Emploi

Freelance.com, "La jeune génération est beaucoup plus inspirée par les leaders d’entreprises que par les responsables politiques” (EXCLU)

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 4 min
Freelance.com, "La jeune génération est beaucoup plus inspirée par les leaders d’entreprises que par les responsables politiques” (EXCLU)

La jeune génération sur le marché de l’emploi, ça donne quoi ? À l’heure où le télétravail s’impose pour une grande partie de la population française, nous avons interrogé Claude Tempé, vice-président de Freelance.com, une plateforme qui met en relation les talents et les entreprises. L’occasion de discuter de la manière dont les 18-35 ans ont envie de travailler à l’heure actuelle.

La rédaction d'Air of melty vous en parle régulièrement, pour comprendre la jeune génération en 2020, il convient de connaître ses aspirations, notamment sur le plan professionnel. L'atmosphère de travail est-elle plus importante que le salaire pour la Génération Z ? Un jeune sur deux a-t-il réellement pour projet de se lancer dans l'entrepreneuriat ? Quelles sont les vraies attentes des 18-35 ans sur le marché de l'emploi ? Claude Tempé, Vice-Président de Freelance.com, a répondu à nos questions sur ce sujet.

Claude Tempé, vice-président de Freelance.com
Crédit : freelance

-Air of melty : Pouvez-vous présenter Freelance.com ? Quelle est votre mission ?

Claude Tempé, vice-président de Freelance.com : Freelance.com est une plateforme d’intermédiation entre talents et entreprises. Nous proposons des solutions de matching et d’outsourcing/management entre autres. Notre mission, c’est de créer du lien entre les entreprises et les hommes de façon responsable et fiable. Nous contribuons à la rencontre entre les grands groupes et les grands talents qui exercent en indépendants. Aujourd’hui, grâce à la transversalité de nos solutions, plus d’1 million de talents et d’entreprises sont nos partenaires. Nous misons sur l'intégration de nos solutions pour renforcer le lien entre talents et entreprises afin de faire en sorte que le talent soit bénéfique là où il impacte le plus.

-Air of melty : Selon une récente étude menée par YouGov, près de 7 jeunes sur 10 considèrent que la Génération Y est différente des autres générations au travail. En quoi est-elle différente ?

C.T : C’est une génération qui présente plusieurs particularités dont celle d’être autodidacte. Ils ont également des prédispositions naturelles pour les réseaux sociaux et poursuivent une réelle « quête de sens » au travail dans la mesure ou le CDI est moins un graal qu’un poste stimulant. Cela leur permet d’exercer leur savoir-faire et d’en acquérir de nouveaux, tout en ayant un certain attrait pour le travail en groupe.

-Air of melty : Dans quel type d'entreprise les jeunes veulent-ils travailler en priorité aujourd'hui ? Quelles sont les valeurs que les moins de 35 ans recherchent dans l'entreprise de leurs rêves ?

C.T : Nous sommes plus sur la notion de sens des missions que sur « l’entreprise de rêve ». Les millennials ont besoin de challenges pour se sentir stimulés et s’investir pleinement au quotidien dans leurs missions. Il y a également la notion de « considération de leur travail » et leur apport à l’entreprise. Chez Freelance.com, nous l’avons bien compris et nous mettons tout en œuvre pour proposer à cette génération une place de choix dans les entreprises innovantes.

-Air of melty : Quels sont les éléments qui contribuent au bien-être de la jeune génération au travail : flexibilité, autonomie, convivialité, etc... ?

C.T : Les jeunes ont compris qu’il était douloureux de s’engager envers une entreprise lorsqu’il n’y a pas de récompense derrière. On en revient aux rapports humains et à la reconnaissance, deux piliers sur lesquels nous nous efforçons de nous appuyer. Aujourd’hui, un jeune sur deux refuse de s’engager à long-terme au profit d’un statut freelance ou d’intérimaire. La flexibilité, l’autonomie et la possibilité de choisir leurs challenges de demain sont autant de facteurs qui contribuent à leur bien-être.

-Air of melty : Quel est le rapport de la jeune génération au CDI : ce n'est plus un but ultime ?

