Marketing

Génération Emojis, quelles conséquences pour les marques en matière d'image ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Génération Emojis, quelles conséquences pour les marques en matière d'image ?

À l'heure où les moins de 35 ans sont de plus en plus nombreux à utiliser des emojis dans les messages qu'ils rédigent au sujet de marques, Brandwatch, acteur majeur de la social media intelligence, a décidé d'analyser le phénomène.

Vous le savez si vous nous lisez régulièrement, la mission d'Air of melty au quotidien est de vous aider à comprendre la jeune génération et ses attentes. À ce sujet, en matière de communication, nous vous avons déjà fait remarquer à de nombreuses reprises que les moins de 35 ans sont plus sensibles à la communication visuelle qu'à la communication textuelle, participant dès lors à l'essor phénoménal des emojis observé ces dernières années. Surfant sur cette vague, NRJ Group a récemment lancé sa propre appli d'émojis tandis qu'une appli de recherche immobilière en émojis, baptisée Emotimmo, sans oublier que le jeu Emoticônes Challenge, alliant pop culture, défi et emojis, est venu enchanter le Noël 2017 des jeunes. Aujourd'hui, c'est Brandwatch, acteur majeur de la social media intelligence, qui s'intéresse au sujet en décryptant le rapport des marques aux emojis. Pour ce faire, la firme a analysé plus de 6 milliards 400 mille emojis publiés sur Twitter dans le monde entre le 1er Septembre 2015 et le 30 Septembre 2017. Verdict ? C'est la joie qui domine sur les réseaux sociaux !

Génération Emojis, quelles conséquences pour les marques en matière d'image ?
Crédit : AFP

Ainsi, alors que l'on sait que les émojis associés aux marques dans les tweets traduisent le sentiment des consommateurs vis-à-vis de ces marques, on apprend que, en moyenne, sur Twitter, 75% d'emojis sont positifs et 25% sont négatifs. Mais, au cours des 2 dernières années, les emojis négatifs ont augmentés de près de 10% pour atteindre 25,4%. Attention donc, les consommateurs semblent grogner de plus en plus ! Et cela se ressent d'autant plus dans le détail des icônes choisies : "Parmi les segments les plus populaires, on trouve la joie, le dégoût, la tristesse, la peur, la surprise et la colère. Bien que l'emoji de la joie soit le plus utilisé (31%), la somme de ceux associés à des sentiments négatifs domine : le dégoût (21%), la tristesse (16%), la peur (15%) et la colère (7%) cumulés atteignent 49%". En tout cas, positif comme négatif, le choix de l'emoji pour évoquer une marque sur les réseaux sociaux semble s'imposer comme étant une normalité de plus en plus adoptée : depuis Septembre 2015, le volume de tweets contenant un nom de marque et un emoji a ainsi augmenté de 49%.

Plus précisément, au niveau mondial, c'est la marque Pantene qui prend la tête des marques les plus associées à des emojis positifs grâce à une brillante stratégie basée sur l'utilisation d'influenceurs stars comme Selena Gomez, avec près de 94% d'emojis positifs. À l'inverse, c'est uniquement grâce à l'engagement de ses clients et aux contenus très positifs qu'ils ont posté qu'Hôtel Intercontinental se classe en 4ème position. En France, les premières marques arrivent en 21ème position et 23ème position : Evian avec 82,8% d'emojis positifs suivie de près par Axa (82,6%). La 1ère marque française de luxe, Chanel, est 43ème (78%), tandis que Louis Vuitton est 47ème (77,1%). Enfin, au niveau des secteurs, ce sont les hôtels qui s'imposent comme étant les plus appréciés en matière d'emojis sur les réseaux sociaux, avec 82,5% d'emojis positifs devant l'habillement (81,3%) et les boissons spiritueuses (81,2%). Les banques arrivent en dernier, en raison d'un énorme volume de plaintes des consommateurs. Les compagnies aériennes ont également de mauvaises performances en raison de correspondances manquées, de la perte de bagages, d'une mauvaise expérience de réservation et de vols annulés. Et vous, vous en êtes où avec les emojis pour votre marque ?

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les jeunes Français et les robots, quelle réalité en 2018 ?
À lire aussi
Masculin (re)composé, renaissance contemporaine, les tendances qui vont marquer la communication visuelle des jeunes en 2018
À lire aussi
À quel moment toucher la Génération Z en ligne ?
À lire aussi
Les Millennials, une génération FOMO qui a de quoi inspirer les marques
À lire aussi
Quels bad buzz en 2017 pour quels enseignements en 2018 ?
Encore plus de contenus
Nomination il y a 1 jour

Adot : 7 nominations annoncées

En ce mois de mars 2021, la suite marketing cross-device Adot fait le plein d'annonces avec pas moins de 7 nominations stratégiques. Thibault Savary, Claire Barlet, Ilan Houssepian, Laure Guyot, Clément Raux, Grégoire Pirany et Nicolas Cosson sont les heureux nommés. Mais encore ?

Adot : 7 nominations annoncées
Génération Emojis, quelles conséquences pour les marques en matière d'image ?
Pixel de tracking