Emploi : Les jeunes se détournent (vraiment) de la création d’entreprise ?

Les jeunes ont le choix pour leur avenir.
Ecrit par

Alors que nous vous répétons régulièrement que les générations Z et Y constituent des générations d’entrepreneurs qui ne veulent aujourd’hui qu’une chose, être leur propre patron, un nouveau sondage vient de mettre en lumière l’idée que les jeunes seraient aujourd’hui moins nombreux à vouloir créer ou reprendre une société que l’an passé. Que se passe-t-il vraiment ? Réponse par ici !

Souvenez-vous, en octobre dernier, nous avions l’occasion d’interviewer Maëva Tordo, de la Chaire Entrepreneuriat ESCP Europe, qui nous révélait que l’on "assistait à une forme de crise de la quarantaine dès 25 ans", avec des jeunes décidant de prendre leur vie en main. Cette tendance se confirmait il y a quelques semaines à peine, grâce à La Grande InvaZion, l’étude menée par BNP Paribas et the Boson Project décryptant le rapport de la génération Z à l’entreprise : l’envie de créer sa propre entreprise et d’être son propre patron est une idée de plus en plus présente dans l’esprit des jeunes. A moins que la tendance n’ait déjà changé ? En fait, selon un sondage réalisé par Moovjee/CIC OpininonWay auprès de 1 022 lycéens et étudiants dans une filière professionnelle, ils sont 34% à vouloir créer ou reprendre une société, contre 45% en 2009. Alors, les envies des jeunes ont-elles déjà changé ? Verdict par ici.

Selon le baromêtre Moovjee/Opinion Way 2015, les jeunes constituent toujours une catégorie d’âge qui a plus envie d’entreprendre que n’importe quelle autre (25% de moyenne), et nombreux sont ceux qui pensent le faire avant d’avoir 30 ans ! Ce chiffre est même en hausse de 11% par rapport au baromètre 2013. Cela montre bien que le projet de monter sa propre entreprise est toujours bien présent dans la tête des jeunes. Ce qui justifie le déclin du nombre de jeunes souhaitant se lancer, c’est principalement, pour 95% des sondés par la difficulté de créer son entreprise en tant qu’étudiant ou à la fin de ses études. 73% d’entre eux estiment par ailleurs qu’ils ne bénéficient pas d’un atout crucial pour se lancer : les fonds. D’autre part, un jeune sur deux se dit conscient de manquer d’expérience. Quoi qu’il en soit, les jeunes comptent sur les atouts de leur jeunesse, à savoir comptent l’enthousiasme (43%) et la capacité de travail (49%) comme premiers capitaux. D’autre part, ils comptent aussi beaucoup sur l’appui de leur entourage et l’expérience de leurs ainés (chefs d’entreprise (42%), experts (55%)…). D’ailleurs, à ce sujet, ils peuvent compter sur le soutien de Dominique Restino, Président Fondateur du Moovjee, qui a déclaré, suite à la parution de cette étude : "Plus que jamais il faut soutenir l’entrepreneuriat des jeunes ! Au Moovjee, 60 % des jeunes entrepreneurs accompagnés sont employeurs après à peine 3 ans d’existence et ils créent entre 2 et 25 emplois. Prenons une moyenne de 3 emplois créés en 3 ans pour 60% des jeunes entrepreneurs, et nous arrivons à 1,2 millions d’emplois créés en 3 ans !" Alors au travail !

Crédit : Le Figaro Etudiant, meltyCampus, dailygeekshow.com