La génération Z et son mobile, quelle réalité en 2018 ?

Ecrit par

Le mobile, meilleur ami des jeunes ? On dirait bien ! En tout cas, une nouvelle étude signée Wiko et s'intéressant au rapport des 12-17 ans à leur smartphone nous permet de voir que la jeune génération voit cet outil de communication comme un allié puissant du quotidien.

Entre la génération Z et son mobile, ça matche plus que jamais. Vous le savez, au quotidien, la rédaction d'Air of melty vous en parle, la jeune génération est en permanence (ou presque) connectée à son mobile. Ce qui le prouvait il y a quelques mois, c'est le fait qu'une étude révèle que la jeune génération est suréquipée en matière de mobile. Plus récemment, c'est Daniel Ollivier, de Thera Conseil, qui nous en apprenait plus à ce sujet, en révélant que la Génération Z passe entre 3 et 7 heures par jour sur son mobile. À présent, c'est une étude signée Wiko qui s'intéresse à la relation qu'ont les moins de 20 ans avec leur smartphone. Alors, que faut-il en retenir ? Outre le fait que pas moins de 92% des 12-17 ans possèdent aujourd'hui un smartphone en France, on découvre que le mobile est un allié de taille dans la vie sentimentale et amicale des jeunes. Cela s'explique notamment par le fait que le mobile permet aux jeunes d'être très disponibles auprès de leurs amis. Ainsi, 28% des 12-17 ans et 35% des 16-17 ans déclarent répondre systématiquement à leurs messages. Génération connectée en permanence confirmée !

La génération Z et son mobile, quelle réalité en 2018 ?
La génération Z et son mobile, quelle réalité en 2018 ?

Au-delà de cela, l'étude menée par Wiko permet de voir que 78% des jeunes Français disposent d'un compte sur les réseaux sociaux. Et, à ce jeu-là, c'est Snapchat qui l'emporte, en séduisant 62% des sondés, contre 53% pour Facebook et 50% pour Instagram. Sur le plan sentimental, 62% des membres de la génération Z pensent que leur smartphone est un outil qui leur permet d'entretenir leur vie sentimentale. Le taux atteint même 73% chez les 16-17 ans. En pratique, 10% des jeunes sondés ont déjà utilisé leur mobile pour rencontrer quelqu'un et 13% l'ont déjà utilisé pour rompre. Aussi, 4 jeunes sur 10 indiquent que les messages à connotation sexuelle constituent une pratique répandue. Sur le plan amical, ce sont pas moins de 89% des jeunes qui estiment que leur smartphone est un outil indispensable pour entretenir leur vie amicale...même si ce dernier constitue aussi une crainte, comme le révèle le fait que 24% des sondés ont déjà pleuré après avoir consulté un message ou encore le fait que la même proportion de jeunes a déjà eu peur qu'un contenu partagé soit repris contre eux. Enfin, sur le plan familial, le mobile sert vraisemblablement à mettre certaines personnes à distance. Ainsi, 40% des sondés indiquent qu'il leur arrive de ne pas répondre volontairement à un message de leurs parents. En cela, le mobile constitue donc bien un outil qui unit les jeunes !

Crédit : swinkle