Marketing

La jeune génération a-t-elle déjà mis fin à ses bonnes résolutions ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
La jeune génération a-t-elle déjà mis fin à ses bonnes résolutions ?

La jeune génération a abordé la phase de déconfinement avec plusieurs bonnes résolutions en matière de consommation. Bientôt deux mois après le début du déconfinement, qu'en est-il des achats réels de cette cible ? Les nouvelles habitudes sont-elles ancrées ou, à l'inverse, vite oubliées ?

Pour un grand nombre de jeunes âgés de 18 à 30 ans, la période de confinement a été l'occasion de remettre en question leur manière de consommer. En pratique, un Millennial sur deux a notamment pris conscience de sa surconsommation pendant cette période. Dans ce contexte, beaucoup de Millennials et de membres de la Génération Z ont pris des bonnes résolutions et ont affiché leur intention de miser sur de nouvelles habitudes de consommation pendant le déconfinement. l y a quelques semaines, une étude signée YouGov révélait que, chez les 25-34 ans, ce sont pas moins de 51% des sondés qui avaient l'intention de changer leurs habitudes de consommation à l'issue du confinement. Mais de quelle manière, au juste ? En première ligne, on retrouvait l'envie de favoriser les produits locaux et les marques engagés. Ainsi, les 18-35 ans étaient plus enclins que tous les autres consommateurs à être décidés à se tourner vers des marques qui les ont inspiré ou soutenu d'une manière ou d'une autre pendant la période de confinement. Plusieurs semaines après le début du déconfinement, les aspirations des Millennials sont-elles toujours les mêmes ?

La jeune génération a-t-elle déjà mis fin à ses bonnes résolutions ?

Une étude menée par le groupe Reworld Media menée en avril et en juin 2020 apporte quelques indications à ce sujet. Si l'étude ne s'intéresse pas directement aux jeunes consommateurs, elle montre en tout cas que l'ensemble des Français reprend progressivement le chemin des magasins en ayant tendance à oublier les bonnes résolutions du confinement. En pratique, on note notamment que le retour en magasins physiques est majoritaire (75%) alors qu'à la première période de l'étude, 37% des interrogés estimaient ne pas revenir à leur mode de consommation d'avant confinement. C'est particulièrement vrai pour la jeune génération, qui était plus encline que ses aînés à déclarer vouloir privilégier les achats en ligne. Reste à savoir si cette dernière tient encore sa résolution ou non, mais le doute est permis puisque les jeunes sont particulièrement friands de sessions shopping au magasin entre amis. Une autre tendance mise en lumière par Reworld Media est le fait que, après les achats contraints et utilitaires qui dominaient pendant le confinement, les Français se tournent désormais vers une consommation plaisir : produits de jardin, mode, auto, hygiène/beauté sont les produits qui ont le plus progressé depuis le déconfinement. De quoi bien montrer que la surconsommation n'est pas forcément qu'un lointain souvenir pour la jeune génération ! En tout cas, l'étude confirme bel et bien que la consommation locale et auprès de marques engagées tend à être une priorité qui perdure dans l'esprit de l'ensemble des Français. Et, cela, on peut en être certain, c'est aussi vrai pour les 18-35 ans, c'est certain !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les Cinémas Pathé Gaumont célèbrent la réouverture des cinémas en France avec #LaSéanceDeMinuit
À lire aussi
Médias, retail, produits, comment les habitudes des Millennials et de la Génération Z ont-elles vraiment changé ?
À lire aussi
Retrouvons-nous en France, quand les marques s'unissent pour inviter chacun à voyager en France
À lire aussi
Pascale Azria, "Le confinement a fait découvrir à beaucoup de Millenials la Slow Life"(EXCLU)
À lire aussi
Carambar surprend ses clients en se lançant dans la commercialisation de...sucettes
Encore plus de contenus
Marketing il y a 5 jours

6 conseils pour réussir vos campagnes d'influence en 2020

En cette année 2020, le marketing d'influence dispose d'une grande puissance pour toucher la cible des 18-35 ans. Mais encore faut-il savoir comment créer une bonne campagne avec des influenceurs. Hivency et Agorapulse dévoilent quelques conseils bien utiles.

6 conseils pour réussir vos campagnes d'influence en 2020
La jeune génération a-t-elle déjà mis fin à ses bonnes résolutions ?
Pixel de tracking