JuniorTV, “TikTok a tout pour devenir l'appli numéro un au monde” (EXCLU)

Ecrit par

Qu'est-ce qui différencie TikTok des autres réseaux sociaux ? Pourquoi les jeunes adorent ce service ? Comment les marques peuvent-elles bien communiquer sur l'appli ? Réponses avec JuniorTV, influenceur qui a accepté de répondre à nos questions.

En cette année 2019, le Social Media Marketing est un sujet plus important que jamais pour toucher et engager la jeune génération. Parmi les réseaux sociaux qui cartonnent actuellement, on retrouve TikTok, l'appli reine du lyp sync. Alors que l'on vous disait il y a peu que TikTok pourrait devenir le nouvel outil de vente préféré de la Génération Z, il devient capital pour les marques de se lancer sur ce service. Dans ce contexte, JuniorTV, influenceur très actif sur TikTok, nous parle de sa vision de l'application.

JuniorTV, “TikTok a tout pour devenir l'appli numéro un au monde” (EXCLU)
JuniorTV, “TikTok a tout pour devenir l'appli numéro un au monde” (EXCLU)

-Air of melty : Peux-tu te présenter en quelques mots et nous parler du type de contenus que tu partages au quotidien avec ta communauté ?

JuniorTV, influenceur : Moi c'est JuniorTV, je fais des vidéos sur YouTube depuis 4 ans maintenant, ce qui m'a permis de vivre de ma passion. À côté de ça, je suis actif sur des réseaux comme Instagram et TikTok, qui me permettent d'être plus proche de ma communauté et de partager un peu plus de contenus. Sur TikTok, je partage des contenus qui sont en cohérence avec ce que je fais déjà sur YouTube. Je suis dans l'humour donc je fais des petits sketches. Il m'arrive aussi de faire des challenges parce que ma communauté est assez réceptive à ça.

-Air of melty : Depuis quand es-tu actif sur TikTok ? Pourquoi t'es-tu inscrit sur la plateforme au départ ?

J : Je me suis lancé sur TikTok en décembre 2018. Quand l'application s'appelait Musical.ly, j'étais un peu réticent. Je voyais des gens faire du playback sur des musiques et c'était pas trop mon délire. Puis l'application a changé, c'est devenu TikTok. J'ai pas forcément été curieux d'aller voir ce que ça donnait. Ce sont mes belle-soeurs en fait qui m'ont incité à les rejoindre sur TikTok, ce que j'ai fait. Et là, j'ai tout de suite kiffé et j'ai commencé à produire du contenu. Ce qu'il faut savoir c'est que, avant YouTube, j'étais sur l'application Vine. Quand Vine a fermé, j'ai cherché une application pour me lancer dessus et je suis finalement allé sur YouTube. Sur TikTok, je retrouve un peu l'esprit de Vine, avec une identité un peu légère et beaucoup de vidéos humoristiques de courte durée. C'est exactement ce que je recherchais pour exprimer mon humour.

-Air of melty : Qu'est-ce qui te plait sur l'application ? Quels sont ses points forts/points faibles par rapport aux autres applis que tu utilises ?

J : Ce que j'aime beaucoup c'est que, quand j'ouvre l'application, je suis sûr de trouver un contenu qui m'intéresse parce que ce qu'il y a sur le fil d'actualité, ce sont des vidéos que j'ai l'habitude de liker. Ils personnalisent le flux en fonction de mes goûts. TikTok propose un contenu très différent de ce qu'on peut trouver sur Instagram et sur Facebook. Sur TikTok, je trouve des contenus que je ne trouverais pas ailleurs. Je pense que je passe environ 30 minutes sur l'appli chaque jour : le soir avant de me coucher, le matin au réveil et quand je suis dans le train ou dans les transports essentiellement. Dès que j'ai envie de rigoler un peu, en fait. Le seul point faible que je trouve à TikTok aujourd'hui, c'est que si on veut éditer une vidéo avant de la publier, c'est difficile de faire le montage directement sur l'appli. J'ai souvent recours à mon ordinateur pour faire les montages. Cela étant dit, je pense que si l'appli fonctionne comme ça, c'est pour pousser les jeunes à se lancer dessus et à être très spontanés.

-Air of melty : Quel lien as-tu avec ta communauté sur TikTok ?

J : Sur TikTok, j'ai l'impression que les gens sont plus cools, plus sympas. Ils sont moins critiques que sur YouTube, où une mauvaise vidéo se fait attaquer sérieusement par des commentaires négatifs et des dislikes. Sur TikTok, même si une vidéo est moins bonne que d'habitude, il y aura quand même des commentaires positifs, des encouragements. Sur TikTok, j'ai souvent l'habitude de faire des live pour parler avec ma communauté. Ceux qui me suivent sont très actifs et interagissent beaucoup directement avec moi.

