Internet

Forum d’Avignon : "D’un sujet ‘technique’, le futur des données personnelles doit devenir ‘éthique’" (EXCLU)

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 5 min
Laure Kaltenbach a répondu à nos questions.

Vendredi, le Conseil économique, social et environnemental de Paris vivra au rythme de la Big Data. La Big Data qui intrigue bien des entreprises, à l’heure où la collecte des données personnelles des consommateurs est un véritable enjeu en matière de marketing . A l’occasion de la tenue imminente du Forum d’Avignon @ Paris, Laure Kaltenbach, Directrice Générale du Forum d’Avignon a accepté de répondre à nos questions, afin de mieux cerner les enjeux autour de l’événement, organisé depuis 2008.

En début de semaine, Air of melty vous annonçait que le Forum d’Avignon s’invitait à Paris cette semaine pour aborder l’enjeu des mégadonnées dans le monde de la culture. L’événement, qui réunira près de 400 acteurs venus du monde artistique, économique ou encore politique, se tiendra toute la journée de vendredi au Conseil économique, social et environnemental de Paris. A l’heure où la collecte de Big Data est un enjeu de plus en plus capital pour les entreprises, Laure Kaltenbach, Directrice Générale du Forum d’Avignon a accepté de répondre à nos questions.

Quelle est l'ambition du Forum d'Avignon ? Quel message voulez-vous faire passer, particulièrement cette année ?

Créé en 2008, le laboratoire d’idées du Forum d’Avignon, développe tous les travaux (études, groupes de travails, articles, forums) qui permettent de valoriser les créateurs et les industries créatives comme acteurs économiques actifs en termes d’innovation, mais aussi de cohésion sociale et de création d’emplois. Avec le thème 2014 (Réformer par la culture), le Forum d’Avignon souhaite dire que réformer, c’est transformer, moderniser, développer les industries créatives et l’écosystème créatif capable de créer de la valeur et des valeurs grâce à une stratégie de développement active. C’est valoriser les liens entre l’économie matérielle et immatérielle, notamment à travers les droits de propriété intellectuelle. C’est étayer des politiques durables de financement de l’économie créative. Cet investissement dans le développement d’entreprises créatives durables doit "remettre en perspective les dynamiques essentielles d’un écosystème vertueux qui protège la pluralité des acteurs – notamment les PME – et favorise la diversité des contenus" comme l’analysait l’étude Kurt Salmon pour le Forum d’Avignon 2013 ‘Qui détient le pouvoir dans la chaine de valeurs’. Réformer par la culture, c’est aussi anticiper les enjeux de société. C’est pourquoi le Forum d’Avignon, ses partenaires et ses experts (environ 200 dans le monde entier) travaille depuis plus de deux ans sur la question des données personnelles. Ainsi, notre message cette année est donc celui de la nécessaire réforme qui passe notamment par deux actions : définir une stratégie des industries créatives en Europe et lancer le débat sur une déclaration universelle des droits de l’Homme numérique.

Comment se décide le thème de chaque édition ? Est-ce en fonction du thème fort du moment ou est-ce planifié longtemps à l'avance ?

Les thèmes sont définis par le Conseil d’Orientation en relation avec le Conseil d’Administration et l’équipe de direction. Ils sont bien entendu dans la continuité des travaux menés depuis 2008, cette année avec des plans d’actions en plusieurs dimensions, des groupes de travail, des études et des rencontres. D'abord, un thème numérique : il y a un véritable enjeu du big data, entre opportunités business et éthique , ses 7èmes rencontres internationales à Paris constituent une étape importante pour faire passer l’idée que les données personnelles sont un enjeu culturel. D'autre part, un thème attractivité : Les territoires, au cœur du développement culturel, économique et social , avec nos travaux avec L’Atelier de la Cité avec le Festival d’Avignon, le Théâtre de Bruxelles et Mons entre autres. Reformer les territoires, c’est aussi donner du sens au projet européen.

De même, comment choisissez-vous les différents invités dans chaque domaine, entre culture, politique et économie ? Comment trouver l'équilibre et l'harmonie entre ces trois secteurs ?

