La force du marketing d'influence auprès de la génération Z décryptée

Ecrit par

2017 est sans conteste l'année du marketing d'influence. Mais encore faut-il savoir exactement à qui s'adresser. A ce sujet, Arthur Habrial, Head of Social Media chez 20 Minutes Suisse, explique que ce sont les moins de 20 ans qui sont les plus réceptifs à ce genre de stratégie, chiffres à l'appui.

2017, année phare du marketing d'influence ? Cela se confirme mois après mois. A l'heure où les stars du digital ont une influence désormais plus forte que celle des célébrités issues de l'industrie mainstream sur la jeune génération, c'est une certitude, le marketing d'influence représente un enjeu de taille cette année. Pour vous aider à y voir plus clair sur le sujet, la rédaction d'Air of melty vous a récemment expliqué comment trouver l'influenceur parfait pour votre marque, avant de vous dévoiler le regard expert de Thomas Repelski, co-fondateur de Lefty, qui accompagne les marques dans la conception et la mise en place de leurs campagnes de marketing influenceur sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, c'est l'avis d'Arthur Habrial, Head of Social Media chez 20 Minutes Suisse, qui nous intéresse : dans un article publié sur le réseau social professionnel LinkedIn, il explique pourquoi le marketing d'influence fonctionne particulièrement auprès de la génération Z, à savoir les moins de 20 ans. Comme il le rappelle dès le départ, "contrairement à leurs homologues millennials, ceux de la génération Z (ici définis comme les utilisateurs âgés de 16 à 20 ans) ont toujours connu un espace social déjà très peuplé. Jetez un œil à leurs plateformes sociales préférées et c'est leur amour de YouTube qui se distingue vraiment. Pratiquement tous ceux de la génération Z visitent et utilisent ce site chaque mois (95%), ce qui lui donne une portée comme nulle autre". Un constat d'autant plus vrai que l'on sait que 50% des jeunes déclarent aujourd'hui ne pas pouvoir vivre sans YouTube.

En cela, le Social Media Manager explique que "alors que les millennials, étant adolescents, utilisaient les réseaux sociaux pour mettre à jour leurs statuts et voir ce que leurs amis faisaient, aujourd'hui, les réseaux sociaux sont pleins de contenus, de vidéos, d’articles … Les utilisateurs vont regarder des émissions de télévision, des clips et suivre leurs célébrités préférées autant que leurs amis". Dans cette logique, il est clair que ces célébrités disposent d'une influence particulière auprès de cette cible, prédisposée à l'écouter attentivement. D'ailleurs, une étude menée par GlobalWebIndex révèle que c'est bel et bien la génération Z qui est la plus réceptive de toutes au marketing d'influence. "Avant tout, elle est la plus susceptible d'être influencée. Plus de 40% d’entre eux affirment qu'ils sont facilement influencés par les opinions des autres, encore plus lorsqu’il s’agit d’une célébrité qu’ils suivent sur les réseaux sociaux. Les Vlogs ont également un impact réel : 57% en ont regardé un au cours du dernier mois, et un sur cinq dit qu'il regarde des vidéos de célébrités ou de vlogger sur YouTube. Et lorsque nous demandons à ceux de la génération Z où ils ont tendance à entendre parler de nouvelles marques ou produits, c’est sans surprise que les célébrités et les vlogs arrivent largement en tête". Vous l'aurez compris, la découverte de nouveaux produits et de nouvelles marques passe aujourd'hui en grande partie par le marketing d'influence...à condition que la stratégie soit bien pensée, en misant sur un message succinct et personnel, adapté aux attentes de la jeune génération !

Crédit : traackr