Emploi : La jeune génération, heureuse au travail !

Ecrit par

"Je ne veux pas travailler", c'est une phrase que ne dit visiblement pas souvent la jeune génération. En tout cas, selon une récente étude, les moins de 35 ans seraient globalement plus heureux que leurs aînés sur le marché du travail.

Le travail, c'est la santé...et le bonheur ! Vous le savez, la mission que se donne la rédaction d'Air of melty au quotidien, c'est de vous aider à bien cerner la jeune génération. Et, indéniablement, cela passe également par comprendre son rapport au marché du travail, qui constitue un élément capital de sa vie quotidienne et une partie importante des espoirs concernant son avenir. À ce sujet, deux générations se distinguent : la génération Z et la génération Y. Il y a quelques semaines, nous vous parlions des atouts et des défauts de la génération Z en entreprise. Aujourd'hui, on s'intéresse à leurs aînés. Après vous avoir dévoilé les 8 clés qui suscitent l'engagement des Millennials au travail, on voulait vous parler du fait que, visiblement, les moins de 35 ans sont heureux sur le marché du travail. C'est en tout cas ce qui ressort d'une étude réalisée par l'entreprise de recrutement britannique Robert Half, qui a mené l'enquête auprès de 2 000 salariés anglais. Verdict, "1 employé sur six ayant plus de 35 ans se dit malheureux au travail, soit plus du double que lorsqu'on regarde du côté des millennials". Bam.

Concrètement, du côté des chiffres précis, cela signifie que 8% des 18-34 ans avouent être insatisfaits par leur travail contre 16 % des 35-49 ans et 17% des plus de 55 ans. Alors, qu'est-ce qui fait la différence au juste ? Serait-ce l'âge, l'expérience ou encore la longévité à un poste qui rendrait malheureux ? Ce serait un peu un mélange de tout ça, selon l'enquête : c'est en effet l'avancement de la carrière qui inciterait les salariés à se lasser de leurs tâches quotidiennes, quelles qu'elles soient. Aussi, les plus jeunes profitent indéniablement d'une plus grande liberté d'esprit. En effet, "si certains pourrait être tentés de quitter leur poste avant 35 ans afin d'échapper à la règle, cela ne suffira pourtant pas. En effet à cette lassitude s'ajoute une pression sociale plus importante, un manque de liberté et une difficulté à concilier vie personnelle et professionnelle". Une pression que l'on retrouve moins chez les plus jeunes. Alors, vraiment, apparemment, le travail, c'est mieux quand on est Millennial !

Crédit : Huffington Post