Société

La précarité étudiante, (enfin) au centre de toutes les préoccupations en France ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
La précarité étudiante, (enfin) au centre de toutes les préoccupations en France ?

Depuis de longs mois déjà, les étudiants français font face à de nombreuses difficultés à cause de la crise sanitaire. Aujourd'hui, de plus en plus d'acteurs et de Français choisissent de se mobiliser pour leur venir en aide. Mais encore ?

Alors que l'année étudiante touche doucement mais sûrement à sa fin, la précarité étudiante, elle, reste un sujet fort et qui ne semble pas voir de fin. La rédaction d'Air of melty vous en a parlé, depuis plusieurs mois, le malaise étudiant s'intensifie avec des jeunes qui ont le sentiment d'être invisibles et livrés à eux-mêmes en cette période de crise, et ce même si quelques marques se sont engagées pour aider les étudiants en situation de précarité. Aujourd'hui, c'est la banque mobile N26 qui nous en apprend davantage sur l'état d'esprit actuel des jeunes Français au travers d'une étude menée avec Odoxa. Cette étude est l'occasion de voir que, alors qu'avant même la crise du Covid-19, 20% des 2,7 millions d’étudiants Français vivaient en dessous du seuil de pauvreté, la situation a explosé ces derniers mois. Et même si nous sommes, a priori, en sortie de crise d’un point de vue sanitaire, les répercussions économiques et sociales ne font que commencer. Pour la banque mobile, c'est une évidence "il est donc essentiel de commencer à panser les plaies des plus affaiblis, afin de repartir sur des bases solides". D'ailleurs, 59% des Français souhaitent se mobiliser afin de soutenir cette population.

La précarité étudiante, (enfin) au centre de toutes les préoccupations en France ?
Crédit : skynesher, Unpslash

Comme l'explique Jérémie Rosselli, Directeur Général N26 France & BeNeLux, "la jeunesse, l’avenir de notre société, est actuellement en souffrance et les situations précaires sont de plus en plus nombreuses et préoccupantes pour nous tous. De nombreuses mesures et initiatives ont été menées par de nombreux acteurs, privés comme publics, depuis plus d’un an. Chacun peut aujourd’hui prendre sa part et agir concrètement pour dynamiser cet élan et cette envie collective de nous rassembler et de nous mobiliser pour cette cause qui nous concerne tous. En tant qu’entreprise, N26 veut aussi participer à ce mouvement en France". À l'heure où deux tiers des Français (63%) ne savent pas comment se rendre utiles ou comment s’y prendre concrètement pour soutenir les jeunes en difficulté, N26 et le réseau des épiceries solidaires ANDES du Groupe SOS (acteur central de l’aide alimentaire et de la lutte contre le gaspillage alimentaire) s'apprêtent à lancer le tout premier Re-Distributeur de banque, à savoir un concept unique en son genre puisque chacun pourra, non pas retirer de l’argent, mais en donner à l’association ANDES. L’objectif ? Soutenir la création de nouvelles épiceries solidaires partout en France. D’autant plus que le public jeune et étudiant représente 20% des personnes accompagnées par les épiceries solidaires du réseau ANDES - soit environ 40 000 jeunes accompagnés par an. Cette campagne durera 3 jours, du 17 au 19 juin, sur le parvis de Saint-Lazare et se prolongera ensuite dans l’application bancaire N26 pour ses environ 2 millions de clients français jusqu’au vendredi 9 juillet.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Qare, "Les jeunes se sentent livrés à eux-mêmes et ressentent une véritable fatigue pandémique" (EXCLU)
À lire aussi
Quel type de vacances en vue pour les jeunes Français pour l'été 2021 ?
À lire aussi
Le tabac dans les films, un élément qui incite directement les jeunes Français à fumer ?
À lire aussi
Les Millennials français et l'alcool, quelle consommation en 2021 ?
À lire aussi
Les Millennials, en passe de modifier profondément leur manière de dialoguer ?
À lire aussi
Le Revenge Dating, une réalité au sein de la jeune génération ?
Encore plus de contenus
Société il y a 4 heures

L'argent, un sujet tabou pour la jeune génération ?

Parler d'argent avec les jeunes Français, pas si simple ? Une nouvelle étude menée par le Crédit Coopératif révèle que, pour bien des 25-34 ans, il s'agit d'un sujet compliqué à aborder, voire tabou. Et, pourtant, ils ont bien des choses à en dire...

L'argent, un sujet tabou pour la jeune génération ?
Emploi il y a 5 heures

56% de jeunes ne pensent pas pouvoir couper avec le travail cet été

Alors que les vacances d'été se préparent pour tous les Français, une nouvelle étude signée Deskeo vient montrer que les jeunes ne couperont pas forcément avec le travail pour autant. Le télétravail sur le lieu de vacances, une réalité pour un grand nombre de Millennials ?

56% de jeunes ne pensent pas pouvoir couper avec le travail cet été
Marketing il y a 7 heures

Uber Eats lance ses "maillots de food" pour l'Euro 2020

L'été s'annonce forcément sportif, avec la tenue de l'Euro 2020, mais il s'annonce aussi gourmand avec Uber Eats, qui profite de la compétition pour dévoiler sa dernière nouveauté : oubliez les maillots de foot, la tendance de cet été sera aux maillots de food !

Uber Eats lance ses "maillots de food" pour l'Euro 2020
La précarité étudiante, (enfin) au centre de toutes les préoccupations en France ?
Pixel de tracking