Marketing

Les années 70 et 80 au cœur des envies des jeunes en 2014, pourquoi le rétro-marketing fonctionne autant ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Le rétro, c'est so tendance !

Les jeunes sont assez compliqués à suivre : à l’heure où ils vivent à mille à l’heure et où ils réclament aux marques de l’instantané et de l’innovation sans arrêt, ils sont, dans le même temps, plongés dans le passé à ressortir les vinyls et les tenues de leurs parents ! Comment expliquer cette tendance du rétro-marketing en 2014 ? Rebecca Morris, blogueuse américaine et membre de la génération Y, pense avoir la réponse.

Le mois dernier, Air of melty vous dévoilait la dernière campagne marketing de Tic Tac, qui revisitait les jeux cultes, en s’immisçant dans la mode du rétromarketing. C’est un fait, ces derniers mois, la mode, la musique, les jeux vidéo et la publicité misent sur un état d’esprit old school tout droit sorti des années 90 pour chercher à capter l’attention et l’adhésion des jeunes. Comme nous vous l’avons déjà dit, pour Jeff Fromm, Président de FutureCast, une boîte de consultants spécialisée dans la génération Y, et chroniqueur sur bizjournals, cette tendance des jeunes à la nostalgie des vieux jours s’explique par le fait que "à l’heure où les technologies avancent à grande vitesse et alors que l’économie n’est pas au mieux, la génération Y cherche à se replonger dans les bons vieux jours de son enfance. C’est le moment parfait pour les marques de s’accorder à cette tendance et de remémorer aux jeunes la belle époque. C’est ce qu’on appelle le marketing nostalgique ou rétromarketing, à la recherche du temps où tout était simple". Ainsi, les marques auraient tout intérêt à replonger les jeunes dans leurs souvenirs de jeunesse…voire encore plus loin dans le passé !

Le rétro, c'est so tendance !

C’est ainsi que Rebecca Morris, rédactrice en chef du blog Cardinal & Cream et travaillant dans les relations publiques, explique que, à l’heure où les jeunes vivent connectés en permanence et réclament sans cesse de la nouveauté, ils sont aussi les premiers à remettre au goût du jour des tendances "qui étaient un jour cool mais qui ont depuis quasi disparu". Pour le prouver, elle mentionne le retour en force du vinyl, (re)devenu un objet populaire auprès des jeunes ces dernières années, comme l’avait notamment démontré la tendance du sleeveface, avec musique, humour et intimité réunis dans une seule photographie. Ainsi, selon un article publié par le site Slate.com en début d’année, les ventes de vinyls seraient cette année en hausse de 32% par rapport à 2012. Tout simplement, selon cet article rédigé par Wil Oremus, le vinyl serait l’objet audio incontournable en 2014 ! Les artistes l’ont bien compris (tout comme leurs services de communication) et la sortie de vinyls, en plus de CD et de versions numériques des derniers albums du moment, s’accélère donc un peu plus chaque mois qui passe. Rebecca Morris estime faire partie d’une génération "qui aime mélanger l’ancien avec le nouveau pour créer quelque chose qui nous est propre".

Tic Tac, en mode 'retour en enfance' !
Crédit : X
Pepis a bien cerné l'enjeu et le potentiel du rétro-marketing.
Crédit : X

C’est ainsi qu’elle évoque ensuite le retour en force des jeans taille (très) haute et des jeans à fleurs, en expliquant que, lorsque les jeunes remettent ces produits en lumière, "ce ne sont pas de simples produits qu’ils achètent, c’est un style", avant d’ajouter : "On redonne un but et on assemble un style qui dispose d’une large palette de tendances dépassées pour en créer quelque chose de complètement nouveau et de très actuel". En conclusion de son édito sur le retour de la mode des années 70, 80 et 90, Rebecca Morris explique que "les tendances que nous ramenons n’ont rien de nouveau, mais nous les avons modifiées pour qu’elles nous appartiennent désormais à part entière". Donc, à l’heure où le selfie apparait aujourd’hui comme l’outil marketing le plus redoutable pour engager la jeune génération, les marketeurs devraient se lancer dans un retour vers le passé pour essayer de comprendre ce qui marchera dans le futur. En tout cas, c’est une certitude, les jeunes n’ont pas fini d’opter pour cette attitude pour montrer en quoi ils représentent aujourd’hui une génération unique et tendance !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Marketing : La tendance du selfie chez les jeunes, 3 leçons à retenir pour les marques !
À lire aussi
Ponts de Paris : Les selfies remplacent les cadenas d’amour, les jeunes dans le viseur
À lire aussi
Le Crowdsourcing, outil marketing capital pour séduire les jeunes femmes de la Génération Y
À lire aussi
Clairefontaine : #HappyClairefontaine, la campagne qui voit la rentrée avec bonheur !
À lire aussi
La génération Y célibataire et heureuse de l’être, nouvelle cible privilégiée des marques !
Encore plus de contenus
Société il y a 9 jours

Les jeunes et l'apéritif, quelle réalité en 2021 ?

Il n'y a pas d'heure pour l'apéro, et il n'y a pas de saison non plus ! En cet automne 2021, YouGov s'est intéressé au rapport des Français au moment de l'apéritif. Verdict, la jeune génération donne (encore une fois) le ton en la matière.

Les jeunes et l'apéritif, quelle réalité en 2021 ?
Les années 70 et 80 au cœur des envies des jeunes en 2014, pourquoi le rétro-marketing fonctionne autant ?
Pixel de tracking