Emploi : Les jeunes moins absents au travail que leurs aînés, jeune génération ultra sérieuse ?

La jeune génération est fidèle à son poste !
Ecrit par

Les jeunes sont-ils plus sérieux que leurs aînés au travail ? A contre-courant du cliché qui les voit plutôt fainéants, les moins de 30 ans sont trois fois moins adeptes de l'absentéisme au travail que les employés plus âgés, révèle une étude.

Vous le savez, la mission d'Air of melty au quotidien, c'est de vous aider à toujours mieux cerner la jeune génération. Or, nous vous en avons déjà parlé, comprendre cette jeune génération, ça passe aussi par comprendre son rapport au travail, un élément capital de sa vie quotidienne et une partie importante des espoirs concernant son avenir. Les moins de 30 ans ne voient pas le monde du travail comme le font leurs aînés, notre rédaction vous en parle au quotidien. Nous l'avons fait en vous parlant du fait qu'une génération de slashers s'invite sur le marché du travail, tout comme nous l'avons aussi mis en lumière il y a quelques semaines en vous expliquantce que vous réservaient respectivement les Millennials et la génération Z pour l'avenir. Aujourd'hui, on ne se projette pas dans l'avenir mais on constate plutôt ce qui se passe dans le présent, en parlant d'absentéisme au travail. Alors que beaucoup de préjugés ont longtemps vu la jeune génération comme étant fainéante et peu motivée, un chiffre devrait remettre les idées de certains en place : selon une étude signée du cabinet de conseil Ayming, les jeunes professionnels seraient moins absents que leurs aînés. Oui, oui !

Concrètement, selon cette étude, qui a été menée auprès de 26 230 entreprises, de la PME au grand groupe, en 2015, les salariés français se sont absentés en moyenne 16,6 jours. Mais le taux d'absentéisme diffère grandement en fonction de l'âge. Ainsi, il est de 3,02% chez les moins de 30 ans tandis qu'il atteint 5,74% chez les 51-54 ans et 6,55% chez plus de 55 ans. Alors qu'est-ce qui explique que les jeunes soient si sérieux ? Le site des Echos s'est posé la question : "Les moins de 30 ans sont-ils plus motivés ? Peut-être, mais la précarité des contrats dont ils dépendent n'incite généralement guère à s’absenter. Les plus jeunes sont également souvent moins contraints par leurs obligations familiales". Car, selon l'étude, ce sont en effet les femmes qui sont les plus fréquemment absentes (18 jours vs 13,6), car plus sujettes aux maladies et plus en charge des enfants. Des problèmes de santé constituent le premier motif d'absence des professionnels (22%) devant la situation personnelle (12%) et la charge de travail (8%), à égalité avec l'insatisfaction liée à la rémunération.

Crédit : X, Reuters