Emploi : Le "flex office", le genre de bureau qui a tout bon auprès des Millennials ?

Ecrit par

Comment aider la jeune génération à aimer sa vie au travail ? Selon le groupe Kwanko, spécialisé dans la diffusion et la gestion de campagnes publicitaires online web et mobiles, tout pourrait se jouer autour de la question de l'environnement de travail. Alors, et si on passait tous au "flex office" ?

Et si le bonheur des jeunes au travail passait par une nouvelle organisation physique de vos locaux ? Vous le savez, la mission que se donne la rédaction d'Air of melty au quotidien, c'est de vous aider à bien cerner la jeune génération. Et, indéniablement, cela passe également par comprendre son rapport au marché du travail, qui constitue un élément capital de sa vie quotidienne et une partie importante des espoirs concernant son avenir. À ce sujet, deux générations se distinguent : la génération Z et la génération Y. Il y a quelques semaines, nous vous parlions des atouts et des défauts de la génération Z en entreprise. Plus récemment, nous vous dévoilions les 8 clés pour susciter l'engagement des Millennials au travail. Aujourd'hui, c'est le groupe Kwanto, spécialisé dans la diffusion et la gestion de campagnes publicitaires online web et mobiles, qui dévoile une neuvième clé potentielle en présentant ses bureaux revisités pour correspondre au mieux aux nouvelles attentes de la jeune génération. Alors, qu'est-ce que ça donne au juste ?

En cette fin d'année 2017, le groupe a dévoilé ses bureaux rénovés de Bourg-la-Reine qui permettent d'adopter pleinement de nouvelles méthodes de travail "pour plus de collaboration et de transversalité". Une organisation que l'entreprise généralisera en 2018 au sein de ses filiales internationales. "Il ne s’agit plus uniquement de recruter de nouveaux collaborateurs mais surtout de leur proposer des conditions de travail adaptées pour leur donner envie de rester et de garder intacte leur motivation. Logique, on n’est jamais aussi productif que lorsque l’on se sent bien", explique la firme. Dans cet esprit, le groupe cherche à donner plus d'autonomie et à favoriser la créativité et la convivialité en créant des espaces dans lesquels ses collaborateurs, en grande partie des Millennials, peuvent se sentir comme chez eux, "ce qui booste leur motivation et donc leur performance". Au-delà de cela, les managers ne font plus qu'encadrer, ils accompagnent surtout chaque collaborateur dans sa progression et à créer du lien entre les équipes.

Aussi, le groupe Kwanko mise désormais sur une logique de "flex office". Kézako ? "Concrètement, les bureaux ont été décloisonnés pour favoriser les échanges et de très nombreux espaces collaboratifs ont été créés. Salle “silence” pour s’isoler, espaces de réunion informels et “cocooning”, cafétéria chaleureuse et équipée d’un babyfoot, cabines téléphoniques au milieu de l’open space... Tout a été mis en oeuvre pour permettre à chacun de travailler et de se détendre en fonction de ses besoins et de ses envies". Dans cette logique, le matin, chacun s'installe où il veut et à côté de qui il veut, sans qu'il y ait de bureau attitré. Enfin, pour favoriser le bien-être des salariés, Kwanko a tenu à embaucher une "happiness manager", dont le rôle se situe entre la communication interne, les ressources humaines et l'événementiel. Bienvenue dans l'ère de l'entreprise 3.0, comme l'explique le groupe, à savoir le type d'entreprise qui devrait avoir tout bon auprès des Millennials.

Crédit : linkedin.com