Marketing

L'authenticité, nouveau graal du marketeur pour toucher les Millennials ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 4 min
L'authenticité, nouveau graal du marketeur pour toucher les Millennials ?

À l'heure où l'on parle de plus en plus du fait que la notion d'authenticité est capitale pour toucher efficacement la jeune génération, Marianne Tournery, Content strategy manager pour Kantar, Division Media, se penche sur ce qu'implique réellement la notion de marketing authentique.

Depuis plusieurs mois, la rédaction d'Air of melty vous explique que, pour engager la jeune génération, les professionnels du marketing ont tout intérêt à mettre en lumière les valeurs qui font vibrer la jeune génération. Parmi ces dernières, on retrouve beaucoup la notion d'engagement, que ce soit sur le plan social ou environnemental. Mais, surtout, c'est la notion d'authenticité qui fait beaucoup parler d'elle en ce moment, avec certains professionnels, comme Jean-Laurent Cassely, auteur de "No Fake, Contre-histoire de notre quête d’authenticité", qui estiment que la jeune génération est à la recherche d'une fausse authenticité. Aujourd'hui, c'est Marianne Tournery, Content strategy manager pour Kantar, Division Media, qui apporte sa réflexion à la contribution générale en ayant rédigé une tribune sur le sujet de l'authenticité dans le cadre de l'étude DIMENSION 2019.

L'authenticité, nouveau graal du marketeur pour toucher les Millennials ?

Dans un contexte où les consommateurs sont de plus en plus sollicités et exigeants, et où la confiance dans les médias est au plus bas niveau, l’étude DIMENSION 2019de Kantar souligne l’importance de l’authenticité dans les stratégies marketing des marques. Enjeu numéro un : construire et développer la confiance de ses publics pour gagner en efficacité.

Le marketing sincère

"Il y a des milliers de messages de marques par jour. Mais les consommateurs sont très sélectifs aujourd’hui, ce sont des pros de la communication, notamment les cibles jeunes qui voient très bien si la marque est respectueuse et si on peut lui faire confiance : si les actes et les contenus correspondent à cette caution qu’ils lui apportent", explique Philipp Schmidt,Prisma Media Solutions.

De mieux en mieux informés et conscients des problèmes d’utilisation et de confidentialité des données, les consommateurs poussent les marques à leur proposer des expériencestoujours plus qualitatives, à commencer par une publicité sincère et transparente.Ainsi, par exemple, pour 2 tiers des consommateurs (67%) interrogés dans le cadre de l’étude DIMENSION, il est important de pouvoir clairement identifier toutes les communications payées par les marques.

La transparence est essentielle. Non seulement les publicités doivent être facilement identifiables comme telles, mais il faut aussi veiller à ce que le message délivré soit authentique. "Le consommateur décrypte. La publicité est là pour créer des histoires de marques et faire vendre, le consommateur le sait très bien. Donc il faut une publicité honnête qui raconte une histoire de produits honnêtes", ajoute Gautier Picquet, Publicis

Donner du sens est devenu un mot d’ordre. Les valeurs véhiculées par les marquesdoivent réellement leur correspondre, et les promesses se traduire en expériencesconcrètes pour le consommateur.En somme, pour Anna Hill, The Walt Disney Company : "la clé est d’écouter […] tout en restant fidèle à ce à quoi vous croyez vraiment".

J’irai où tu iras

Des RP au content marketing en passant par le marketing d’influence et les avis consommateurs en ligne, cette nouvelle édition de DIMENSION met aussi en lumière l’importance croissante des techniques non publicitaires pour communiquer avec authenticité et gagner la confiance des consommateurs.

Bloqueurs de publicité, banner blindness, baisse des taux de clic, GDPR…: les jeunes générations accordent de plus en plus leur confiance aux earned media, privilégiant les commentaires de leurs pairs sur le web, ou encore les blogs, les vidéos et les articles d’experts.

Les sources qui inspirent le plus confiance aux 5 000 consommateurs connectés interrogés pour l'étude sont les amis et les familles, les avis en ligne (reviews), les sites web ou encore les articles de journaux et magazines.

“Dans cette société axée sur les données, nous ne devrions pas oublier les choses intangibles que peuvent faire les RP. Elles peuvent créer de la crédibilité, de l’authenticité et du désir”, déclare Emily Morgan, The Red Consultancy. Les relations publiques, ainsi que d’autres techniques qui relèvent du owned et du earned media peuvent conférer de l’authenticité à un message de marque, à condition d’opter pour des supports de confiance.

Pour autant, les répondants n’ont pas une perception particulièrement négative de la publicité. 65% d’entre eux se prétendent neutres vis-à-vis de la publicitéou déclarent même l’apprécier. Mais le contexte est également important : 41% sont plus susceptibles d’adhérer à une publicité lorsqu’elle apparaît sur le site web d’une marque de confiance. Et 48% apprécient davantage les publicités sur leurs plateformes de prédilection.

C’est en somme en organisant les communications en fonction des préférences de leurs publics et en étant là où ils souhaitent les trouver que les marketeurs peuvent maximiser l’impact de leur budget marketing.

L’expérience intégrée

Autre enseignement de l’étude : en choisissant le moment et l’endroit où ils reçoivent les messages ainsi que la façon dont ils les reçoivent, les consommateurs jouent un rôle de plus en plus actif dans les campagnes de marketing. Ils ont même la capacité d’amplifier ou de minimiser l’histoire d’une marque à travers ce qu’ils ont vu, lu ou entendu, offline et online. Résultat : les marques ont la responsabilité de s’assurer que leurs messages sont cohérents - et véhiculés sur des canaux où ils peuvent avoir un impact maximal.Les messages divergents, déconnectés de toute proposition unique avec du sens pour le consommateur ne sont plus de mise !

Il ne tient qu’aux marques et à leurs agences d’examiner systématiquement la combinaison des canaux dont elles disposent afin d’adopter une approche centrée sur le client et – in fine – parler d’une seule voix.L’objectif doit être pour les RP et le marketing de travailler ensemble pour parvenir à plus d’unité entre les canaux et plus d’impact, faire évoluer le rôle des RP vers un travail de planning stratégique, et favoriser la cohérence attendue par les consommateurs.

Au cœur de la question de l’authenticité, il y aenfinla capacité à construire des relations durables avec ses publics. Les stratégies de marketing omnicanal des marques doivent miser sur le long terme plutôt que sur le court terme, comme l’explique avec force Philippe Schmidt : "La confiance est sûrement le paramètre le plus sensible et le plus compliqué à maintenir dans la durée. Cela oblige à tenir le « sans faute » dans le temps, à ne pas sacrifier sur l’autel de la performance court terme tout ce que l’on a construit sur le temps long".

Inscrivez-vous à la newsletter !
Encore plus de contenus
L'authenticité, nouveau graal du marketeur pour toucher les Millennials ?
Pixel de tracking