Coronavirus

La Génération Z, plus marquée par la solitude que ses aînés pendant le confinement ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
La Génération Z, plus marquée par la solitude que ses aînés pendant le confinement ?

On savait que la jeune génération avait particulièrement mal vécu la période de confinement. Mais on ne savait pas à quel point les semaines passées à la maison avaient plongé les moins de 25 ans dans une solitude profonde. C'est ce que révèle aujourd'hui une étude menée par Kaspersky.

Même si les 18-30 ans réfutent l'appellation "Génération Covid", force est de constater que la crise sanitaire actuelle est un moment particulièrement difficile à vivre pour la jeune génération. Nombreux sont les jeunes qui s'inquiètent actuellement pour leur avenir scolaire et professionnel. Nombreux sont aussi ceux qui ont très mal vécu les semaines d'enfermement et d'isolement pendant les mesures de confinement. Il y a quelques semaines, un sondage OpinionWay pour 20 Minutes #MoiJeune avait montré qu'un Millennial français sur deux avait le moral en berne à cause du confinement. Un moral en berne essentiellement à cause d'une grande inquiétude pour ses proches, devant une inquiétude pour eux-mêmes et, par ailleurs, un fort sentiment de solitude. On le sait, la jeune génération passe normalement beaucoup de temps avec ses proches et notamment ses amis, chose qui n'a pas été possible pendant le confinement. Verdict, la jeune génération a largement eu l'impression d'être isolée et coupée des liens humains. C'est ce que révèle une nouvelle étude menée par Kaspersky.

La Génération Z, plus marquée par la solitude que ses aînés pendant le confinement ?

L'étude menée par Kaspersky, qui a sondé 10 500 jeunes dans 12 pays européens et au Japon, révèle que 68% des 18-25 ans ont ressenti de la solitude pendant le confinement, contre 37% seulement des 75 ans et plus, pourtant connus comme étant les plus isolés. En somme, près de 7 jeunes sur 10 affirment avoir mal vécu le confinement à cause de l'absence de lien avec leurs proches. Ce chiffre montre bien à quel point la jeune génération accorde une importance capitale aux rapports humains dans sa vie quotidienne. Pour preuve d'ailleurs, une étude menée par 20 Minutes et OpinionWay au cours du mois d'avril 2020 avait montré que 2 Millennials sur 10 étaient prêts à enfreindre les règles du confinement pour retrouver leurs amis. Et 13% avouaient l'avoir déjà fait. Dans un tel contexte, c'est sans grande surprise que les apéros visio, ou "coronapéros", se sont imposés comme étant un rendez-vous important pendant cette période compliquée, en permettant à chacun de conserver un lien humain (même si virtuel) avec son groupe d'amis !

En France spécifiquement, l'étude de Kaspersky révèle que 75% des Millennials ont misé sur la technologie pour rester en contact avec des amis ou des membres de leur famille. Aussi, alors que les restrictions sociales liées au COVID-19 ont permis à plus d'un tiers des Français (34%) d’être plus à l’aise lorsqu’ils utilisent la technologie, on note que ce chiffre s'élève à 41% chez les Millenials. Malgré cela, ce sont 68% des Français de la Génération Z qui se sont sentis seuls au moins une partie du temps du confinement, contre 51% des Français les plus âgés. Pour le groupe, cela montre bien que, "bien que largement habituée aux outils de communication numériques, la génération Z (née après 1994) laisse une place importante à la communication face à face et a donc également souffert de la période de confinement".

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les Millennials, prêts pour la réouverture des bars, restaurants et cinémas ?
À lire aussi
AlloVoisins, "Les jeunes générations souhaitent participer à résorber les effets de la crise à leur façon" (EXCLU)
À lire aussi
Les 18-34 ans, plus prêts (et déterminés) que jamais pour le monde d'après
Encore plus de contenus
La Génération Z, plus marquée par la solitude que ses aînés pendant le confinement ?
Pixel de tracking