C.T : C’est ce que je vous disais précédemment. Le CDI n’est plus une fin en soi. Les millennials ont beaucoup plus de facilité à dire non à ce « statut » que leurs aînés. En définitive, tout est lié. Les jeunes Français rêvent d’entrepreneuriat (47%) plus qu’ailleurs en Europe. De même que la perspective de se lancer en travailleur free-lance. Les millennials accordent peu d’importance à l’ancienneté, l’avancement ou les promotions possibles d’un système traditionnel mis en place par les générations précédentes. L’estime de soi et le bonheur au travail passent par la liberté de faire ce qu’il leur plaît.

Les jeunes n'ont pas la même vision du "job de rêve" que leurs aînés
Crédit : melty.fr

-Air of melty : Pourquoi les jeunes sont-ils de plus en plus nombreux à vouloir être leurs propres patrons, selon vous ?

C.T : Il ne s’agit pas seulement d’une quête de liberté. C’est aussi une aspiration à décider des sujets sur lesquels engager son temps, ses compétences et ses revenus. La jeune génération est beaucoup plus inspirée par les leaders d’entreprises que par les responsables politiques, cela joue nécessairement sur leurs aspirations professionnelles. Cela pose aussi la question de la fin du salariat dans les 10 ou 20 prochaines années à venir.

-Air of melty : 29% GenZ vs 24%GenY souhaitent cumuler 3 activités ou plus en parallèle. Peut-on dire que nous avons affaire à une génération de slashers ?

C.T : C’est une manière pour eux de s’épanouir professionnellement tout en joignant l’utile à l’agréable. Certains le font par choix, d’autres par nécessité. Quoi qu’il en soit les slashers contribuent à révolutionner la façon de travailler tout comme nous le faisons chez Freelance.com. Les générations Z et Y ont un côté touche à tout hors des sentiers battus. Je ne sais pas si on peut parler de génération de « slashers », ce qui est certain, c’est que c’est une génération investie et déterminée.

-Air of melty : Quels sont les 3 conseils que vous donneriez aux entreprises pour attirer puis garder la jeune génération ?

C.T : Premièrement, donner de la confiance en valorisant et en encourageant les initiatives de leurs jeunes éléments talentueux. Ensuite, donner du sens aux missions proposées aux jeunes talent : expliquer en quoi leurs réalisations s’intègrent dans une chaîne de valeur et est cohérente avec la mission et les valeurs de l’entreprise. Enfin, développer une culture d’entreprise forte, et ne pas sous-estimer le chantier que cela représente !

-Air of melty : Quelles sont les 3 erreurs à éviter ?

C.T : Une organisation hiérarchique pyramidale qui dilue le sens des missions et l’esprit d’équipe ; Ne pas mettre en pratique les valeurs et la mission définies par l’entreprise ; Ne pas communiquer !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Emploi : L'atmosphère de travail plus importante que le salaire pour la Génération Z ?
À lire aussi
Les attentes de la Génération Z sur le marché du travail en 2020 dévoilées
À lire aussi
Que recherchent les Millennials français dans un emploi en 2020 ?
À lire aussi
Un Millennial sur deux est prêt à quitter son job pour préserver sa santé mentale
À lire aussi
Les Millennials et le télétravail pendant le confinement, ça donne quoi ?
Encore plus de contenus
Société

Réseaux sociaux, appels, texto, calls vidéo, comment les Millennials français restent en contact avec leurs proches ?

Être confiné ne veut pas forcément dire être isolé. Pour tout humain, le contact avec les autres est très important, et c'est particulièrement vrai pour les jeunes. Alors, comment les 18-34 ans communiquent-ils avec leurs proches en cette période de crise sanitaire ? YouGov répond à la question, en montrant des différences importantes en fonction de l'âge.

Réseaux sociaux, appels, texto, calls vidéo, comment les Millennials français restent en contact avec leurs proches ?
Netflix

Netflix menace de spoiler ses séries pour inciter chacun à rester chez soi

À l'heure où le mot d'ordre est de rester chez soi pour lutter contre le virus Covid-19 qui paralyse la planète, la plateforme de streaming vidéo Netflix vient de prendre la parole avec une campagne choc : ceux qui ne respecteront pas la mesure et sortiront prennent le risque de voir leurs sessions de binge-watching ruinés. C'est dit.

Netflix menace de spoiler ses séries pour inciter chacun à rester chez soi
Freelance.com, "La jeune génération est beaucoup plus inspirée par les leaders d’entreprises que par les responsables politiques” (EXCLU)
Pixel de tracking