La newsletter, atout marketing de choix pour engager les Millennials ?

Ecrit par

Vous saviez déjà que les réseaux sociaux et les influenceurs cartonnaient en tant qu'outils marketing pour toucher la jeune génération. Mais saviez-vous que des outils plus classiques tels que l'email marketing et la newsletter avaient aussi fait leurs preuves ? Maintenant oui...

Parce qu'il n'y a pas que l'influenceur marketing, indéniablement très fort auprès de la génération Z, et le Social Media Marketing dans la vie, la rédaction d'Air of melty vous parlait il y a quelques mois d'une autre manière de toucher les moins de 35 ans : l'email marketing. Comme l'avait expliqué un article relayé sur le site Business2Community il y a quelques mois, ayant grandi avec des gadgets, les moins de 30 ans sont très conscients de l'évolution de la technologie. "Mais sont-ils si absorbés par leurs outils sociaux et mobiles que vous avez besoin de miser sur les nouveautés pour les atteindre ? Apparemment non. Selon les dernières études publiées, dès lors qu'il s'agit de marques visant la jeune génération, c'est le bon vieux email qui gagne souvent". Pour toujours plus d'efficacité en la matière, nous vous présentions ainsi récemment quelques conseils pour engager les Millennials autour de l'Email Marketing, entre contenu mobile friendly, choix des sujets et utilisation des émojis. Dans la continuité de cette tendance, un autre type de communication se fait aujourd'hui remarquer pour son efficacité auprès des jeunes. En tout cas, selon le site Influencia, la newsletter représente un instrument d'influence inégalable. Mais encore ?

Comme l'explique Benjamin Adler, rédacteur chez Influencia, les newsletters attirent les annonceurs tout en constituant un gros levier d'engagement. "Avec ses taux d'ouverture au dessus des 20%, la newsletter continue d'être considérée comme un levier d'engagement quasi incontournable pour les médias. Tablant sur notre bonne volonté, ils nous en abreuvent à qui mieux-mieux, certains de rendre service au lecteur impatient, trop content de centraliser sa curation sur sa boîte email. Le problème est que saturation et trop plein calment vite les ardeurs initiales de l'inscription enthousiaste. Quand le manque de temps de nos sociétés trop pressées rattrape notre quotidien, la newsletter doit fourbir ses armes contre l'infobésité. Comment ? En ciblant".

Et c'est justement la stratégie qu'opèrent de plus en plus de newsletters pour se rendre plus efficaces. En témoigne le site Gustave & Rosalie, qui parle de "logique de proximité et de de mécanique narrative" pour justifier ses nouveaux rendez-vous hebdomadaires pour millennials parisiens. Et si l'avenir de la newsletter passait, de son côté, par l'User Generated Content ? À l'heure où 30% de la population en France serait un adviser, soit un influenceur d'un nouveau genre comme on vous en parlait il y a quelques mois, les newsletters recensant les meilleurs commentaires ou des contenus créés par des lecteurs et des internautes pourraient bien être les plus engageantes. Affaire à suivre... En attendant de le savoir, n'hésitez pas à vous inscrire pour découvrir la newsletter d'Air of melty : elle pourrait vous intéresser et vous engager, si c'était le cas de cet article !

Crédit : X, x