Société

Les femmes Millennials et l'écologie, quelles envies et quels engagements en 2019 ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les femmes Millennials et l'écologie, quelles envies et quels engagements en 2019 ?

Génération engagée confirmée ! À l'occasion du Sommet Action Climat 2019 le 23 septembre 2019, Tapage, le média Millennials de My Little Paris, a mené une enquête auprès des jeunes femmes françaises pour mieux comprendre leur rapport à l'écologie ? Alors, comment on contribue à la préservation de l'environnement entre 15 et 35 ans ?

Les jeunes femmes sont-elles prêts à s'engager pour protéger la planète ? Sans aucun doute, la réponse est oui. Il y a quelques jours, une étude menée par Jam et Poprock mettait en lumière le fait qu'un jeune Français sur deux est aujourd'hui prêt à changer son mode de vie pour contribuer activement à la préservation de l'environnement. Pour les 1 000 jeunes de 15 à 25 ans interrogés dans le cadre de cette enquête, le combat à mener en priorité pour la planète est en effet celui de l'écologie (42%) devant l'éducation (25%) et les inégalités (21%). Aujourd'hui, c'est une étude menée par Tapage, le média Millennials de My Little Paris, auprès de 1000 répondantes âgées de moins de 35 ans qui nous apprend plus sur les préoccupations des jeunes femmes en matière d'écologie. L'occasion de découvrir notamment que ce sujet est "primordial" pour 91% des sondées. Parmi les problématiques écologiques en jeu, les jeunes femmes se disent notamment particulièrement préoccupées par l’épuisement des ressources (35%), le réchauffement climatique (27%), la disparition des espèces (23%) et enfin la pollution (14%).

Les femmes Millennials et l'écologie, quelles envies et quels engagements en 2019 ?

Si les jeunes femmes sont nombreuses à s'inquiéter pour l'ensemble de l'humanité (32%) et pour les générations futures (24%), elles sont en revanches moins à s'inquiéter pour leur propre situation ou pour leurs proches. À la question, "Selon vous, qui doit agir en priorité pour préserver l’environnement ?", 41% des jeunes interrogées désignent les gouvernements et les institutions publiques, 38% les grandes entreprises et seulement 21% nomment les citoyens. De leur côté, elles sont 70% à voir l'engagement comme une volonté d'éveiller les consciences, que cela passe par des discussions avec les proches ou par le partage d'articles sur les réseaux sociaux. Aussi, 21% estiment que l'engagement pour la protection de la planète passe par le fait de participer à des manifestations ou à des marches pour le climat. "Aujourd’hui, cette génération de jeunes femmes n’hésite pas à descendre dans la rue pour défendre ses idées ou ses intérêts. C’est une façon pour elles d’exister au sein de la société, mais aussi de se construire vis-à-vis de leurs pairs, pour la plupart en contradiction avec le système de valeurs de leurs parents", explique Tapage. Et qu'en est-il de leur rapport aux marques sur ce sujet ?

L'étude révèle que "les jeunes femmes souhaitent plus de transparence et se tournent de plus en plus vers des marques responsables. D’ailleurs, elles n’hésitent pas à dénoncer les pratiques qu’elles considèrent comme du greenwashing (63%)". En marge de cela, dans leur propre consommation, 64% des jeunes femmes considèrent qu’elles font des efforts pour limiter leur impact sur l’environnement, et 34% considèrent faire "tout ce qu’elles sont capables de faire". En pratique, 6 jeunes femmes sur 10 affirment essayer d'acheter moins de vêtements et s'orienter vers des marques plus responsables ou de seconde-main. De quoi confirmer l'essor progressif mais net de la mode éthique. Aussi, pour leurs voyages, plus de la moitié des répondantes prend en compte le moyen de transport lors de l’organisation de leurs vacances, mais elles ne se limitent pas pour autant sur le choix des destinations. Enfin, en matière d'alimentation, les jeunes femmes n’achètent pas n’importe quoi, mais ne sont pas radicales dans le choix de leurs produits. 71% affirment s’octroyer de petits plaisirs pas très eco friendly de temps en temps. En revanche, le zéro déchet est une tendance qui paraît compliquée à suivre pour 53% des répondantes.

Inscrivez-vous à la newsletter !
Encore plus de contenus
Les femmes Millennials et l'écologie, quelles envies et quels engagements en 2019 ?
Pixel de tracking