Gillette affirme son soutien aux personnes transgenres et envoie un message de tolérance

Ecrit par

Quelques mois après la diffusion d'une campagne publicitaire qui avait divisé le grand public, la marque de rasoirs Gillette revient aujourd'hui sur le devant de la scène avec une nouvelle campagne engagée : Gillette veut accompagner les personnes transgenres.

En cette année 2019, cela se confirme campagne après campagne, le maître-mot en matière de publicité, c'est l'engagement. Alors que l'on a longtemps estimé que la jeune génération était plus égoiste et moins engagée que ses aînés, il s'avère que la réalité est bien différente. Ces derniers mois, nous avons assisté à l'essor des Philantrokids, à savoir des jeunes qui s'engagent sur tous les fronts, que ce soit sur le plan social comme sur le plan écologique. Et, c'est dit, ils attendent un engagement similaire de la part des marques qu'ils consomment au quotidien. Nombreuses sont ainsi les marques qui cherchent à envoyer des messages forts et positifs et à lancer des actions concrètes. Ainsi, par exemple, on apprenait récemment que l'enseigne Ikea a relooké son célèbre sac bleu pour le "Pride Month". Aujourd'hui, c'est Gillette qui se met en lumière en affirmant son soutien aux personnes transgenre. Mais encore ?

Comme le révèle le site La Réclame, qui relaie la campagne, Gillette vient de dévoiler la campagne #MyBestSelf. En ce printemps 2019, "c’est sur des valeurs d’inclusion et d’acceptation que la marque souhaite communiquer. “La perfection au masculin” s’applique pour tous les hommes. Et les personnes transgenres ne dérogent pas à la règle. “First Shave” présente Samson, un véritable adolescent trans, accompagné par son père dans sa première leçon de rasage". Avec cette campagne, qui ne plaira certainement pas à tout le monde, la marque entend envoyer un message d'acceptation et de tolérance, en faisant de Gillette un allié de tous : "peu importe la situation, votre premier rasage est spécial", révèle ainsi la publicité. Ce n'est pas la première fois que Gillette prend la parole sur un sujet fort. En début d'année, la marque avait dévoilé sa campagne #WeBelieve, une pub post #MeToo qui voulait engager les (bons) hommes. Résultat, le spot vidéo avait divisé le grand public, en étant applaudi par certains et fortement critiqué par d'autres. En 2019, faire une pub engagée, c'est accepter de ne pas plaire à tout le monde !