La génération Alpha, une génération qui chamboule tout du côté des marques ?

Ecrit par

La relève de la Génération Y et de la Génération Z est en passe de tout transformer sur le marché du marketing. En tout cas, pour Wided Batat, docteur et professeur-chercheur en marketing, interrogée par le site Relation Client, la génération Alpha impose aux marques d'évoluer sur bien des points.

Et si, cet été, vous profitiez des vacances pour découvrir la succession de la Génération Y, alias les 25-35 ans, et de la Génération Z, alias les 15-25 ans ? La rédaction d'Air of melty vous en a déjà parlé, depuis quelque temps déjà, une troisième catégorie d'âge regroupant des jeunes débarque aujourd'hui sur le marché du marketing et de la communication, en créant toujours plus de confusion sur ce qui caractérise la jeunesse. À ce sujet, en début d'année, nous vous avions présenté les 5 choses à savoir sur la génération Alpha, que ce soit en matière de communication, de vidéo ou encore de diversité. À présent, c'est le site Relation Client qui s'intéresse au phénomène en expliquant ce que change la génération Alpha, à savoir les moins de 15 ans, sur le marché de la consommation. Verdict, pour Wided Batat, docteur et professeur-chercheur en marketing, fondatrice de B&C Consulting Group et auteure de Les nouvelles youth cultures, interrogée par le site, "la génération Alpha met l'expérience et l'émotion au cœur de sa consommation". Mais encore ?

Pour la spécialiste du sujet, il faut déjà penser la génération Alpha autrement que selon son âge et sa date de naissance. "Elle se regroupe autour de certaines caractéristiques. Ces jeunes sont nés dans le numérique avec un accès immense aux connaissances. Leur potentiel créatif est immense et leurs connaissances techniques très pointues. Ils explorent sur le web en exploitant les différents devices". En cela, les jeunes attendent des marques qu'elles soient ultra créatives en cette année 2018. "Est-ce que la marque est cool et parle mon langage ? C'est un critère de jugement sur la sympathie et la proximité qu'elle peut susciter. Les jeunes consommateurs soutiennent une marque, si elle est transparente dans sa communication et si elle instaure une sorte de connivence. Pour eux, la consommation est un signe d'expression personnelle". Aussi, les marques doivent pouvoir apporter des solutions à leurs problèmes. Au-delà de ça, les jeunes ont besoin de ressentir des émotions auprès des marques. Cela a une importance cruciale.

En effet, "à partir du moment où ils font confiance à une marque, ils se considèrent comme un membre de la famille, un allié. Ils ont une approche émotionnelle de la marque -leur meilleure amie- et non rationnelle. Du coup, toute déception est amplifiée. Une fake news concernant la marque sur les réseaux sociaux peut les déstabiliser et il se sentent trahis". D'où l'importance de mener une communication qui correspond bien à l'ADN de sa marque, en permanence. Enfin, ce qui complique le rapport à la génération Z aujourd'hui, c'est le fait qu'elle consomme de manière paradoxale. Ces jeunes sont en effet "capables d'acheter un produit de luxe et une contrefaçon; d'acheter un disque et de télécharger de la musique illégalement... Ils affichent plusieurs identités qui se superposent et qui évoluent dans la temporalité. L'identité du jeune est comme un millefeuille". Bon courage donc pour en comprendre toutes les couches !

Crédit : x