GroupM fait le point sur l’efficacité d’une vidéo accompagnée de son, audio en force encore une fois

Ecrit par

Le son peut-il booster l'efficacité d'une vidéo publicitaire ? Pour GroupM, la réponse est sans aucun conteste oui. L'agence a mené une étude pour montrer à quel point le son peut aider à apporter de la visibilité à une vidéo publicitaire.

Si vous aviez encore des doutes sur le sujet, c'est désormais plus que jamais confirmé : l'audio peut faire toute la différence en matière de contenus diffusés en ligne. Depuis plusieurs mois, la rédaction d'Air of melty vous parle de l'essor de l'audio marketing. En pratique, en début d'année, nous vous présentions les 8 tendances du marketing digital à retenir pour l'année à venir, entre live, hyperpersonnalisation ou encore transparence. Au-delà de ça, Selligent, qui décryptait ces tendances, parlait aussi d'une tendance "bonus" à explorer davantage en cette nouvelle année : la communication audio, "portée par des services de musique en streaming par abonnement et des assistants à commande vocale comme Amazon Echo et Google Home". Le mois dernier, nous vous faisions ainsi savoir que le streaming audio a explosé entre 2017 et 2018, confirmant le phénomène d'audio marketing en cours. Aujourd'hui, on découvre que l'audio occupe aussi une place de choix dans la diffusion de contenus vidéo. En pratique, GroupM a mesuré l'efficacité d'une vidéo accompagnée de son et a montré que, effectivement, la présence du son peut tout changer, ou presque.

En pratique, suite à son étude, GroupM a constaté que, avec le son, on note une différence de +60% en ce qui concerne la notoriété de la marque, 140% en matière de souvenir publicitaire et jusqu'à 290% de différence sur la considération. Mais ces vidéos sont-elles pour autant réellement entendues ? Dans les faits, l'étude révèle que 18% sont audibles et visibles à la complétion en desktop tandis que 10% sont audibles et visibles à la complétion en mobile. Toujours selon les observations de l'agence, 46% des vidéos sont visibles à leur lancement et 16% sont audibles. En fin de vidéo, 30% restent visibles et 14% audibles. Tout cela a incité Laurence Milhau, directrice générale adjointe en charge du programmatique chez GroupM, à prendre la parole : "Une vidéo non vue ne fait pas débat, mais qu’en est-il d’une vidéo vue sans son ni sous-titre ? Peut-elle être considérée comme efficace ? Dans la logique des conclusions de cette étude, GroupM a lancé des groupes de travail avec des acteurs phares du marché afin de pouvoir intégrer le son comme un KPI efficient tout en respectant l’expérience utilisateur". De quoi montrer une fois de plus que l'audio a de l'avenir en matière de marketing !