Emploi

Le télétravail, un calvaire pour les Millennials ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Le télétravail, un calvaire pour les Millennials ?

On pensait que les jeunes, en recherche de plus de flexibilité dans leur emploi, seraient ceux qui vivraient le mieux le télétravail. En réalité, les 18-35 ans sont ceux qui ressentent le plus de stress en la matière, comme vient de le révéler une nouvelle étude.

Mois après mois, les études tendent à mener à la même conclusion : alors que les 18-35 ans étaient au départ les plus enclins à miser sur le télétravail, il semblerait bien que la crise sanitaire et le travail prolongé à la maison ont eu raison de la motivation et, surtout, du bien-être de la jeune génération. Déjà, l'été dernier, Julia Bizer et Jean-Baptiste Aloy, Partners chez Augmented Talent, nous expliquaient que la jeune génération vit mal la longue période de télétravail à cause d'un "besoin de collectif fondamental" qui n'est pas forcément compabible avec cette façon de travailler. Aussi, plusieurs études ont montré que les Millennials sont dégoûtés du télétravail à cause du contexte actuel : parce qu'ils n'ont pas choisi de travailler depuis chez eux, cela leur est la plupart du temps imposé. Et ils sont nombreux à trouver ce nouveau quotidien plus stressant et plus fatigant. C'est ce que montre une récente étude menée par Abby, spécialiste de l’intelligence numérique. Celle-ci, menée en novembre auprès de 4 000 personnes travaillant dans des entreprises de plus de 50 salariés en France, en Allemagne, aux États-Unis et au Royaume-Uni, met notamment en lumière le fait que "près des deux tiers (61%) des moins de 35 ans déclarent que les process mis en place par leur entreprise rendent leur travail plus ardu alors que seulement 36% des 55 ans et plus partagent ce constat".

Le télétravail, un calvaire pour les Millennials ?
Crédit : Getty

Aussi, l'étude menée par Abby est l'occasion d'apprendre que, même si les Millennials sont réputés pour être plus à l'aise que leurs aînés avec les outils informatiques, ils sont 85% à estimer que le télétravail leur fait perdre du temps au quotidien. Un avis partagé par seulement 20% des 55 ans et plus, qui semblent mieux vivre le travail à distance. Visiblement, les jeunes travailleurs ont l'impression de passer plus de temps qu'au bureau et d'avoir plus de mal à échanger des idées ou des process avec leurs collègues, ce qui les pèse clairement au quotidien. D'ailleurs, pour Christophe Nguyen, psychologue du travail, interrogé dans le cadre de l'enquête, "l'enjeu est plutôt humain et managérial que technologique" actuellement. La jeune génération réussit parfaitement à travailler à distance, mais elle ne se satisfait pas de cette manière de faire. Une réalité en grande partie due au fait que la jeune génération éprouve une grande solitude actuellement. Comme l'avaient mentionné il y a quelques mois Julia Bizer et Jean-Baptiste Aloy, si les jeunes recherchent effectivement de la flexibilité dans leur emploi, c'est essentiellement sur le plan des horaires et non du lieu de travail que cela se joue. Aussi, si les jeunes vivent mal le télétravail permanent, plusieurs raisons peuvent être mises en avant selon eux : "la difficulté à fixer des limites entre le professionnel et le privé, la sur-connexion à cause des notifications permanentes, le besoin de faire ses preuves (et parfois de conserver son emploi), une réallocation du temps consacré à la vie sociale alors que les personnes avec enfants se consacraient à leur famille". En bref, même si le télétravail est bien parti pour devenu une tendance durable, c'est un fait : les 18-35 ans seront vraisemblablement peu nombreux à l'adopter à 100% : du télétravail, oui avec plaisir, mais pas en permanence !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Le malaise étudiant grandit, les étudiants se mobilisent de plus en plus sur les réseaux sociaux
À lire aussi
Stedy, “Les étudiants ont ce sentiment de vivre une année fantôme“ (EXCLU)
À lire aussi
64% des jeunes perdus dans leurs choix d'orientation ?
À lire aussi
40% des jeunes prêts à changer d'emploi pour trouver du sens ?
À lire aussi
2 étudiants sur 3 craignent la solitude dans leur logement
Encore plus de contenus
Mobile il y a 11 heures

Les jeunes femmes, timides ou audacieuses sur les applis dating ?

À l'approche de la Journée internationale des droits des femmes, happn, l'un des leaders des applications de rencontres, a souhaité en savoir plus sur la vie amoureuse de ses utilisatrices : comment se comportent-elles sur les applis dating et dans quel état d'esprit sont-elles ? Verdict !

Les jeunes femmes, timides ou audacieuses sur les applis dating ?
Pinterest il y a 1 jour

Que fait (réellement) la Génération Z sur Pinterest ?

Alors que la Génération Z a directement contribué à l'essor de la croissance de l'audience de Pinterest, de nouvelles données font le point sur ce que recherchent les jeunes utilisateurs du service et ce qui les différencie des autres utilisateurs !

Que fait (réellement) la Génération Z sur Pinterest ?
Le télétravail, un calvaire pour les Millennials ?
Pixel de tracking