Emploi : Collaboration, management, RH, la génération Z songe déjà à l'entreprise de demain

Ecrit par

En cette année 2018, les jeunes de la génération Z sont de plus en plus nombreux à s'inviter sur le marché du travail. À ce sujet, que vont-ils changer dans les process au sein des entreprises ? Le site Focus RH fait le point sur le sujet.

Au travail les jeunes ! Ok, mais comment exactement ? Vous le savez, la mission que se donne la rédaction d'Air of melty au quotidien, c'est de vous aider à bien cerner la jeune génération. Et, indéniablement, cela passe également par comprendre son rapport au marché du travail, qui constitue un élément capital de sa vie quotidienne et une partie importante des espoirs concernant son avenir. À ce sujet, il y a quelques semaines, nous vous révélions que la jeune génération était plus heureuse au travail que ses aînés. Aujourd'hui, c'est le site Focus RH qui apporte sa contribution à la réflexion générale, grâce à une enquête menée auprès de la génération Z, à savoir les 18-24 ans, pour savoir quel regard ils portent sur le monde de l'entreprise. Verdict, entre entreprise plus collaborative, management plus relationnel et DRH moins fermé sur lui-même, le bureau des jeunes devrait connaître une petite révolution dans les années à venir !

Pour Grégoire Cahagnes, étudiant en bachelor à l'IESN, "l'entreprise doit permettre à ses salariés de vivre décemment, proposer des primes de résultat sans pour autant instaurer un climat de compétition". Pour une de ses camarades, transparence et accompagnement doivent aussi être de rigueur, tout comme l'entreprise se doit de proposer des conditions et un environnement de travail permettant de travailler dans une certaine décontraction. Tout cela dans une logique de collaboration plutôt que de subordination. Par ailleurs, pour un autre jeune interrogé par Focus RH, le manager de demain devra "relayer l'information et exprimer ses attentes sans être autoritaire. Il devra revaloriser l'humain, chaque individu ayant un rôle à jouer". La relation entre l'employé et le boss doit prendre la forme d'un échange tout en confiance.

Le supérieur bénéficiera dès lors d'une "autorité relationnelle venant de l'expérience". Enfin, pour les étudiants, les RH gagneraient à être plus proches des collaborateurs. "Les RH doivent abandonner leur toute puissance et devenir plus humaines", juge ainsi Grégoire Cahagnes de l'IESN. Pour Elodie Gentina, experte de la génération Z, c'est simple, "demain, on parlera moins de "ressources humaines" que de "richesses humaines". Les jeunes souhaitent apprendre, refusent la routine et veulent se sentir utiles. Pour eux, il s'agit de faire de l'entreprise une institution apprenante et partageante". Alors c'est parti pour la construction de l'entreprise de demain !

Crédit : ezapply.biz