GenYluxe

imagYnarium : Avec le luxe Nouvelle Vague, la génération Y est-elle là pour sauver le luxe ? (REPORTAGE)

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
L'imagYnarium a fait naître bien des réflexions !

Hier, la génération y et le luxe étaient à l’honneur au BHV Marais à Paris, où se déroulait l’ImagYnarium inventé par Darkplanneur, auteur de « La génération Y et le luxe ». L’imagYnarium, mais qu’est-ce que c’est ? Tout simplement, une expérience éphémère pour vous faire découvrir les nouveaux luxes inspirés et crées par la Génération Y. Tous les détails, c’est par ici !

Le mois dernier, Air of melty vous montrait que, si le luxe était jugé comme étant trop inaccessible et bling-bling par les Français, la génération Y ne se retrouvait pas dans ce constat, loin de là. Au début de l’année, une étude menée par meltyMetrix à l’occasion de la sortie de l’ouvrage de Grégory Casper et de Darkplanneur, "La Génération Y et le Luxe" avait permis de décrypter le rapport des jeunes au luxe, en montrant que 83% des membres de cette jeune génération ne trouvaient pas choquant d’acheter du luxe en période de crise et 80% d’entre eux considérant le luxe comme un vecteur essentiel de différenciation. Pour Darkplanneur, c’est indéniable, la génération Y inspire et réinvente le luxe, en étant la seule génération résistant encore à la déprime de la crise. D’où sa question : la génération Y est-elle là pour sauver le luxe ? Pour répondre à cette interrogation, s’est déroulé hier l’ImagYnarium, au BHV Marais à Paris, regroupant membres de la génération Y et nouveaux héros de l’industrie du luxe autour de deux tables rondes et de deux activités tendances, à savoir le tatouage éphémère et la photo 3D. La rédaction était sur place et vous dit tout de la révolution du luxe qui est d’ores et déjà en marche.

Le livre est toujours en vente !
Crédit : meltygroup

Darkplanneur, spécialiste du sujet, évoque l’émergence d’un luxe nouvelle vague, qui nait des propositions des jeunes, qui inspirent directement l’industrie qu’ils consomment. Dans son ImagYnarium, le marketeur et auteur évoque sept aspects du luxe en pleine révolution. Après les sept merveilles du monde, découvrez donc les sept attentes de la génération Y à l’égard de l’industrie du luxe ! Tout d’abord, pour Darkplanneur, un constat s’impose : "il n’y a pas un seul luxe, il en existe plusieurs. Les jeunes réclament une liberté de définition de ce qu’est le luxe". D’autre part, "le luxe doit être un voyage dans le temps, c’est la nouvelle madeleine de Proust". Aussi, à l’heure actuelle, le luxe ne doit plus être associé au prix : "les jeunes réclament un luxe moins cher, avec des marques qui doivent expliquer la valeur des produits, les mettre à nu". Cette pensée, associée à une volonté de transparence forte, conforte l’idée de l’émergence de la tendance de l’anti-luxe, portée par la génération Y et qui devrait révolutionner l’industrie du luxe, comme nous vous en avons parlé il y a quelques semaines. Autre tendance forte au sein de l’industrie, c’est la requête de plus en plus forte d’un "luxe enrichi à la technologie", mais qui n’en oublie pas pour autant sa "charge éthique, naturelle chez le Y", selon Darkplanneur. Enfin, et cela ne nous surprend en rien vu le nombre de fois que nous l’avons mentionné sur notre site ces derniers mois, le luxe consommé par la jeune génération doit être "un luxe d’expérience, avec une luxification du quotidien". Voilà le luxe résumé en sept points capitaux pour les Y, qui constitueront la cible privilégiée de ce secteur d’ici 2018.

Après cette présentation plus que complète et très instructive, l’ImagYnarium s’est poursuivi par deux tables rondes "qui sont plutôt des tables de ping-pong en fait", le but étant d’interagir de façon spontanée et réactive sur les différents thèmes abordés. En présence de grandes marques et de la jeune garde des créateurs Y venus de tous les univers (mode, gastronomie, design, beauté et média) et venus parler sans aucune langue de bois des attentes de la jeune génération, leur génération pour la plupart, le débat a pu avancer. Avec Shiseido, la Pâtisserie des Rêves, Fubiz, Margaux Lonnberg, Dymant, Cavalier Bleu, le blog A ma sauce, le BHV Maris l’Homme, l’animation de Tatouage éphémère (DCER) et de 3D Printing (Studio 3D), les étudiants de Moda Domani Institute venus assister à la conférence ont pu appréhender davantage le métier qui les attend à la sortie de leurs études. Exigence de l’esthétique, éthique du beau, durabilité du vêtement et traçabilité, importance de la notion de plaisir et de rêve, exigence de transparence, volonté de luxe cool et d’expérience enrichie en permanence, luxe multiforme et instantané, importance de la legacy et de l’héritage, les mots-clés n’ont pas manqué hier pour donner à l’audience des pistes de réflexion autour de la génération Y et du luxe. On vous l’a dit, la génération Y inspire et réinvente le luxe. Aux marques de ne pas se laisser dépasser !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Le luxe, trop inaccessible et bling-bling pour la génération Y ? Certainement pas !
À lire aussi
L’anti-luxe, la nouvelle tendance portée par la génération Y qui va révolutionner l’industrie du luxe
À lire aussi
Marketing : 7 jeunes sur 10 estiment que les marques doivent les aider à se sentir mieux et plus heureux
Encore plus de contenus
imagYnarium : Avec le luxe Nouvelle Vague, la génération Y est-elle là pour sauver le luxe ? (REPORTAGE)
Pixel de tracking