Flooz : "Nous débarquons avec une appli de paiement mobile ludique, puissante mais surtout décalée" (EXCLU)

L'appli à découvrir !
Ecrit par

Le paiement mobile en ligne de mire, toujours plus fort, toujours plus loin ! La semaine dernière, Air of melty vous présentait LYDIA, une application qui vise à simplifier les transactions des jeunes au quotidien. Attention, la concurrence arrive aujourd'hui, avec Flooz, une nouvelle appli 100% gratuite et 100% décalée, à découvrir par ici.

Ces dernières semaines, la rédaction d'Air of melty a largement mis en lumière l'essor du paiement mobile auprès de la jeune génération, comme en atteste notamment le succès de l'application Lydia, qui a déjà séduit 65 000 jeunes âgés de 18 à 30 ans. Pour Cyril Chiche, Président Cofondateur de LYDIA, de tels services s'imposent car, même en 2015, "les échanges d'argent pour les jeunes sont compliqués, on doit les simplifier". Aujourd'hui, une autre jeune application cherche à simplifier ces transactions et à trouver sa place sur ce secteur : Flooz, qui permet de s'échanger de l'argent entre amis, gratuitement et simplement afin de rembourser un resto, un ciné ou bien plus encore. Aujourd'hui, Yannick Borgomano, l'un des fondateurs de ce nouveau service nous le présente par ici. Une surprise vous attend à la fin de l'article, pour découvrir toujours plus le service.

Déjà, pourriez-vous vous présenter, vous, votre équipe et votre histoire ?

Je m’appelle Yannick Borgamano, j’ai 30 ans, et je suis concepteur développeur en ingénierie logicielle. Mon associé, Louis Grellet, 28 ans, a fait ses études, tout comme moi, à l’eXia. Notre stage de fin d’études chez Allopneus.com nous a plongé dans le grand bain du web et nous a permis d’appréhender ce qu’est vraiment la croissance, le volume et toutes les problématiques liées au business. Nous avons par la suite mis à profit cette aventure pour nos projets actuels car c’est effectivement le groupe HEVEA (qui possède Allopneus.com) qui finance le projet Flooz aujourd’hui. Flooz, aujourd'hui, c’est une équipe de 5 personnes : Bob qui a également effectué ses études avec nous à l’eXia et qui bosse sur notre API, Marine notre trafic manager, et Olivier notre développeur Mobile ! Notre objectif, même avant Flooz, était de constituer une équipe de tueurs pour créer et produire les idées que nous avions en tête depuis longtemps ! Flooz, c’est aussi des partenaires, comme Be2bill.com, qui nous ont fait confiance depuis le départ et qui nous font profiter de leur grande expérience dans la monétique, et comme Allopneus.com qui nous a mis le pied à l’étrier.

Quel a été le déclic pour créer l’application ? Est-ce le constat d'un manque en tant que membre de la génération Y ?

Au départ, c’est d’abord pour nous que nous avions imaginé ce service d'échange d'argent. Pendant toute la période de nos études, mon associé Louis Grellet, notre groupe d’amis et moi même avons été confrontés de nombreuses fois à des difficultés lors de nos échanges d’argent. Que ce soit pour les courses de la coloc, le loyer, le ciné, les sorties, les restos, les macdo, le poker du soir et des dizaines d’autres cas d’utilisation, c’était à chaque fois une épreuve. Pas de cash, pas l’appoint… Nous avions, pendant cette période, déjà commencé à chercher une idée qui pourrait nous faciliter la vie et simplifier nos échanges. C’est ensuite devenu une évidence lors de notre expérience à la tête du pôle Internet d’Allopneus.com. Nous y avons alors rencontré différentes problématiques liées au paiement. Lors de la refonte de notre plateforme e-Commerce (qui générait à l’époque environ 5M €), nous avons été confrontés à l’intégration d’un nouveau système de paiement. Ce fut une épreuve, que ce soit au niveau de l’intégration, de l’optimisation dans le tunnel de commande ou de la gestion de la fraude. Ces problématiques nous ont couté un temps et un chiffre d’affaire considérable. Nous avons donc quitté l’aventure Allopneus avec la ferme intention de créer un service qui puisse mêler un porte-monnaie électronique qui permet non seulement de payer ses amis mais aussi des marchands ! Après une étude de marché assez approfondie, nous avons pu nous lancer dans la création de Flooz !

Quelle(s) ambition(s) avez-vous aujourd'hui ?

Sans hésiter, celle de devenir la référence du paiement mobile en Europe. Beaucoup de projets de wallet ont été lancés ces dernières années dont certains ont connu un échec retentissant. Des projets disposant de budgets colossaux comme Kwixo ou Buyster sont aujourd’hui abandonnés. Chez Flooz, nous avons identifié les raisons de ces échecs et débarquons avec une app ludique, puissante mais surtout décalée qui colle à sa cible. Nous sommes pour le moment en phase d’acquisition d’utilisateurs. Nous pensons qu’il est indispensable de fédérer une communauté de personnes avant de convaincre des marchands. Nous avons donc réussi à recruter nos premiers users (early adopters) sans aucune communication et en quelques semaines et atteindrons quelques milliers d’utilisateurs courant 2015. Notre app est disponible en mode invitation sur l’AppStore depuis le 16 décembre et sur le play store depuis moins d’un mois, le 17 février. Dès Q2 2015, nous pourrons proposer Flooz aux marchands pour faire de Flooz un moyen de paiement non seulement efficace mais surtout révolutionnaire. En effet, nous allons proposer très bientôt à nos partenaires e-commerçants un système qui n’a encore jamais été expérimenté et qui va surement faire une différence majeure dans la vente de produits sur Internet. D'ailleurs, les lecteurs de votre site peuvent rejoindre Flooz avec le code MELTY, 100 places sont disponibles !

Crédit : flooz