-Air of melty : Est-ce que tu as la même communauté sur TikTok que sur les autres réseaux sociaux où tu es présent ?

J : Lorsque j'ai rejoint TikTok, j'ai eu une toute nouvelle communauté, avec des personnes qui ne me suivaient pas de base et qui ont commencé à me suivre, sur TikTok et ailleurs. Avant, sur Instagram, mon audience était composée de 60% d'hommes et de 40% de femmes. Maintenant, je suis à 55% de filles et 45% de garçons sur Instagam. TikTok a été la porte d'ouverture, avec des personnes qui sont venus s'abonner sur mes autres canaux ensuite.

-Air of melty : Peux-tu nous parler des nombreux challenges qu'on trouve sur TikTok ? Tu y participes toi-même ? Pourquoi ça cartonne autant ?

J : J'avais lancé un challenge musical avec des rimes. Je devais lancer une musique et, avec mes potes, on devait faire des rimes à tour de rôle. C'est un challenge qui avait bien marché. Je ne pensais d'ailleurs pas que ça allait marcher autant. Je pense que les challenges marchent bien parce que les gens sont très nombreux à regarder les vidéos. Et on dirait qu'ils ont envie de participer aux délires mais qu'ils sont un peu timides. Lorsqu'ils voient que tout le monde fait un type de contenu, ils se disent qu'ils n'ont finalement rien à perdre puisque tout le monde l'a fait. Imaginez que l'on se retrouve dehors dans une foule de 1 000 personnes, on aura plus de facilité à danser avec eux s'ils font tous les mêmes mouvements que si on se retrouve au milieu d'une foule où chacun fait un pas différent. Dans cette logique, ça m'arrive de participer à des challenges, comme par exemple le Bottle Cap Challenge en ce moment. Je participe si je trouve ça drôle seulement, si ça me correspond. Ce que j'aime, ce sont les challenges qui misent sur un humour spontané.

-Air of melty : Pour certains, TikTok est en passe de remplacer Instagram en matière d'appli préférée des influenceurs. Qu'est-ce que tu en penses de ton côté ?

J : Je pense que les gens apprécient toujours Instagram pour voir la vie des gens, au travers des stories notamment, chose que l'on ne retrouve pas sur TikTok. En cela, je pense qu'Instagram va rester fort auprès du grand public. Mais si on s'intéresse à l'aspect divertissement, clairement, TikTok est devant Instagram pour moi, avec plein de contenus originaux qui s'enchaînent. Sur Instagram, on retrouve souvent les mêmes choses. TikTok amène de la nouveauté et, en cela, peut se rapprocher voire dépasser Instagram. je pense que les deux applications peuvent chacune avoir leur place auprès des jeunes, en étant plus complémentaires que rivales.

-Air of melty : De manière générale, quels conseils tu donnerais aux marques qui cherchent à communiquer en utilisant TikTok ?

J : Je dirais aux marques de débarquer sur TikTok avec un contenu original. Il faut proposer quelque chose de nouveau en respectant les critères de TikTok. Cet été, j'ai vu le PSG arriver sur TikTok avec un montage très bien fait et dynamique, et c'est complètement ce qu'il faut faire. Quand je parle des critères à respecter, je parle de vidéos en format 15 secondes car pas mal de marques ne respectent pas ça. Or, si la durée de la vidéo est trop longue, la durée de visionnage sera plus faible. Les marques peuvent avoir envie de montrer plein de choses mais il est important de s'adapter à l'application. Aussi, il faut être dynamique, dans le sens où il faut tout faire pour que la personne qui visionne la vidéo ait envie d'aller jusqu'au bout de la vidéo. Pour cela, il faut être intéressant dès les 3 premières secondes. Enfin, il faut que les marques gardent leur identité.

-Air of melty : Quid de la relation avec les influenceurs ?

J : Le problème de certaines marques, c'est qu'elles prennent contact avec des influenceurs en leur disant qu'elles adorent ce qu'ils font tout en allant à l'encontre de ce qu'ils font d'habitude dans le cadre de leur collaboration. Ils proposent un contenu qui n'a en réalité rien à voir avec l'influenceur. Il est important d'aller dans la direction de l'influenceur si les marques veulent que la vidéo marche et de mieux choisir leur cible si elles veulent un bon résultat.

-Air of melty : Comment tu vois TikTok évoluer au cours des prochains mois ?

J : Je compte bien rester présent sur TikTok et je pense que l'appli a tout pour devenir l'appli numéro un au monde. J'ai rarement vu une communauté aussi active. Je n'ai jamais autant de likes sur un contenu que sur TikTok. J'ai des vidéos à 500 000 likes, ce qui est énorme. Entre décembre 2018 et juillet 2019, je suis passé de 0 à 1,3 million d'abonnés. C'est une application qui monte en puissance, je ne sais pas où elle s'arrêtera !