Marketing

Les femmes Millennials, plus naturelles que par le passé ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les femmes Millennials, plus naturelles que par le passé ?

Et si on se faisait une beauté ? En cette année 2018, il apparaît que la jeune génération se maquille de moins en moins, ce qui pourrait avoir un impact sur les marques du secteur. C'est en tout cas ce que vient de rapporter Kantar Worldpanel.

Vous le savez, la mission d'Air of melty au quotidien, c'est de vous aider à toujours mieux cerner la jeune génération, qu'il s'agisse de la génération Z ou de la génération Y. Et cela passe par tous les secteurs et notamment celui de la beauté. Souvenez-vous, il y a quelques semaines, nous décryptions pour vous le rapport des Millennials à la beauté grâce à une étude réalisée par l'agence DISKO. Plus tard, Charlotte Dine, Planneuse Stratégique au sein de l'agence, nous avait confirmé lors d'une interview le fait que "les Millennials ont acquis un nouveau rapport à la beauté en 2018", plus axé sur le bien-être et autour de marques qui s'engagent à protéger l'environnement et à proposer des produits aussi sains que possible. Aujourd'hui, c'est une étude signée Kantar Worldpanel qui apporte sa contribution à la réflexion générale en notant le fait qu'il existe désormais moins d'utilisatrices de maquillage en France, notamment chez les 18-35 ans.

Les femmes Millennials, plus naturelles que par le passé ?
Crédit : pixabay

En pratique, selon Kantar Worldpanel, en l'espace de deux ans, entre 2016 et 2018, le marché du maquillage aurait perdu un million d'acheteurs dans l'Hexagone. Un nombre impressionnant qui s'accompagne également d'une diminution des fréquences de consommation de produits dans ce secteur. Ainsi, on estime que, de manière générale, "entre 2013 et 2017, le nombre d’utilisatrices d’au moins une fois par semaine de ce type de produits est passé de 62% à 57% et la fréquence d’occasions d’utilisation a chuté de 13% sur cette période". Et le moins que l'on puisse dire c'est que la tendance se vérifie particulièrement chez les plus jeunes : alors que les 11-16 ans étaient 43% à utiliser du maquillage en 2013, elle n'étaient plus "que" 34% en 2017. De quoi traduire un retour à un mode de vie plus nature, sans artifices ? S'il est encore un peu tôt pour le dire, force est en tout cas de constater qu'une tendance est bel et bien en marche puisque les Millennials "proportionnellement les plus nombreuses à se maquiller (77,5%), les plus « fréquentantes » (4,6 achats dans l’année vs 3 pour l’ensemble des utilisatrices) et représentant 1/3 des achats en volume ont, elles-aussi, diminué leur utilisation du maquillage". Dans les faits, entre 2013 et 2017, leur nombre d’occasion de se maquiller a ainsi diminué de 29% (vs 23% pour l’ensemble des utilisatrices) ! Si la tendance se confirme toujours plus à l'avenir, les marques de beauté devront certainement revoir leur manière de communiquer auprès des moins de 35 ans.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Domino's Pizza répare les routes pour mieux livrer ses clients, opération promo ultra pertinente !
À lire aussi
La jeune génération fait-elle confiance aux marques ?
À lire aussi
7 faits à connaître concernant la Génération Z pour la rentrée 2018
À lire aussi
À quoi ressemble le quotidien de la Génération Z ?
À lire aussi
Virgin Media mise sur Usain Bolt pour parler vitesse avec une pertinence assurée
Encore plus de contenus
Les femmes Millennials, plus naturelles que par le passé ?
Pixel de tracking