Les jeunes et les langues étrangères, un duo qui fonctionne ou pas ?

Ecrit par

Do you speak something, les jeunes ? Une nouvelle étude signée Babbel fait le point sur le rapport que les jeunes entretiennent avec les langues étrangères. Passion ou corvée, on vous dit tout !

La rédaction d'Air of melty vous en parle au quotidien, la jeune génération est passionnée de voyages. Ces jeunes âgés de 25 à 35 ans, sont en recherche permanente d'expériences. En cela, il est donc logique que cette cible raffole particulièrement des voyages en tout genre, qui garantissent des émotions uniques et différentes à chacun de leurs périples. On vous le disait en fin d'année 2018, entre un appart ou des voyages, les Millennials ont fait leur choix. Et alors que nous vous avons récemment dévoilé les destinations voyage qui devraient faire vibrer les jeunes en 2019, nous voulions aujourd'hui nous intéresser à un autre sujet qui concerne la curiosité des Millennials : l'apprentissage de langues étrangères. Et c'est une étude signée Babbel qui nous apprend davantage sur le sujet. Ainsi, à l'heure actuelle, 6 Millennials sur 10 se lancent dans l'apprentissage d'une nouvelle langue pour améliorer leurs perspectives professionnelles tandis que 54% le font par intérêt pour la langue et la culture et 32% pour préparer leurs futures vacances. Mais encore ?

Les jeunes et les langues étrangères, un duo qui fonctionne ou pas ?
Les jeunes et les langues étrangères, un duo qui fonctionne ou pas ?

La langue la plus apprise par les 18-34 ans sur Babbel est l'anglais (47,9%) devant l'espagnol (18,7%) et l'italien (14,1%). Quelques téméraires se lancent dans l'apprentissage de langues moins communes comme le danois (1%), le norvégien (0,8%) ou encore l'indonésien (0,3%). Au moment de se lancer sur Babbel, un jeune sur deux se dit grand débutant (49,7%) tandis que 38,3% des jeunes sondés sont de faux débutants. Un jeune sur 10 déclare avoir un niveau intermédiaire quand 1,8% ont un niveau avancé. Après avoir travaillé sur Babbel, près de 9 jeunes sur 10 estiment avoir vu leur niveau s'améliorer, et ce grâce à une pratique régulière (84,1%), l'intégration de l'appli dans leurs habitudes quotidiennes (44,5%), de nombreuses leçons (41,3%), une utilisation de la langue en dehors de l'appli (27,7%) ou encore des objectifs réalistes (26,3%). Mais le problème que rencontre plus d'un jeune sur deux, c'est le manque de temps. En marge de cela, 36% révèlent aussi faire preuve de manque de motivation tandis que 26% blâment leur côté paresseux. Il faut dire que près d'un jeune sur deux décide de travailler les langues le soir avant tout, temps de la journée sujet à de nombreuses distractions. Quoi qu'il en soit, une grande majorité de jeunes estiment que le fait d'apprendre une langue permet de rencontrer de nouvelles personnes, de découvrir de nouveaux endroits, de mieux communiquer en voyage ou encore de s'enrichir personnellement et de garder la forme mentalement en stimulant son cerveau. Alors, let's speak et let's travel !

Crédit : istock