Emploi : Les millennials sont-ils vraiment différents de leurs aînés au travail ?

Au travail les jeunes !
Ecrit par

On vous en parle au quotidien, la jeune génération se diffère de ses aînés sur bien des points. Et c'est aussi le cas sur le marché du travail. Mais peut-être pas tant que ça finalement ! C'est en tout cas la conclusion à laquelle vient d'arriver le nouveau baromètre Edenred-Ipsos...

Allez, au travail les jeunes, c'est fini les vacances ! Vous le savez, la mission d'Air of melty au quotidien, c'est de vous aider à toujours mieux cerner la jeune génération. Or, nous vous en avons déjà parlé, comprendre cette jeune génération, ça passe aussi par comprendre son rapport au travail, un élément capital de sa vie quotidienne et une partie importante des espoirs concernant son avenir. Les moins de 30 ans ne voient pas le monde du travail comme le font leurs aînés, notre rédaction vous en parle au quotidien. Nous l'avons fait en vous parlant du fait que les jeunes sont moins absents au travail que les plus âgés, tout comme nous l'avons aussi mis en lumière en vous parlant du bureau de la jeune génération dans le futur. Mais, les moins de 30 ans sont-ils vraiment si différents de leurs aînés ? Le nouveau baromètre Edenred-Ipsos 2016 pose la question, en se basant sur une étude réalisée dans 15 pays auprès de 14 000 salariés, dont 3 500 de moins de 30 ans. Verdict ? "Plus motivés que leurs aînés, ils dépeignent l'entreprise idéale sous des attributs finalement assez proches de leurs collègues plus expérimentés. Pour l'entreprise, l'enjeu ne serait donc pas tant de traiter cette génération indépendamment des autres, mais plutôt de repenser globalement les enjeux de leadership dans un environnement de plus en plus digitalisé, horizontal et multitâche, en tenant compte des fortes spécificités pays". Pour les résultats détaillés de l'étude, ça se passe par ici !

Selon l'étude, les trois données principales à retenir concernant la jeune génération sont celles-ci : "26% de millennials déclarent que leur motivation au travail augmente dans le temps vs. 15% des plus de 30 ans, un écart déjà observé il y a dix ans; 57% des moins de 30 ans pensent que l'entreprise idéale est une entreprise qui privilégie avant tout la récompense des efforts; et 59% des millennials attendent que leur hiérarchie tienne ses engagements". Vous le voyez donc, contrairement aux idées reçues qui voient la jeune génération comme étant détachée de son travail, la génération Y affiche à l'inverse un engagement très fort à son activité professionnelle ! Les salariés de cette génération ont également davantage confiance en leur avenir professionnel au sein de leur entreprise (26% de "très confiants") que leurs aînés (18%). Mais en dehors de cela, les salariés interrogés dans le cadre du baromètre Edenred-Ipsos sur le bien-être au travail révèlent que leurs attentes sont en réalité assez proches : l'honnêteté (même taux de 62% pour les moins et plus de 30 ans), l'équité (61% pour les millennials et 62% pour les autres salariés) et la capacité à tenir ses engagements (59% et 58%) sont les qualités qu'ils recherchent en priorité chez leur manager. Et il en va de même pour la vision de l'entreprise dans son ensemble : pour les moins de 30 ans, les premiers défis que doivent affronter les entreprises sont la gestion des talents (fidélisation citée par 32% d'entre eux, recrutement : 29%), l'attention portée à l'humain (respect des équilibres de vie : 28%, risques psycho-sociaux : 27%) ou l'accompagnement du changement (27%), des notions mentionnées dans des proportions similaires par leurs aînés. En revanche, le traitement spécifique des millennials ne semble pas être une priorité pour cette génération : le management intergénérationnel est cité en dernière position à 15% ! Pour le baromètre Edenred-Ipsos, les différences sont plus culturelles que générationnelles. Les jeunes ne sont donc pas des ovnis...

Crédit : X, gouv.fr