Emploi : 6 faits étonnants (ou pas) au sujet du rapport des Millennials au travail

Les Millennials vous réservent encore des surprises...
Ecrit par

Il y a quelques semaines, YouGov dévoilait une étude concernant le rapport des 18-35 ans au marché du travail. L'occasion de mettre en lumière quelques rappels...mais aussi quelques surprises !

La rédaction d'Air of melty vous en a déjà parlé à plusieurs reprises, comprendre la jeune génération, cela passe aussi par comprendre son rapport au marché du travail, qui constitue un élément capital de sa vie quotidienne et une partie importante des espoirs concernant son avenir. En la matière, concernant les plus jeunes, Management Magazine dévoilait récemment 5 phrases à oublier complètement face à la génération Z. Au sujet de leurs aînés, les 18-35 ans, c'est une étude YouGov qui se chargeait de décrypter le rapport des Millennials au travail, en dévoilant notamment des données sur leur rapport à l'entrepreneuriat, à l'expatriation ou encore sur leur capacité (ou non) à faire des compromis. Alors que nous vous avions présenté les principaux résultats de l'enquête, le site des Echos a, de son côté, résumé ces conclusions en "6 faits étonnants sur le rapport des Millennials au travail". On fait le point en vous les présentant et en vous expliquant s'il s'agit effectivement de surprises ou non.

Le premier étonnement des Echos vient du fait que la génération Y est "prête à faire des sacrifices". L'étude de YouGov l'a effectivement montré, 80% des Millennials en France déclarent avoir dû faire des compromis pour accepter leur poste actuel, contre 58% de leurs aînés, en acceptant notamment de faire des concessions sur leur salaire. Mais en quoi cela est-il réellement une surprise ? La jeune génération est réputée pour être exigeante, certes, mais elle est également connue pour son réalisme. En cela, il est plutôt logique qu'un jeune accepte un travail imparfait mais bien réel plutôt que d'attendre plus longtemps pour le poste de ses rêves. Celui-ci, il le cherchera en étant en poste ailleurs, tout simplement ! Autre surprise mise en lumière dans cette étude, c'est le fait que "les start-ups ne font pas rêver les Millennials". Certes, pour 17% d'entre eux, l'entreprise idéale est celle qui est internationalement reconnue ou localement bien établie. Mais le fait de ne pas avoir les yeux qui brillent en pensant au monde des start-ups n'empêche en rien les jeunes de se lancer : Les Echos le confirment, "les jeunes Français rêvent plus d’entrepreneuriat que les autres". Et cela, ce n'est en rien une surprise, comme l'illustre régulièrement notre site en vous parlant des jeunes entrepreneurs ultra dynamiques en France.

D'autre part, quand le site explique que "les Millennials n'envisagent pas particulièrement de s'expatrier", on a envie de dire que 34% de jeunes intéressés pour travailler dans un autre pays, cela représente tout de même un tiers de la jeune génération ! Aussi, la surprise venant du constat que "pour les jeunes français, donner du sens à leur travail est plus important qu’ailleurs" est une fausse surprise selon nous. On l'a répété à plusieurs reprises, les jeunes ont aujourd'hui plus que jamais besoin de donner un sens à leur travail. En cela, on vous avait déjà expliqué que le salaire était moins important que la perspective de carrière pour les moins de 35 ans. Enfin, last but not least, car c'est de là que vient réellement la surprise : l'étude signée YouGov nous révèle que "les millennials sont jaloux de leurs aînés". Effectivement, celle information, elle peut créer un effet de surprise. "60% des 18-36 ans en France affirment qu’ils envient les conditions d’entrée de leurs aînés dans le monde du travail. C’est beaucoup moins le cas dans les trois autres pays interrogés, où seulement 30% en moyenne des millennials estiment que leurs parents ont eu plus de chance qu’eux sur le marché du travail".

Crédit : http://i.huffpost.com, www.blueboat.f