Lydia, l'application de paiement mobile qui a (déjà) conquis les jeunes, phénomène confirmé !

Les jeunes sont fans du service.
Ecrit par

Ils sont déjà 65 000 jeunes à être inscrits sur l'application, alors que le paiement par mobile est une tendance qui émerge depuis quelques mois seulement. Cette application, c'est Lydia, un service de paiement mobile qui vise à faciliter toutes les transactions des 18-30 ans et qui connait un franc succès depuis son lancement en 2013. Un succès qui n'est pas prêt de s'arrêter, comme en atteste le tournant récemment pris par le service, à découvrir par ici !

Jamais sans mon mobile, mais quid du portefeuille ? Nous vous en parlons régulièrement sur Air of melty, les jeunes sont accros à leur téléphone portable, qu'ils ne lâchent d'ailleurs jamais, pour 90% d'entre eux. Téléphone portable qui sert d'outil de communication, évidemment, mais qui sert également d'outil de divertissement, avec de nombreuses applications et de nombreuses fonctionnalités en tout genre. Depuis quelques mois, une autre tendance émerge, en mettant de plus en plus en lumière le mobile comme étant un outil de paiement sollicité par la jeune génération. Il y a quelques semaines, nous vous présentions les résultats d'une étude réalisée en juillet 2014 par l'institut JWT Intelligence, et qui montrait que les Britanniques âgés de 18 à 34 ans seraient beaucoup plus ouverts au paiement par mobile que tous les autres groupes d'âge étudiés. En effet, près de la moitié d'entre eux (48%) déclarent vouloir utiliser leur mobile dans le cadre de petites transactions, ce qui est bien au-delà de la moyenne d'ensemble estimée à 29%. D'autre part, 58% des jeunes sondés déclarent qu'il leur semble beaucoup plus facile de garder une trace de leurs achats grâce à un porte-monnaie mobile, tandis que 49% se disent intéressés par le paiement mobile dès lors qu'il permet une transaction plus rapide. Enfin, toujours selon cette étude, 46% des jeunes souhaiteraient utiliser leur mobile pour payer leurs amis, dans le cadre de dépenses divisées notamment. La semaine dernière, la tendance se confirmait avec l'annonce de Mastercard affirmant son intention d'investir prochainement dans les paiements biométriques, qui représentent vraisemblablement l'avenir du paiement mobile pour la jeune génération, comme en atteste le fait que, selon une étude menée par Visa Europe, 75% des 16-24 ans déclarent qu’ils seraient heureux à l’idée de payer via leur mobile, en utilisant notamment la sécurité biométrique. Sur ce sujet, l'application Lydia, à découvrir tout de suite, n'a rien à apprendre.

Alors que, nous venons de vous le dire et l'initiative de la BPCE dont nous vous avions parlé le montrait également, les poids lourds du secteur bancaire commencent à cerner les enjeux autour du paiement mobile et des jeunes et commencent donc logiquement à investir ce terrain, une petite application mobile lancée en 2013 et baptisée Lydia a déjà parfaitement cerné les attentes des jeunes et a plus que trouvé sa place auprès des 18-30 ans ! Concrètement, Lydia "permet de payer et recevoir de l'argent sur son smartphone, que l'on soit un particulier ou un professionnel, grâce aux coordonnées de sa carte bancaire chargées au préalable, et codifiées, dans ce smartphone. C'est simple, pratique, rapide, efficace et sécurisé. Cette application 100% française bénéficie des plus hauts standards de sécurité bancaire et informatique du marché", explique un communiqué diffusé par la firme, qui a déjà, à ce jour, convaincu 75 000 particuliers et 2 000 professionnels. Au total, les 18-30 ans représentent 85% de sa clientèle, preuve qu'il y a une demande réelle ! Et Lydia fait en sorte de répondre à cette demande, en s'invitant notamment sur les campus des étudiants (85 sont déjà équipés à ce jour) afin de donner la possibilité aux jeunes de régler leurs achats du quotidien grâce à l'application mobile, via un SMS ou en émettant un QR Code. Aujourd'hui, l'application vit un tournant, comme l'explique le journal Les Echos : "l'objectif est désormais de rendre Lydia opérationnel dans un tiers des situations de paiement de ces jeunes, niveau jugé déterminant pour l'adoption d'un moyen de paiement. Pour ce faire, Lydia a levé 3,6 millions d'euros auprès de XAnge fin novembre 2014, afin d'élargir son réseau d'acceptation de 2.000 professionnels à des magasins, des e-commerçants et des équipements publics (piscines, médiathèques, théâtres...)". Achat de baguette, de livres ou de places de concerts, bientôt tout passera pour le mobile pour les jeunes, Lydia en prend le pari...et c'est plutôt bien parti !

Crédit : Lydia