Société

Les Millennials et les photos, un duo capital en vacances

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les Millennials et les photos, un duo capital en vacances

On vous le dit souvent, la jeune génération est une génération qui ne quitte jamais son mobile. C'est aussi une génération qui prend tout en photo...et qui stresse pour bien le faire, comme le révèle une nouvelle étude signée Huawei !

Les jeunes et les photos, ça matche plus que jamais ! La rédaction d'Air of melty vous en parle régulièrement, les moins de 30 ans sont aujourd'hui plus à l'aise avec la communication visuelle qu'avec la communication textuelle, comme en atteste notamment leur affection pour les emojis en tout genre et pour les selfies. En cela, il ne faut pas non plus s'étonner de voir les jeunes s'échanger des milliers de clichés chaque jour, allant du selfie au foodporn, sans oublier les photos de soirées et les paysages qu'ils visitent au quotidien. On vous le disait il y a quelques semaines, les Millennials privilégient en grande partie les vacances instagrammables leur assurant de pouvoir partager des beaux clichés sur les réseaux sociaux. Ainsi, selon une étude signée du groupe britannique Schofields, 40,1% des Millennials estiment donc que leur priorité principale est de voir à quel point leurs vacances seront instagrammables. Suivent le prix et la disponibilité d'alcool, qui préoccupe 24% des jeunes interrogés. Aussi, la notion de développement personnel intéresse 22,6% des sondés, tandis que les chances de goûter la cuisine locale et les opportunités de sites à visiter ferment la marche, avec respectivement 9,4% et 3,9% des pourcentages. Aujourd'hui, c'est une étude Huawei qui renforce cette idée.

Les Millennials et les photos, un duo capital en vacances

Dans une étude publiée en ce mois de juillet 2018, Huawei, leader mondial de la technologie, s'intéresse aux pratiques des Français en vacances en révélant que 60% des Français en vacances évitent certains des plus beaux sites à l'étranger. Mais pourquoi au juste ? L’étude démontre que la surpopulation (31%), l'impossibilité de s’approcher (21%) pour obtenir le bon angle ou la meilleure lumière (18%) sont les principales causes pour lesquelles ils ne parviennent pas à obtenir de belles photos "instagrammables" des sites les plus appréciés d’Europe. Pourtant, les jeunes donnent tout en la matière. Ainsi, alors que l'ensemble des Français prend environ 120 photos en une semaine de vacances, les 18-24 ans sont plus d'un sur dix (11%) à en prendre jusqu'à 200 en moyenne au cours de leur escapade. Ils ont donc vraiment le syndrome de l'instantané. Et cela les stresse, comme en témoigne le fait que 54% des 18-24 ans se disent stressés en vacances pour prendre de belles photos. Et pourtant, on apprend que, à leur retour, 65% des photos prises sont inutilisées ! Bon et sinon, on part quand en vacances ?

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
L'immobilier, pas une priorité pour les Millennials ?
À lire aussi
Les Millennials, plus adeptes des soirées à la maison que des sorties ?
À lire aussi
Internet, amis, TV, comment se divertit la génération Z en 2018 ?
À lire aussi
L'alimentation, une source de bonheur ou de stress pour les Millennials en 2018 ?
À lire aussi
Les Millennials, des "épicuriens rationnels" en matière de dépenses ?
À lire aussi
La Génération Z, une génération de féministes en puissance ?
Encore plus de contenus
Les Millennials et les photos, un duo capital en vacances
Pixel de tracking