Sybel, "L'audio entertainment permet d’être consommé en mobilité et en multitâche" (EXCLU)

Ecrit par

À l'heure où le podcast occupe le devant de la scène médiatique en s'imposant de plus en plus comme une bonne manière de parler à la jeune génération, Virginie Maire, fondatrice de Sybel, le "Netflix des séries et docu audio", nous parle du phénomène en marche.

La tendance se confirme plus que jamais en cette année 2019 : il n'y a pas que la vidéo dans la vie des jeunes ! Depuis plusieurs mois déjà, le podcast s'impose comme étant un nouveau format à investir pour toucher les Millennials. À ce sujet, une récente étude signée Médiamétrie a révélé que les 18-35 ans sont de grands adeptes de podcasts, en constituant aujourd'hui 72 % des personnes qui écoutent des podcasts natifs. Aujourd'hui, Virginie Maire, la fondatrice de Sybel, alias le "Netflix des séries et docu audio" qui promet d'engager les Millennials, a répondu à nos questions.

Sybel, "L'audio entertainment permet d’être consommé en mobilité et en multitâche" (EXCLU)
Sybel, "L'audio entertainment permet d’être consommé en mobilité et en multitâche" (EXCLU)

-Air of melty : Pouvez-vous présenter Sybel et comment est venue l'idée de créer un tel service ?

Virginie Maire, fondatrice de Sybel : Sybel offre à ses utilisateurs une sélection de fictions et de documentaires audio ainsi que des créations originales exclusives. L’univers audio est extrêmement riche, il permet de raconter des histoires en faisant appel à son imaginaire, les possibilités sont ainsi infinies. Tu deviens ton propre metteur en scène, ton imaginaire se laisse porté par les voix des comédiens, les bruitages et musiques qui permettent une expérience immersive plus intense et intime qu’avec la vidéo. On peut écouter des séries partout, tout le temps, en voiture, dans tous les transports, en faisant du sport, ses courses ou son ménage ! L’idée de Sybel est donc de permettre à tout le monde d’accéder facilement à un nouveau genre d’audio entertainment.

-Air of melty : Selon une récente étude signée Médiamétrie, on note que les 15-34 ans constituent aujourd'hui 72% des personnes qui écoutent des podcasts natifs...

V.M : Cette étude montre également que le podcast est un format consommé par près d’un quart des internautes de 15 ans et plus et, aux Etats-Unis, dans la dernière étude d’Edison, on parle de plus de 50% de la population de +12 ans, soit 144 millions qui écoutent des podcasts. Un véritable phénomène est en marche.

-Air of melty : On dit beaucoup que la jeune génération est accro aux vidéos en tout genre. Le podcast est-il doucement mais sûrement en train de remplacer cette tendance ? Ou les deux sont-ils complémentaires ?

V.M : La jeune génération consomme des médias, peu importe où, quoi, comment. L’offre de contenus est large, ils ont le choix. À nous de proposer des programmes suffisamment impactants pour que ce nouveau format leur parle.

-Air of melty : Quel genre de podcasts les jeunes privilégient-ils : longs ou courts ? Feuilletons ou one shot ? Quelles thématiques ?

V.M : Sur Sybel, qui rassemble plus de 300 000 utilisateurs de moins de 35 ans, nous pouvons constater que les témoignages et les documentaires fonctionnent très bien mais aussi les séries de science-fiction et les thrillers, avec des épisodes qui sont plutôt sur un format long et feuilletonnant.

-Air of melty : Quelle est la "recette" d'un bon podcast ?

V.M : La même que pour une série audiovisuelle : une bonne histoire ! Donc bien sur le texte, les dialogues et le jeu des comédiens. Tous ces éléments sont clés puisque l’ouïe est le seul sens sollicité, toute notre concentration se focalise sur ces éléments.

-Air of melty : Quels conseils donneriez-vous aux marques qui cherchent aujourd'hui à engager les Millennials avec des contenus audios ?

V.M : Travaillez votre histoire ! Pour une marque, devenir un media et produire des contenus est une stratégie attrayante mais complexe. Le choix du format, du support, du rythme, des talents… sont autant d’enjeux qui sont encore plus véridiques pour des contenus audios, le format étant plus nouveau.

-Air of melty : Quel est votre objectif avec Sybel pour l'année 2019 ?

V.M : Ouvrir les oreilles à tous ! Installer ce nouvel usage dans le quotidien, l’audio entertainment est accessible beaucoup plus facilement puisqu’il permet d’être consommé en mobilité et en multitâche. Ce format est par ailleurs très addictif donc l’enjeu pour Sybel c’est de l’essayer. Par ailleurs, Sybel se lance également à l’international en fin d’année ce qui est aussi un bon objectif.