Le phénomène JOMO, une réalité pour 8 Millennials sur 10

Ecrit par

Exit la tendance FOMO, Fear Of Missing Out ! La tendance est désormais à la "Joy Of Missing Out", avec des Millennials qui adorent rester à la maison et se concentrer sur de nouvelles activités. La preuve en quelques chiffres !

Pendant des années, on a entendu parlé de la tendance FOMO, alias "Fear Of Missing Out", cette peur de la jeune génération de manquer quoi que ce soit, surtout en ligne. C'est ce qui expliquait le fait que les moins de 35 ans passent de nombreuses heures connectés aux réseaux sociaux en tout genre. Si, indéniablement, cette tendance se fait toujours ressentir, avec des réseaux sociaux qui cartonnent toujours autant comme en atteste le succès phénoménal de TikTok en cette année 2019, elle est aujourd'hui de plus en plus contre-balancée par une autre tendance qui monte, qui monte, à savoir la tendance JOMO, pour "Joy Of Missing Out". La rédaction d'Air of melty vous en parlait en décembre dernier, il s'agit d'un "retrait volontaire et temporaire d’un monde où l’on est sans arrêt sollicité par des notifications et où les événements Facebook se superposent. Bref, c’est ne pas céder à la surabondance d’informations et s’en ficher royalement". Aujourd'hui, c'est une étude britannique menée par VoucherCodes.co.uk et relayée par The Independant qui nous en apprend davantage sur le sujet, en révélant que 78% des Millennials se disent engagés par la tendance JOMO. En somme, ce sont près de 8 Millennials sur 10 qui sont désormais ravis de manquer certaines choses !

Le phénomène JOMO, une réalité pour 8 Millennials sur 10
Le phénomène JOMO, une réalité pour 8 Millennials sur 10

En pratique, l'étude révèle que 51% des sondés estiment que du temps en solo est important pour leur bonheur personnel, contre 30% qui estiment que le temps passé avec les amis est essentiel. Toujours dans cette logique d'une vie sociale bien remplie, plus d'un tiers des moins de 35 ans (35%) admettent aussi faire l'expérience du syndrome FOMO une fois de temps en temps. De manière générale, 47% des jeunes Britanniques admettent être plutôt heureux seuls et 9% déclarent discuter avec leurs amis sur les réseaux sociaux plutôt que dans la vraie vie. Et, selon l'étude, l'élément qui transforme la vie des jeunes pourrait bien être l'inscription sur des services de streaming en tout genre, de type Netflix. Ainsi, les jeunes sont près de quatre sur cinq à estimer que ce type de services les conduit vers la tendance JOMO.

Ce qui montre l'importance de ces services dans la vie des Millennials, c'est notamment le fait que 26% des sondés seraient prêts à abandonner l'alcool plutôt que Netflix ou Spotify et 11% seraient même prêts à renoncer à leur vie sexuelle. Il faut dire que plus d'un jeune sur quatre passe l'équivalent d'une journée de travail sur Netflix chaque week-end et que 22% des jeunes écoutent au moins une heure de musique sur Spotify chaque jour. En moyenne, chaque année, les Millennials dépenseraient près de 475 livres sterling dans ce genre de services. Au-delà de cela, on constate que cet argent dépensé incite les jeunes à moins dépenser ailleurs. Ainsi, 41% des Millennials interrogés expliquent qu'ils se rapprochent de la tendance JOMO pour moins dépenser (les sorties coûtent plus cher que les soirées film ou séries à la maison), tandis que d'autres expliquent qu'ils privilégient désormais le temps de qualité avec leurs amis plutôt que la quantité. Enfin, on revient toujours à la notion d'expérience : 69% des Millennials déclarent préférer dépenser de l'argent dans des expériences que pour des biens matériels, avec 3 jeunes sur 5 privilégiant les souvenirs créés avec des personnes chères à leur coeur.

Crédit : x