Instagram

Instagram teste officiellement la disparition des likes dans le monde entier, est-ce une bonne nouvelle ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Instagram teste officiellement la disparition des likes dans le monde entier, est-ce une bonne nouvelle ?

Bientôt la fin officielle des likes sur Instagram ? On s'en rapproche en tout cas : en ce mois de novembre 2019, le réseau social dédié à l'image révèle désormais déployer dans le monde entier le test qui consiste à cacher le nombre total de likes reçus sur chaque publication.

En mai dernier, on apprenait qu'Instagram songeait à masquer le nombre de likes sur son réseau social. En juillet, un test allant dans ce sens était déployé dans quelques pays à travers le monde. En ce mois de novembre, le test prend désormais une dimension mondiale. Il y a quelques heures, le réseau social préféré des jeunes (93% des membres de la Génération Z et 86% des Millennials utilisent aujourd'hui Instagram selon une étude signée Wibbitz) a fait savoir que, fort de premiers résultats concluants, le test consistant à masquer le nombre total de likes recueillis par les contenus publiés sur le réseau social est étendu à l'échelle mondiale. Un test qui concerne également le nombre de vues sur les photos et les vidéos. Pour le moment, Instagram, qui teste une fonctionnalité pour rivaliser directement avec TikTok,  n'annonce pas le déploiement officiel de ce nouveau fonctionnement : il explique qu'il poursuit simplement son test pour "en apprendre davantage de sa communauté mondiale". Par ailleurs, il est important de préciser que les likes ne sont pas purement et simplement supprimés. Ils sont masqués, ce qui veut dire que si un utilisateur ne peut plus voir le nombre de likes que reçoivent les publications des autres utilisateurs, il peut toujours voir combien de likes ses propres publications reçoivent. Le comptage est désormais privé, là est toute la différence.

Pour justifier cette transformation, Instagram explique vouloir que ses abonnés "se concentrent sur ce qu'ils partagent, pas sur combien de likes leurs publications recueillent". Pour Guillaume Doki-Thonon, CEO et co-fondateur de Reech, cette annonce est une bonne nouvelle. "Il s'agit là pour Instagram d'un moyen de renouer avec l'essence même du réseau : permettre à ses utilisateurs - du contributeur occasionnel à l'influenceur - de partager des contenus de qualité, de sublimer leurs photos, et de prendre du plaisir à les partager en les émancipant d'une certaine pression sociale. Enfin, les annonceurs qui s'appuient sur des technologies d'influence marketing continueront de pouvoir mesurer les réactions suscitées par les posts d'influenceurs avec qui ils collaborent. Ce potentiel changement ne doit pas être anxiogène : il ouvrirait un vrai cercle vertueux pour tous les utilisateurs". D'ailleurs, les équipes d'Instagram ont déjà fait savoir qu'elles ont conscience que le nombre de likes est important pour beaucoup de créateurs. En cela, elles cherchent des moyens pour permettre à ces derniers de continuer à communiquer de la valeur à leurs partenaires. Dans ce contexte, les campagnes de marketing d'influence ne devraient pas être trop impactées. À l'heure où l'on répète régulièrement que la jeune génération est de plus en plus en recherche d'authenticité et de simplicité, le fait de masquer les likes pourrait être une bonne chose pour prendre cette direction, même si, en réalité, cette cible se révèle très dépendante des likes qu'elle peut recevoir au quotidien. En tout cas, c'est une réalité, cette transformation profonde du fonctionnement d'Instagram inspire d'autres acteurs : Facebook pencherait actuellement sur une évolution similaire. Affaire à suivre...

Inscrivez-vous à la newsletter !
Encore plus de contenus
Marketing

Liebig régale littéralement ses détracteurs avec leurs critiques

En cette fin d'année 2019, la marque de soupes Liebig signe une campagne à la fois provocante et terriblement gourmande : pour mettre tout le monde d'accord sur la qualité de ses nouvelles soupes, l'enseigne a envoyé ses nouvelles recettes à ceux qui avaient publiquement critiqué Liebig sur les réseaux sociaux.

Liebig régale littéralement ses détracteurs avec leurs critiques
Instagram teste officiellement la disparition des likes dans le monde entier, est-ce une bonne nouvelle ?
Pixel de tracking