Publicité

La positivité, une clé pour toucher la jeune génération en 2021 ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
La positivité, une clé pour toucher la jeune génération en 2021 ?

Après une année pleine d'angoisses et de nouvelles pesantes, l'année 2021 pourrait bien être une année plus légère et plus positive. En tout cas, du côté des internautes, c'est clair, il y a une réelle demande en matière de contenus positifs. Et les marques ont intérêt à prendre cela en compte !

Et si le mot-clé pour 2021 était la positivité ? On le sait, les Millennials ont vécu une année 2020 très éprouvante qui a fait grandir leurs craintes pour l'avenir. Et si le rôle des marques était de les soutenir et de leur montrer qu'il y a quand même des choses positives à retenir et à vivre ? En octobre dernier, à l'occasion du Hubforum, Adrien Boyer, directeur général de Pinterest, expliquait que "la positivité est un levier important pour le business". Quelques semaines plus tard, le service dédié à l'épinglage montrait à quel point un environnement positif peut être bénéfique pour les marques en révélant que celles qui privilégient un environnement jugé positif par les visiteurs pour diffuser leurs publicités gagnent en préférence et transforment mieux. A contrario, 60% des Français interrogés considèrent que si une marque apparaît à côté d’un contenu néfaste, elle le sait ou l’a approuvé et cela impacte négativement la perception qu’ils en ont. Aujourd'hui, c'est une étude américaine menée par Integral Ad Science qui apporte des informations sur le sujet, en confirmant cette tendance.

La positivité, ça paie !

Ainsi, selon l'étude menée en août 2020 par IAS auprès de 1156 internautes américains et dévoilée en cette fin d'année 2020, pour 72% des consommateurs, dont l'âge n'a pas été précisé, la tonalité du contenu qu’ils consultent influence directement leur perception de la publicité et de la marque présente sur la page. Ainsi, lorsqu'on leur présente des exemples de publicités et de contenus, les consommateurs se montrent plus réceptifs aux contenus ayant une tonalité positive ou neutre (+80%) et sont plus favorables aux marques associées à des contenus positifs ou neutres (+93%). À l’inverse, la diffusion d’une publicité près d’un contenu à tonalité négative a un impact négatif sur tous les indicateurs, notamment un agrément moindre de la marque (-39%) et une moindre réceptivité à la publicité (-30%). En cela, on le voit, les internautes veulent du positif sur leurs écrans ! Et cela doit être entendu à la fois par les marques et par tous les créateurs/créatrices de contenus en ligne. En marge de cela, l'étude révèle que les consommateurs veulent voir de l'harmonie sur leurs écrans : 72% des consommateurs déclarent que leur perception d’une publicité est influencée par le contenu de la page au sein de laquelle la publicité est diffusée. En pratique, lorsqu’ils lisent un article de divertissement, 79% des sondés veulent voir une publicité pour un divertissement. Pour un article d’investissement, 78% veulent une publicité de services financiers. Pour un article sur un restaurant, 76% veulent une publicité de restaurant. Pour un article shopping, 72% veulent une publicité retail et pour un article automobile, 65% veulent une publicité automobile. L’étude souligne que 60% des consommateurs mémorisent plus facilement une publicité diffusée dans un contenu dont le thème est lié à la publicité. C'est noté ?

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les tendances de la publicité vidéo à connaître pour 2021
À lire aussi
Influenceurs, recommandations, publicité, promotions, qu'est-ce qui influence réellement le plus les (jeunes) Français ?
À lire aussi
Transparence, vidéo, audio, les sujets clés de la publicité digitale en 2021 décryptés
À lire aussi
Les publicités personnalisées jugées plus pertinentes que les autres par les internautes
À lire aussi
Courrier, TV, cinéma, quels sont les supports publicitaires offline qui captent le plus l'attention ?
Encore plus de contenus
Nomination il y a 2 jours

Uzik : Camille Nezam et Frédéric Lohnert, nouveaux nommés

En ce printemps 2021, l'agence lyonnaise UZIK annonce du changement au sein de ses équipes, avec la promotion de Camille Nezam à la direction du pôle projet et commercial et le recrutement de Frédéric Lohnert à la direction des stratégies créatives. Mais qui sont-ils et quelles seront leurs missions ?

Uzik : Camille Nezam et Frédéric Lohnert, nouveaux nommés
La positivité, une clé pour toucher la jeune génération en 2021 ?
Pixel de tracking