Société

L'apocalypsing, le concept qui marque la vie amoureuse de la jeune génération

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 1 min
L'apocalypsing, le concept qui marque la vie amoureuse de la jeune génération

En matière d'amour, les jeunes ont-ils l'impression de vivre l'apocalypse ? Pas réellement mais, c'est vrai, une nouvelle tendance sociétale se remarque en cette période de crise sanitaire : les âmes romantiques se lancent à corps perdu dans les romances...et ça porte un nom : l'apocalypsing.

Alors que le printemps est en approche, bien des jeunes ont bon espoir de trouver l'amour au cours des semaines et des mois à venir. En tout cas, c'est une certitude, en ce début d'année 2021, les jeunes célibataires sont dans un état d'esprit de détermination et de positivité, à la recherche de rencontres de qualité. À ce sujet, une récente étude menée par YouGov l'a montré, c'est en grande partie sur les applis dating que les Millennials français matchent et trouvent des crushs potentiels actuellement. Mais une fois qu'ils se mettent en couple, que se passe-t-il ? À en croire le site de rencontres américain Plenty of Fish, les jeunes amoureux auraient tendance à être extrêmes dans leur manière de vivre leur vie de couple. C'est ainsi que, outre-Atlantique, a émergé le concept d'apocalypsing. De façon simple, comme l'explique le site Metro en Belgique, l'apocalypsing consiste à "traiter chaque nouvelle relation amoureuse comme si c’était la dernière". En bref, on se donne complètement et on donne tout à l'être aimé, sans attendre. Quitte, justement, à effrayer et repousser le ou la partenaire en question. Et qu'on se le dise, cette nouvelle tendance serait fortement liée à la pandémie actuelle.

L'apocalypsing, le concept qui terrorise la jeune génération
Crédit : Unsplash @Daniel Tafjord

En tout cas, beaucoup estiment que la tendance s'est renforcée avec la pandémie de Covid-19, tout simplement parce que, aux quatre coins du monde, "les célibataires redoutent un nouveau confinement à vivre en solo, sans possibilité de rencontrer (physiquement) l’être aimé". Alors ils veulent avancer plus vite qu'en temps normal ! Si l'apocalypsing fait beaucoup parler de lui aux Etats-Unis, où un tiers des célibataires interrogés par Plenty of Fish avouent connaître quelqu'un qui a déjà foncé tête baissée dans l'apocalypsing et où ils sont tout aussi nombreux à être eux-mêmes dans cet état d'esprit, la tendance est indéniablement présente en France également : la volonté de se mettre en couple pour ne pas rester seul à l'heure des confinements et du couvre-feu est forte au sein de la jeune génération, et notamment au sein de la Génération Z, qui a de plus en plus le sentiment d'être isolée voire sacrifiée...

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
1 jeune Français sur 2 déclare avoir fait évoluer son projet immobilier en raison de la crise
À lire aussi
La Saint-Valentin, une journée essentielle pour fêter l'amour pour la jeune génération ?
À lire aussi
La jeune génération et l'argent de poche, quelle réalité ?
À lire aussi
Voiture, avion, comment les jeunes imaginent les transports de demain ?
À lire aussi
Un jeune Français sur deux prêt à partir en vacances coûte que coûte
À lire aussi
16% des 18-25 ans déclarent tomber amoureux au premier regard
Encore plus de contenus
Nomination il y a 2 jours

Uzik : Camille Nezam et Frédéric Lohnert, nouveaux nommés

En ce printemps 2021, l'agence lyonnaise UZIK annonce du changement au sein de ses équipes, avec la promotion de Camille Nezam à la direction du pôle projet et commercial et le recrutement de Frédéric Lohnert à la direction des stratégies créatives. Mais qui sont-ils et quelles seront leurs missions ?

Uzik : Camille Nezam et Frédéric Lohnert, nouveaux nommés
L'apocalypsing, le concept qui marque la vie amoureuse de la jeune génération
Pixel de tracking