Greenpeace France se fait entendre en musique en inventant le tube de l'été 2018

Ecrit par

En cet été 2018, Greenpeace France a décidé de prendre la parole en chanson, en inventant son propre tube de l'été : BBQ Song, avec des élements culturels qui devraient trouver un écho fort auprès des jeunes.

Depuis plusieurs mois déjà, la rédaction d'Air of melty vous montre à quel point il est important pour les marques de miser sur des valeurs qui parlent à la jeune génération pour bien les toucher, à l'heure où, selon Hervé Monier, à peine 25% des marques qui existent aujourd'hui trouveraient grâce à leurs yeux et à l'heure où 7 jeunes sur 10 trouvent que les marques ne s'engagent pas assez. Certaines marques ont d'ores et déjà bien cerné la tendance et savent effectivement en profiter. C'est par exemple le cas de Dove, qui s'engage toujours plus en matière d'authenticité dans ses publicités pour toucher les Millennials en plein cœur. Mais c'est aussi le cœur d'action de Greenpeace France, dont chaque campagne de communication a pour but d'éveiller les consciences. Cela se remarque encore une fois aujourd'hui, avec une campagne estivale qui mêle message fort, humour et musique baptisée "BBQ Song". Un cocktail qui a tout bon pour fonctionner auprès de la génération. Mais concrètement ça donne quoi ?

Comme le révèle le communiqué diffusé, alors que l'été rime souvent avec merguez, côtelettes et barbecue en général, Greenpeace France vient de prendre la parole pour rappeler les dangers liés à la surconsommation de viande et à l'élevage industriel. En pratique, comme l'explique Laure Ducos, chargée de campagne agriculture chez Greenpeace France, "cette vidéo reprend tous les codes des clips musicaux des années 90", en misant donc sur un effet de rétromarketing très efficace auprès des Millennials et sur une chanson de rap vintage bien pensée, grâce à l'imitateur Eklips qui incarne les rappeurs stars de l'époque. Ce clip musical imaginé par l’agence 84.Paris met également en scène des "Gangsta Grill", à savoir des animojis rappeurs poulet, bœuf, cochon et agneau. Au travers de cette campagne très axée sur le second degré, Greenpeace France souhaite "rappeler les méfaits de la viande industrielle sur la santé et sur l’environnement". Pour l'ONG, "il ne s’agit pas de se priver cet été, mais de consommer moins et mieux : diminuer la proportion de viande au profit des légumes, et privilégier la viande de qualité, produite localement". Avec 86 kg de viande par personne et par an en moyenne, on consommerait beaucoup trop de viande, plus du double de la moyenne mondiale. Comme quoi, été ne rime pas forcément avec légéreté...mais toujours avec efficacité !