La génération Y, une génération qui mise tout ou presque sur l'affection ?

Ecrit par

Si vous pensiez que la jeune génération ne vivait que pour le digital, vous aviez tort : les moins de 30 ans vivent aussi pour recevoir de l'affection...alors n'hésitez pas à leur en donner. Et ça, c'est Didier Deschamps qui le dit !

Vous le savez, au quotidien, la mission d'Air of melty, c'est de vous aider à mieux comprendre la jeune génération. Cela passe notamment par la présentation des sujets qui vont captiver les Millennials ces prochaines semaines mais aussi par la présentation de leurs nouveaux mots préférés, qu'il s'agisse de la bambi pose, de BAE ou encore de CM. En marge de cela, nous vous présentons aussi régulièrement les bonnes pratiques à adopter pour créer un véritable lien avec la jeune génération. En la matière, ces derniers mois, Didier Deschamps a frappé très fort en s'imposant tout simplement comme le manager parfait pour la génération Millennials en misant sur des valeurs telles que la confiance, la responsabilisation et l'exemplarité. En ce mois de septembre 2018, on voit que la recette paie encore, avec un succès des Bleus hier soir contre les Pays-Bas et une belle célébration officielle du statut de champions du monde au Stade de France avec les spectateurs. Une célébration notamment marquée par des preuves d'affection de la part de Didier Deschamps, qui a enlacé chacun de ses joueurs un par un. Et justement, à ce sujet, le coach des Bleus a récemment expliqué aux médias français comment les jeunes de son équipe l'ont contraint à "forcer sa nature pour les mener vers le sacre mondial", comme l'analyse le site Business Insider.

En pratique, Didier Deschamps a tenu à insister sur le fait que les jeunes d'aujourd'hui sont plus démonstratifs et plus affectifs que par le passé. Selon ses propres mots, il s'est adapté sans pour autant se forcer. "C'est une génération plus affective. (...) Je me suis montré plus démonstratif avec mes joueurs car le côté affectif se faisait ressentir dans le groupe". En cela, les jeunes de l'équipe de France ont su développer et créer une véritable communauté, une véritable bulle. Il a aussi dû apprendre à accepter que cette bulle soit partagée sur les réseaux sociaux. "Montrer ce que l'on mange, dire ce que l'on fait sur les réseaux sociaux, ça ne me viendrait pas à l'idée ! Ils sont comme ça. Je n'ai pas de compte et je n'en aurai jamais. Ce n'est pas pour moi. Ça existe, ça ne me pose pas de problème, mais il faut cadrer ça aussi par rapport à une vie collective, un adversaire ou des partenaires". Encore une fois donc, on retrouve l'idée d'une communauté. Ou plutôt de deux communautés en réalité : l'une dans le monde réel et l'autre en ligne, le tout encadré par un Didier Deschamps qui a dû s'improviser donneur de petites attentions et de câlins pour permettre à son équipe de se sentir bien !

Crédit : DR