Faire des ponts entre des univers qui n’ont que peu d’occasion de se retrouver et d’échanger est la raison même pour laquelle le Forum d’Avignon a été créé. Chaque année, une bienveillance s’installe entre les participants venus de tous les continents et issus de secteurs ou de métiers distincts. L’architecte français discute avec l’écrivain suédois, l’entrepreneur du net dialogue avec un poète indien, l’artiste plasticien hongrois échange avec le réalisateur chinois, l’économiste belge dialogue avec le philosophe allemand, l’acteur marocain construit avec l’entrepreneur français, le musicien danois invente avec un sociologue américain… Cette alchimie fait que chaque année de nombreux projets voient le jour au Forum d’Avignon et que les contacts se nouent. L’un des exemples emblématiques est l’alhondiga à Bilbao, sublime bâtiment refait par Philippe Starck suite à une rencontre avec l’exceptionnel maire de Bilbao lors du premier forum d’Avignon en 2008. Le Forum d’Avignon s’appuie sur un réseau international d’experts et de personnalités pluridisciplinaires. Plus que "choisir", le Forum agrège les expertises et des acteurs internationaux et les visionnaires pour développer et étayer des propositions. A ce titre, le travail sur les données personnelles est exemplaire. Nous avons démarré en janvier 2013 une série de consultations, organisé de nombreux groupes de travail et animé des sessions d’écriture collective, avec les partenaires du Forum et des membres de la société civile. In fine, près de 100 personnes ont formulé des propositions sur ce projet qui vivra une première étape vendredi 19 septembre.

Rendez-vous ce vendredi, Air of melty y sera !
Crédit : X

En quoi l'exploitation de la big data a évolué ces dernières années ?

Les chiffres sont vertigineux – des données produites aux chiffres d’affaires de ceux qui les valorisent ! L’angle qu’a choisi de traiter le 1er Forum culturel 100% Data consiste à rappeler que l’enjeu d’une société de plus en plus pilotée par les données est civilisationnelle, culturel avant d’être technique et juridique. D’un sujet 'technique', le futur des données personnelles doit devenir 'éthique'. Il s’agit d’imaginer des réponses aux promesses comme aux inquiétudes associées à l’utilisation des données culturelles. Inspirons nous du Génome ! L’humanité a su poser un cadre éthique par une Déclaration Universelle de la Bioéthique et des Droits de l’Homme sur le génome humain ratifiée par l’Unesco en 1997. A charge a chaque état de se forger sur ce cadre, une réglementation conforme à sa culture. Notre ADN numérique mérite cette dynamique.

Pensez-vous que les jeunes contribuent à l'essor de la Big Data ou, à l'inverse, la freinent-ils plutôt, sachant que l'on dit les jeunes plutôt méfiants à l'égard de toutes les informations personnelles livrées sur Internet ?

Nous sommes tous ambivalents vis-à-vis de l’utilisation de données personnelles, jeunes et moins jeunes ! A la fois nous sommes fascinés par les services que nous obtenons, même si c’est au prix de multiples traces laissées sur internet dont nous savons ni la profondeur, les croisements, voire à qui elles sont vendues. La multiplication des atteintes sur notre vie privée ; du profil Facebook que consultent les employeurs, aux objets connectés qui se multiplient nous fait aussi comprendre que « la data c’est moi » et que notre identité est devenue une monnaie. Il faut cristalliser la réflexion sous un angle civilisationnel et culturel mais en trouvant les bonnes perspectives, positives. L’objectif du 1er Forum d’Avignon@Paris est de débattre des conditions de développement de la confiance (sécurité, protection, maitrise des données…) et de la croissance (pour les entreprises, …) et de contribuer aux premiers articles d’une Déclaration préliminaire sur les droits de l’homme numérique. Nous souhaitons vraiment que le débat collectif puisse servir aux générations qui nous suivent.

A noter : toutes les conférences de la journée seront diffusées en live en streaming, et vous pourrez les suivre directement sur cet article ! Alors à demain !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Forum d’Avignon @ Paris : Suivez l’événement en streaming sur Air of melty !
À lire aussi
Big Data : Le Forum D’Avignon s’invite à Paris pour aborder l'enjeu des megadonnées dans le secteur de la culture
À lire aussi
Forum d’Avignon : "On rentre aujourd’hui dans l’ère de la grande optimisation grâce aux données" (REPORTAGE)
Encore plus de contenus
Société il y a 1 jour

Les Millennials, décidés à respecter le couvre-feu ou pas ?

Alors que le couvre-feu en Île-de-France et dans 8 métropoles françaises a débuté ce samedi 17 octobre 2020, une étude YouGov s'intéresse à l'état d'esprit des Français sur le sujet : les 18-35 ans sont-ils prêts à renoncer à leurs soirées ? Sont-ils d'accord avec la mesure en place ? Réponses par ici.

Les Millennials, décidés à respecter le couvre-feu ou pas ?
Marketing il y a 1 jour

Reebok lance une collection hommage au film culte "La Haine"

"Jusqu'ici tout va bien", c'est une phrase qui parle à toute une génération et bien plus encore. Pour fêter les 25 ans du film culte "La Haine", Reebok a choisi de lancer une collection anniversaire capsule avec toute une ligne de vêtements ancrée dans l'univers du long-métrage.

Reebok lance une collection hommage au film culte "La Haine"
Forum d’Avignon : "D’un sujet ‘technique’, le futur des données personnelles doit devenir ‘éthique’" (EXCLU)
Pixel de tracking