Emploi : Les Millennials, une génération coworking ?

Ecrit par

Comment la jeune génération travaille-t-elle exactement en cette année 2018 ? C'est ce à quoi s'est intéressée Elsa Guippe, directrice générale de l’agence compasslabel.fr, sur le site Chronik. Verdict, encore une fois, les Millennials ne font rien comme leurs aînés !

Un peu plus chaque jour, la jeune génération débarque sur le marché du travail, avec ses peurs, ses envies et ses rêves. Or, vous le savez, la mission que se donne la rédaction d'Air of melty au quotidien, c'est de vous aider à bien cerner la jeune génération. Et, indéniablement, cela passe notamment par comprendre son rapport au marché du travail, qui constitue un élément capital de sa vie quotidienne et une partie importante des espoirs concernant son avenir. À ce sujet, il y a quelques jours, nous vous expliquions comment se sentent les Millennials sur le marché de l'emploi en cette année 2018, avec de vous expliquer que la génération Z est une génération fidèle à son équipe plutôt qu'à son entreprise. Aujourd'hui, cette idée semble confirmée par une tribune publiée au début du mois par Elsa Guippe sur le site Chronik. Dans celle-ci, l'auteure explique que nous avons affaire à une génération coworking. Mais encore ?

Comme l'explique Elsa Guippe, les Millenials envisagent ainsi le travail de manière totalement nouvelle. "Le job idéal du Millenial consisterait en un métier bien rémunéré, peu routinier et offrant un maximum de liberté. Son entrée dans la vie active est également souvent marquée par le souhait de s’engager dans des initiatives collectives afin de mener à bien un projet. L’entrepreneuriat offre en ce sens de véritables perspectives de réussite et d’épanouissement à la jeune génération. Dans un monde du travail de plus en plus complexe et changeant, la formation et les parcours professionnels des Millenials sont de moins en moins linéaires". De quoi confirmer l'idée selon laquelle les jeunes ne sont pas forcément fidèles à leur entreprise, comme l'illustre le fait que près d’un jeune sur dix entre 25 et 33 ans a quitté un travail à temps plein pour un travail indépendant ou pour créer sa propre entreprise.

Si les Millennials ne se voient pas forcément rester longtemps dans une entreprise, ils ont dans le même temps de nombreuses exigences concernant leur environnement. "Fini le temps des bureaux impersonnels cloisonnés et des open spaces infernaux enfermant des salariés en batterie, où la suspicion et la surveillance généralisée ont tué la communication, la cohésion sociale et poussé les employés à se renfermer sur eux-mêmes. Forbes a ainsi révélé que les Millenials sont prêts à renoncer à 6 500 euros de salaire annuels pour bénéficier d’un cadre de travail plus inspirant, et que 93 % des jeunes actifs rejettent l’idée de travailler dans un bureau classique pour préférer un environnement de travail plus « lifestyle », non hiérarchique, innovant, horizontal, en mouvement et situé à proximité de nombreux services (restaurants, salle de sport…). L’arrivée des Millenials sur le marché du travail correspond du reste à l’avènement des espaces de coworkings stylisés, ludiques, spacieux et inspirants", avec des Millennials qui travaillent n'importe où, n'importe quand et qui tirent le meilleur profit des usages et des outils numériques. En cela, il est évident qu'ils n'ont pas besoin d'être fidèle à une entreprise. En revanche, ils se revendiquent fidèles au coworking !

Crédit : Huffington Post