Emploi : La mobilité, un passage obligé (et souhaité) chez les jeunes ?

Les jeunes ont la bougeotte !
Ecrit par

On vous le répète régulièrement, la jeune génération est constituée de moins de 30 ans prêts à s'adapter à tout changement. Et cela se repère particulièrement dans leur vie professionnelle aujourd'hui. La mobilité ? Un rêve, pour la moitié d'entre eux...

En matière d'activité comme de géographie, le mot d'ordre de la jeune génération dans sa vie professionnelle serait-il la mobilité ? Nous vous en avons déjà parlé, comprendre la jeune génération, ça passe aussi par comprendre son rapport au travail, un élément capital de sa vie quotidienne et une partie importante des espoirs concernant son avenir. Les moins de 30 ans ne voient pas le monde du travail comme le font leurs aînés, la rédaction d'Air of melty vous en parle au quotidien. Nous l'avons fait en vous parlant du fait qu'une génération de slashers s'invite sur le marché du travail, tout comme nous l'avons aussi mis en lumière il y a quelques semaines en vous dévoilant le Top 10 des entreprises où les jeunes ont envie de travailler, de Google à Netflix, en passant par Apple et YouTube. Aujourd'hui, nous souhaitions vous parler d'un autre aspect très fort de la vie professionnelle de la jeune génération : son besoin (et son envie) de mobilité.

C'est un sondage signé OpinionWay pour L'Etudiant et la société de stockage HomeBox qui révèle en ce mois de juillet 2016 que plus de la moitié des jeunes de moins de 30 ans (51%) souhaite inclure la mobilité dans son parcours étudiant ou professionnel. Selon ce chiffre, le fait de bouger géographiquement pour une école ou pour un job est donc vu comme une tendance positive. Plus précisément, près de neuf sondés sur dix (88%) conviennent ("oui, tout à fait" ou "oui, plutôt") que la mobilité est "un mode de vie qui va probablement beaucoup se développer, 83% estiment qu'il s'agit d'un "atout valorisant pour une carrière professionnelle", tandis que 79% jugent qu'elle constitue "un atout pour mieux réussir ses études" et 74% qu'elle est "un tremplin pour réussir sa vie professionnelle". Les deux tiers (65%) des sondés y voient "un passage obligé pour réussir", selon ce "baromètre de la mobilité des jeunes". Les sondés pensent en moyenne déménager quatre fois et changer de travail quatre fois également. Autant dire que la nouveauté et le changement ne leur fait pas peur, ce qui correspond parfaitement à l'idée selon laquelle les moins de 30 ans sont parfaitement aptes à s'adapter à des évolutions permanentes. Au total, six jeunes sur dix (60%) aimeraient idéalement vivre dans une à trois villes, 23% dans quatre à cinq villes. Et, enfin, près de la moitié (47%) rêvent tout simplement d'un parcours professionnel mobile. Comme quoi, la mobilité, ça a vraiment du bon pour la jeune génération...

Crédit : Libre de Droits, gouv.fr