Le "Net Lag", une réalité pour 26% des Millennials globe-trotters

Ecrit par

On vous le répète régulièrement, la jeune génération adore voyager. Mais, avant de pouvoir prendre le large, il faut préparer ces vacances. Et, à ce sujet, une étude signée Hotels.com vient de mettre en lumière l'existence d'un phénomène qui touche de plus en plus la jeune génération : le Net Lag. Kézako ?

Impossible d'y échapper, nous vous en avons déjà parlé, les moins de 35 ans constituent une génération avide de voyages et de découvertes en tout genre, avec une façon bien à elle de vivre ce genre d'expérience. En octobre dernier, la rédaction d'Air of melty vous révélait que les Millennials font en moyenne plus de 5 voyages par an, avec des dépenses touristiques qui ont augmenté de près de 10% par an ces cinq dernières années. En cela, on voit bien que le tourisme occupe une place de choix dans leur esprit et dans leur budget. Plus récemment, c'est Charlotte Dine, Planneuse stratégique chez l’agence de communication indépendante DISKO, qui confirmait cette idée en expliquant que "le voyage fait partie de la construction identitaire et sociale des Millennials". Aujourd'hui, c'est une étude menée par Hotels.com qui nous en apprend davantage sur les pratiques et les attentes des moins de 35 ans en ce qui concerne leurs vacances. Verdict, la tendance est au "Net Lag". Au quoi ? En pratique, le "Net Lag" se caractérise par le fait de scroller à tout va en ligne pour trouver les meilleures vacances pour soi. Et cela stresse la jeune génération !

Le "Net Lag", une réalité pour 26% des Millennials globe-trotters
Le "Net Lag", une réalité pour 26% des Millennials globe-trotters

Comme le révèle l'étude, plus d'un quart (26%) des Millennials qui voyagent considèrent la recherche sur leurs vacances comme étant l'un des plus grands stress de leur vie. Et, indéniablement, cette recherche leur prend du temps puisque 25% des jeunes passent plus de temps à rechercher des vacances qu’à avoir des relations sexuelles. En pratique, l'étude signée Hotels.com révèle que plus d'un jeune voyageur sur huit passe plus de 20 heures à faire des recherches avant de réserver un voyage. Et pourtant, il suffit simplement de 44 minutes pour que le Net Lag s'installe. C'est dans ce contexte que près d'un tiers des jeunes (31%) révèlent avoir déjà réservé les mauvaises vacances ou dates parce que le scroll était devenu tout simplment insupportable pour eux. Actuellement, 28% des Millennials regardent plus de 11 options de vacances avant de prendre leur décision.

Dans ce contexte, trois jeunes sur 10 admettent avoir déjà scrollé secrètement les offres de vacances au travail et 26% ont même admis être moins productifs pendant la période de la chasse aux vacances, preuve que ce Net Lag accapare réellement leur esprit. D'ailleurs, 24% seraient heureux de sous-traiter la tâche à un ami allant même jusqu’à le dédommager de 169€ en moyenne. Et, pourtant, si les Millennials passent énormément de temps en ligne pour rechercher les informations adaptées pour préparer leurs vacances, ce sont finalement les avis d'autres voyageurs qui les aident à prendre leur décision finale. En effet, 89% des Millennials sondés révèelent que ce sont les avis d'autres voyageurs qui représentent l'outil le plus important pour passer de la recherche à la réservation. Et, en la matière, sachez que, en cette année 2019, ce sont les villes de Rome, Venise, Florence, Santorini et Hanoi qui ont visiblement le plus convaincu les voyageurs.

Crédit : Unsplash, rawpixel