La Génération Y passe 3h30 par semaine à regarder du gaming en ligne

Ecrit par

Si vous vous demandiez ce que fait la jeune génération au quotidien en ligne, on a la réponse : au-delà de regarder des vidéos et de chatter sur les réseaux sociaux, ils jouent...et ils regardent les autres jouer !

Entre les jeunes et l'univers du gaming, ça matche, à tous les niveaux, on vous en a déjà parlé. En septembre dernier, la rédaction d'Air of melty mettait en lumière l'existence d'une génération Play, avec des Millennials très accrôchés à l'univers du jeu. Comme l'expliquait à l'époque Remy Oudghiri, Deputy Managing Director chez Sociovision, dans un article publié sur LinkedIn et dans le cahier de tendances House of Games (M&O) de Septembre 2016, "le passage à l’âge adulte ne se traduit plus chez les jeunes d’aujourd’hui par la fin du jeu. Au contraire, il semble bien qu’un certain état d’esprit 'play' survit à la sortie de l’adolescence". Un peu plus tard, c'est Dentsu Aegis Network qui s'intéressait à la génération gamers en décryptant ses pratiques. Aujourd'hui, c'est une nouvelle étude signée Limelight Networks et baptisée State of Online Gaming qui apporte sa contribution à la réflexion générale en montrant à quel point les comportements des consommateurs à travers le monde en matière de jeux ainsi que leurs attentes ont changé ces dernières années.

Ainsi, comme l'explique l'étude en préambule, "un changement radical s'est opéré dans la façon dont les individus jouent et perçoivent les jeux vidéo aujourd'hui : les joueurs de la génération Y indiquent ainsi passer plus de temps à regarder d'autres personnes jouer à des jeux vidéo qu'à regarder des sports traditionnels à la télévision. Ainsi, les 18 à 25 ans passent en moyenne près de 3h30 par semaine à regarder d'autres gamers. C'est quasiment une heure de plus que les 2h33 consacrées à regarder des sports traditionnels". Impressionnant, n'est-ce pas ? Dans le même temps, ils jouent moyenne 6 heures par semaine aux jeux vidéo, avec 17,5% des 18-25 ans y jouant même jusqu'à 12 heures par semaine ! Et si les jeunes s'intéressent tant à ce sujet actuellement, c'est parce qu'ils sont nombreux à nourrir des ambitions dans ce secteur. Ainsi, près d'un tiers des joueurs (32 %) et la moitié des jeunes âgés de 18 à 25 ans quitteraient leur emploi et deviendraient joueurs professionnels s'ils pouvaient vivre de cette activité. Ce pourcentage est le plus élevé au Royaume-Uni, où 42 % des joueurs souhaitent se professionnaliser. Alors, ready to play ?

Crédit : x