Société

La Génération Z, une génération de féministes en puissance ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
La Génération Z, une génération de féministes en puissance ?

On ne cesse de vous le répéter, la jeune génération est une génération qui s'engage ! Et cela se voit sur tous les fronts, notamment celui du féminisme ! C'est ce qu'a voulu mettre en lumière le magazine Elle !

Vous le savez si vous lisez régulièrement, la mission que se donne la rédaction d'Air of melty au quotidien, c'est de vous aider à comprendre ce qui caractérise la jeune génération. Et, en la matière, il y a de quoi faire puisque, nous vous l'avons déjà dit, les plus jeunes ne font rien (ou presque) comme leurs aînés. Et cela se ressent dans tous les recoins de leur vie, qu'il s'agisse de leur rapport à l'emploi, à la consommation ou encore dans leurs relations en tout genre. À ce sujet, il y a quelques mois, à l'occasion de la Journée des Droits des femmes, nous avions décrypté le rapport des jeunes au féminisme en 2018. Aujourd'hui, c'est le site internet du magazine Elle qui s'intéresse au sujet, en faisant notamment appel à l'expertise du bureau de tendances Nelly-Rodi qui explique que, si 61% des filles âgées de 15 à 20 ans se disent aujourd'hui féministes, c'est tout simplement parce que la génération Z développe de nouvelles formes d'activisme. "Ces ados sont nées avec Internet. Résultat, elles voient le monde à l'horizontale, d'égal à égal", constate notamment Nathalie Rozborski, directrice générale de Nelly-Rodi.

La Génération Z, une génération de féministes en puissance ?
Crédit : Instagram ttlyteala, Instagram meredithfoster, Instagram sierrafurtado

De son côté, Nadège Winter, cofondatrice du site Twenty, média collaboratif dédié aux 16-25 ans, confirme cette idée. "Pour elles, ne pas être féministes serait choquant. Même quand ce n'est pas verbalisé, c'est ancré en elles. Cette génération peut commencer à dire que cela fait partie de son ADN". Et quoi de mieux pour l'illustrer que des mots de la jeune génération directement ? À ce sujet, Zoé, 16 ans, explique que, pour elle, "le féminisme, c'est quelque chose d'extrêmement important et basique. C'est juste l'égalité". Une recherche d'égalité qui s'apprivoise en grande partie par le digital et par des vidéos YouTube, des Tumblr ou des comptes Instagram et Snapchat, en laissant généralement de côté les grands discours de Simone de Beauvoir ou Virginie Despentes. Et qu'est-ce qui fait que les jeunes femmes se mobilisent au juste ? "Le harcèlement de rue, le cybersexisme, les violences sexuelles sont des sujets qui mobilisent les jeunes filles. Elles revendiquent le droit de parler librement des règles et des protections hygiéniques, de rejeter les normes du corps parfait". De manière générale, tout sujet peut être approprié par les jeunes femmes, qui revendiquent d'avoir leur mot à dire sur tous les sujets. Vous l'aurez compris, le féminisme fait partie intégrante de la jeune génération en 2018. Aux marques de le comprendre et de s'adapter à cette réalité !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
L'alimentation, une source de bonheur ou de stress pour les Millennials en 2018 ?
À lire aussi
L'immobilier, pas une priorité pour les Millennials ?
À lire aussi
Comment la Génération Z a-t-elle vécu ce Mondial 2018 ?
À lire aussi
Achat, location, mobilité, le rapport des Millennials à l'immobilier décrypté
À lire aussi
Les Millennials, l'exception française en matière d'alimentation !
À lire aussi
La cuisine, un atout séduction pour les Millennials ?
Encore plus de contenus
Food il y a 5 heures

Les Millennials, plutôt healthy ou adeptes des petits plaisirs ?

Au quotidien, la jeune génération a des habitudes particulières en matière d'alimentation. C'est ce que cherche à mettre en lumière une nouvelle infographie signée Stripfood. Foodtech, manières de faire les courses et type de repas privilégié sont au menu.

Les Millennials, plutôt healthy ou adeptes des petits plaisirs ?
Facebook il y a 6 heures

Facebook et Instagram, bientôt fermés en Europe ?

Le mois de septembre 2020 est décidément compliqué pour tous les réseaux sociaux. Aujourd'hui, c'est le groupe de Mark Zuckerberg de se retrouver dans la tourmente à cause d'une décision prononcée par l'autorité irlandaise chargée de la protection des données personnelles.

Facebook et Instagram, bientôt fermés en Europe ?
La Génération Z, une génération de féministes en puissance ?
Pixel de tracking