même pendant cette période réfugiés à la maison. C'est aussi une bonne manière de soutenir la créativité de chacun pendant cette période propice au changement, à l’envie de tester de nouvelles choses et aux futurs nouveaux styles capillaires qui s’inscriront dans une nouvelle tendance et une nouvelle norme. Au sujet de la campagne, Juana O'Gorman, Directrice de Création chez Ogilvy Paris, a déclaré que, "même si le style de nos cheveux pendant le confinement n’est pas un drame ni une priorité dans ce contexte de pandémie mondiale, Dove, en tant que marque qui a toujours été aux côtés des vraies femmes, souhaitait encourager leurs choix quant à leur cheveux pendant cette situation exceptionnelle en leur rendant hommage." Baptisée #MyHairMyWay, la campagne s'ancre dans une nouvelle manière de communiquer, plus spontanée et plus légère, allant droit à l'essentiel en donnant la parole à chacun. Elle sera diffusée en digital dans plusieurs pays, à commencer par les Etats-Unis.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Dove fait tomber le masque des soignants dans une campagne engagée
À lire aussi
Grande distribution, loisirs, vêtements, comment les Millennials ont dépensé leur argent pendant le confinement ?
À lire aussi
Quelles nouvelles habitudes de consommation pour les Millennials pendant le déconfinement ?
Encore plus de contenus
Dove dédramatise les petites (ou grandes) tragédies capillaires liées au confinement
Pixel de tracking