Marketing

Génération Z et Génération Y, quelles différences en matière d'habitudes d'achat ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Génération Z et Génération Y, quelles différences en matière d'habitudes d'achat ?

En cette fin d'année 2019, les jeunes sont nombreux à réaliser des achats, pour se faire plaisir ou pour faire plaisir à leurs proches. Mais les membres de la génération Y et ceux de la génération Z réalisent-ils leurs achats de la même manière ? Selon des données dévoilées par Think with Google, la réponse est non.

Comprendre la jeune génération en 2019, ça passe notamment par comprendre le fait qu'elle est composée de deux catégories principales : la génération Y, alias les 25-34 ans, et la génération Z, alias les 15-24 ans. Ces deux catégories, très différentes entre elles (même si on retrouve des similarités en termes de tolérance à la publicité TV, sont également loin d'être homogènes en leur sein. Mais elles permettent de mieux cerner certaines habitudes et priorités des consommateurs de moins de 35 ans. Et justement, en cette fin d'année 2019, Think with Google vient de dévoiler une infographie qui permet d'y voir plus clair au sujet des habitudes d'achat selon les générations Y et Z. L'occasion, notamment, de voir que, en matière de communication des marques, les Millennials réagissent mieux aux annonces qui créent un contact émotionnel (31 % pour les Y contre 20 % pour les Z) tandis que les plus jeunes sont plus attirés par les annonces dans lesquelles apparaissent des célébrités (27 % pour les Z contre 20 % pour les Y). Aussi, les influenceurs ont plus d'impact sur la Génération Z (29%) que sur la Génération Y (19%).

Génération Z et Génération Y, quelles différences en matière d'habitudes d'achat ?

Selon les données présentées par Think with Google, on note que le rapport à l'argent diffère selon les générations : si les Z préfèrent planifier leurs achats à l'avance, ils sont quoi qu'il en soit 44% à déclarer effectuer des achats impulsifs. Ils sont aussi 75% à consulter les applications des marchands à la recherche de remises et 8 sur 10 à souhaiter recevoir des offres spéciales de certaines marques pour profiter d'un achat au meilleur prix possible. Ils sont d'ailleurs tout autant à être prêts à délaisser leur marque favorite s'ils trouvent un produit similaire de meilleure qualité. Enfin, ils sont 84% à être enclins à découvrir de nouvelles marques de vêtements. De leur côté, les Y sont un peu moins enclins à découvrir de nouvelles marques de vêtements puisqu'ils sont "seulement" 74%. Ils se considèrent par ailleurs économes à hauteur de 57% et ils sont 95% à souhaiter recevoir des offres spéciales de certaines marques. La recherche du bon plan est donc encore plus une priorité pour cette cible. Enfin, on notera que 37% des Millennials préfèrent planifier leurs achats à l'avance, de quoi s'assurer de respecter le budget fixé, sans aucun doute.

En conclusion, pour toucher la cible qui vous intéresse, Think with Google a deux recommandations : pour vendre aux Millennials, dans un premier temps, "offrez-leur une expérience intense et aidez-les à apprécier la vie. Créez un contact émotionnel, proposez un programme de fidélité et fournissez une assistance en ligne permanente". À l'inverse, si vous visez les membres de la génération Z, "proposez-leur de les aider à atteindre leurs objectifs personnels. Les centennials sont convaincus de tout connaître : le monde qui les entoure, les nouvelles technologies et la diversité des individus. Il est plus facile de les intéresser à un produit physique, mais l'offre doit être rentable, et le message publicitaire doit être à la fois court et complet. Attirez les leaders d'opinion et favorisez les achats impulsifs". À vous de jouer !

Inscrivez-vous à la newsletter !
Encore plus de contenus
Marketing

Liebig régale littéralement ses détracteurs avec leurs critiques

En cette fin d'année 2019, la marque de soupes Liebig signe une campagne à la fois provocante et terriblement gourmande : pour mettre tout le monde d'accord sur la qualité de ses nouvelles soupes, l'enseigne a envoyé ses nouvelles recettes à ceux qui avaient publiquement critiqué Liebig sur les réseaux sociaux.

Liebig régale littéralement ses détracteurs avec leurs critiques
Génération Z et Génération Y, quelles différences en matière d'habitudes d'achat ?
Pixel de tracking